Épisode 9
4 minutes de lecture
Vendredi 25 septembre 2020
par Les Apprenti·e·s
Les Apprenti·e·s
Les Apprenti·e·s sont des jeunes ayant pris part à des programmes d'éducation aux médias, d'initiative scolaire, associative ou individuelle. Certain·e·s ont fait une "immersion" ou un atelier "premier papier" chez Far Ouest.

En 2018, trois élèves de quatrième du collège Lahaye d’Andernos-les-Bains ont réalisé un reportage photo sur une maison abandonnée, dans laquelle s’invite une végétation. Dans ce bâtiment du centre de cette commune girondine, ils ont démontré que la nature pouvait réapparaître là où le béton a prédominé un temps.

Le projet Les Apprenti·e·s est un programme d’éducation aux médias développé par l’association Les Ami·e·s de Far Ouest. Dans ce feuilleton, nous donnons la parole à des jeunes qui s’essaient à l’écriture ou l’audiovisuel. Que leurs réalisations soient d’initiatives scolaire, associative ou individuelle, notre plateforme les valorise.

« Je m’en souviens très bien ! Avant même de savoir qu’il y avait un concours photo, ils étaient déjà lancés sur ce sujet. » Hubert Chartier, enseignant d’histoire géographie, