Épisode 25
4 minutes de lecture
Mercredi 9 juin 2021
par Les Apprenti·e·s
Les Apprenti·e·s
Les Apprenti·e·s sont des jeunes ayant pris part à des programmes d'éducation aux médias, d'initiative scolaire, associative ou individuelle. Certain·e·s ont fait une "immersion" ou un atelier "premier papier" chez Far Ouest.

Le temps d’une émission radio, les élèves du lycée professionnel Pablo Picasso de Périgueux ont reçu la journaliste et autrice Giulia Foïs. Victime d’un viol à 23 ans, elle revient sur son histoire et sa longue reconstruction, racontée dans son livre “Je suis une sur deux”.

Le projet Les Apprenti·e·s est un programme d’éducation aux médias développé par l’association Les Ami·e·s de Far Ouest. Dans ce feuilleton, nous donnons la parole à des jeunes qui s’essaient à l’écriture ou l’audiovisuel. Que leurs réalisations soient d’initiatives scolaire, associative ou individuelle, notre plateforme les valorise.

« Neuf fois sur dix, quand une victime dit avoir été violée, on ne la croit pas. Et quand on la croit, on se dit qu’elle l’a bien cherché. » Giulia Foïs, elle, trouve qu’elle a eu « de la chance ». « Moi, on m’a cru tout de suite. » Au micro des élèves du lycée Pablo Picasso de Périgueux, la journaliste, qui anime l’émission « Pas son genre » sur France Inter, est revenue sur le viol qu’elle a subi à 23 ans, et qu’elle raconte dans son livre Je suis une sur deux.

Cette histoire, elle avait commencé à l’écrire des années plus tôt. « Je n’en avais pas le choix. Au moment où l’homme qui m’a violée a été acquitté, je suis sortie du tribunal, et j’ai voulu la raconter à nouveau pour qu’on m’entende. » Elle évoque cette descente aux enfers à l’écoute du verdict, « un monde qui s’écroule », après « des questions extrêmement intrusives » lors du procès. « On vous spolie encore dix ou vingt fois dans votre intimité. Et finalement, il est acquitté. » Il lui faudra des années avant de pouvoir finir son récit. « J’ai eu très envie d’arrêter. Et puis, l’homme qui partage ma vie m’a convaincue de reprendre. En me disant “s’il y a une femme qui en te lisant, comprend qu’elle n’y est pour rien, ça vaut le coup”. Alors, j’ai recommencé à écrire. »

Un long chemin vers la reconstruction

Interrogée par Maylis Pasqualetto, élève de première commerce au lycée Pablo Picasso, Giulia Foïs est revenue sur le traumatisme qu’elle a subi : « Le viol, c’est le chaos complet. Tout explose. Vous vous croyez sujet, vous devenez objet. Tout explose dans votre tête. » La journaliste a longuement insisté sur sa lente reconstruction après le viol, et la façon dont elle a transformé son traumatisme en terrain d’enquête journalistique, et en combat militant. « C’est long. Ce n’est pas linéaire (…) Le fait d’en faire un combat féministe m’a fait comprendre que tout ça a une logique : ça s’appelle le système patriarcal. Et ça, ça aide. »

Giulia Foïs s’est rendue dans le studio radio du lycée Pablo Picasso pour l’enregistrement de l’émission (photo Blandine Schmidt).

Loin d’être pessimiste, dans son livre comme lors de son interview, Giulia Foïs incite les jeunes victimes de violences sexuelles à, comme elle, essayer de « transformer leur histoire ». « Ça vous donnera une force et une liberté incroyables. On vous a contraint une fois, on ne vous contraindra plus jamais. »

Un projet inter-établissements 

L’émission radio, enregistrée le 27 mai et entièrement réalisée par des lycéens et des lycéennes du lycée professionnel Pablo Picasso, s’inscrit dans un projet mêlant quatre établissements de Dordogne sur le thème de l’égalité, la fraternité et la sororité. En raison de la pandémie et de ses restrictions, les élèves n’ont pas pu être rassemblés dans un même lieu. L’émission a donc été enregistrée dans le studio du lycée Pablo Picasso, avec l’aide notamment de Blandine Schmidt, intervenante radio au CLEMI de l’académie de Bordeaux. Et si Giulia Foïs a pu en faire partie, c’est grâce à l’association « Femmes Solidaires Dordogne », qui a invité la journaliste à témoigner dans le cadre d’un café féministe au mois de mai. 

Côté professeurs comme lycéens, tous sont unanimes : Giulia Foïs a marqué les esprits, dans le bon sens du terme. « C’est quelqu’un d’exceptionnel », résume Olivier Gatefin, professeur documentaliste au lycée à l’initiative de la webradio. « Elle a une présence, un charisme, une voix. Elle parvient à être très claire, précise sur un sujet extrêmement délicat, tabou, et sans jamais rabaisser les élèves. »

Maylis Pasqualetto, élève de première commerce au lycée Pablo Picasso, a animé l’émission radio aux côtés d’Hugo Gabriel (photo Blandine Schmidt).

Selon Olivier Gatefin, Giulia Foïs a aussi pris le temps d’écouter les élèves après l’enregistrement de l’émission. « Elle a fait preuve d’une grande sensibilité. On sent une volonté militante chez elle d’aider d’autres à s’en sortir, et d’essayer de sauver celles et ceux qui peuvent l’être. »

« Elle m’a appris que les mots avaient un sens »

Pourtant, l’émission a bien failli ne jamais être diffusée. D’un point de vue technique, « c’est un petit miracle » sourit Olivier Gatefin. « On a manqué de temps pour préparer l’émission, et on craignait de ne pas pouvoir l’enregistrer à cause du confinement d’avril. Ça s’est fait in extremis. » 

Un « petit miracle », d’autant plus que la journaliste s’est prêtée au jeu de l’interview pour les lycéens… deux fois. Après un problème technique ayant eu pour conséquence de ne pas enregistrer l’interview de Giulia Foïs, cette dernière a accepté de répondre à nouveau aux questions des jeunes par téléphone. « Elle m’a mise très à l’aise, elle n’est pas hautaine », note Maylis, animatrice de l’émission. « Elle m’a reprise sur des mots que j’avais dit, comme “agression sexuelle”. Par respect, je ne voulais pas utiliser le mot viol. Elle m’a appris que les mots avaient un sens et un poids. » Et que nommer les choses, c’est les faire exister. « Si l’on veut que les choses avancent, poursuit la journaliste, la seule chose à faire, c’est parler. »

Les Apprenti·e·s
Les Apprenti·e·s sont des jeunes ayant pris part à des programmes d'éducation aux médias, d'initiative scolaire, associative ou individuelle. Certain·e·s ont fait une "immersion" ou un atelier "premier papier" chez Far Ouest.
Dans le même feuilleton

Qui es-tu Lamine Senghor ?

Un film consacré à Lamine Senghor, figure des mouvements noirs de l’entre-deux-guerres.

Inégalités : la parole des femmes voyage

Le 27 février 2020 se tenait l’avant-première du documentaire « Woman » au Cinéma Bordeaux CGR Le Français, qui révèle les injustices subies par les femmes dans le monde. La...

« Faire dire n'importe quoi aux images »

Au lycée Nicolas Brémontier, les élèves de 2e année de CAP paysagiste-jardinier se sont prêtés à un exercice particulier avec l’association landaise dédiée au numérique La...

L'esclavage, ça existe encore ?

L’esclavage, on en parle en cours d’histoire, parfois dans les livres, mais, cela reste un concept assez vague, on n’en parle pas au quotidien, et pourtant, on devrait....

La conscience écologique des enfants

En novembre 2019, douze enfants de 7 et 12 ans ont réalisé un court-métrage dans le cadre du Txiki Festival, créé par l’association éponyme. Autour du thème « La Terre », ils...

Transidentité et non-coming out

En 2017, dix élèves de l’option cinéma au lycée libournais Max Linder ont choisi de réaliser un court-métrage sur le coming-out imaginaire d’une personne transgenre, en...

Nourrir l'économie avec les données

De quel camp êtes-vous : ceux qui acceptent les cookies d’un site pour accéder à son contenu rapidement, ou ceux qui prennent le temps de les refuser ? De novembre 2018 à avril...

Poudlard est-il écolo ?

Au collège de Cantelande de Cestas, le journal papier fait par les élèves sort chaque trimestre. Habituellement, les journalistes en herbe du Canard de Cantelande choisissent...

Quand la nature reprend ses droits

En 2018, trois élèves de quatrième du collège Lahaye d’Andernos-les-Bains ont réalisé un reportage photo sur une maison abandonnée, dans laquelle s’invite une végétation. Dans...

Les ados surexposés aux images

Internet, la télévision, les réseaux sociaux… les images se multiplient autour de nous. Elles sont accessibles à tous et peuvent devenir nocives lorsque les jeunes y sont...

Photoreportage : l'entretien, ça déménage !

Pendant leur seconde année de CAP, en 2018, deux classes du lycée professionnel Jean-Baptiste Darnet de Saint-Yrieix-La-Perche (87) ont réalisé un exercice plastique avec un...

Radio au collège : l'Amérique latine on air

La classe média de quatrième du collège François Truffaut (Saint-Martin de Seignanx, 40) a réalisé l’an dernier une émission radio d’une heure, diffusée en direct. « Sur un air...

Pédopsychiatrie : « Voyez comme l’on voit le monde parfois »

Les jeunes hospitalisés dans le pôle de pédopsychiatrie du centre Esquirol, situé à Limoges (87), ont remporté le prix Mediatiks du photoreportage en 2019. Avec des boîtes de...

Le journal des Fées divers

L’association Code Chaplin a créé un jeu d’éducation aux médias pour les jeunes en décrochage. Avec des personnages fictifs comme le Smart Faune ou Pandi Pandab, les adolescents...

L’Histoire d’Angoulême à travers ses commerces

Pour mieux connaître l’histoire sa ville, la classe du Centre de formation de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Angoulême l’a traversée. Dans le podcast « Angoulême...

La « politique de la ville » avec des mots simples

Sept collégiens de l’atelier radio ont travaillé, en partenariat avec Radio Libres Périgord, sur des thématiques inhérentes au quartier dans lequel se situe leur collège Jean...

Harcèlement scolaire : « Agir, réagir, pourquoi ne rien dire ? »

32 élèves de seconde au lycée Sud-Médoc La Boétie (Taillan-Médoc) ont rédigé le webmagazine « pupille » en suivant le thème du harcèlement scolaire. Des rubriques concernant des...

Des paillettes dans le monde de la mode ?

« La représentation à l’écran du monde du travail » était le thème sur lequel devaient travailler les Terminales du Lycée Montesquieu pour leur option cinéma en 2017-2018. Un...

Jeunesse dorée, jeunesse jugée

Huit adolescentes du centre social Bordeaux-Nord, conscientes des préjugés sur la jeunesse, ont engagé des discussions intergénérationnelles dans leur quartier. Pour mettre les...

Déconstruire les stéréotypes de genre

Les Secondes de la promotion 2017-2018 du lycée Jean Monnet (Blanquefort) ont réalisé, pour leurs cours de sciences économiques et sociales, tout un épisode de podcast autour...

Harcèlement de rue : t'es bien rentrée ?

« Ce genre de situation nous arrive à toutes, partout. » Manon Montrouge a 22 ans, et comme toutes les filles, a déjà été harcelée dans la rue. Étudiante en quatrième année à...

« Vae Victis », quand le savoir devient une arme

Et si la démocratie avait disparu ? Si les livres étaient interdits ? Si le monde était gouverné par une "caste", un pouvoir autoritaire rassemblant ceux qui détiennent le...

Au lycée aussi, des collages féministes dénoncent le sexisme

À Bordeaux, les affiches féministes n’ont pas fleuri que dans la rue. Depuis septembre dernier, des messages dénonçant le sexisme ont envahi les murs du lycée Michel de...

"Gonflé", un court-métrage pour s'évader

Eugène, un trentenaire qui vit toujours chez sa mère, s’envole en montgolfière pour tenter de lui échapper. C’est l’histoire qu’a imaginée Louis Changeur, 23 ans, dans le...

Giulia Foïs : "Le viol, c’est le chaos complet"

Le temps d’une émission radio, les élèves du lycée professionnel Pablo Picasso de Périgueux ont reçu la journaliste et autrice Giulia Foïs. Victime d’un viol à 23 ans, elle...

Réseaux sociaux : que font-ils de moi ?

Pendant une semaine, sept jeunes se sont mis dans la peau de chercheurs en questionnant leurs propres pratiques numériques. Et tenter de répondre à une question : quelle place...

Faire des films "pour ne pas oublier"

À quoi ressemblait la vie d’un écolier en 1943 ? C’est la question que se sont posés les élèves de Saint-Gervais et de Lugon-et-l’Île-du-Carnay, en Haute-Gironde. À travers deux...

Ces épisodes pourraient vous intéresser
Les Apprenti·e·s

Au lycée aussi, des collages féministes dénoncent le sexisme

Au lycée aussi, des collages féministes dénoncent le sexisme

À Bordeaux, les affiches féministes n’ont pas fleuri que dans la rue. Depuis septembre dernier, des messages dénonçant le sexisme ont envahi les murs du lycée Michel de...
Les Passager·e·s

Féminisme : une histoire de violence

Féminisme : une histoire de violence

« Le machisme tue tous les jours, le féminisme n’a jamais tué personne ». Cette célèbre citation de la journaliste et militante Benoîte Groult est brandie depuis des décennies...
Écartez-vous mesdames

« Débiliser le corps féminin »

« Débiliser le corps féminin »

Coline Gineste est une ancienne doctorante en éthique du soin, autrice du mémoire de recherche et du projet de thèse « l’impact du sexisme sur la qualité des soins en...
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement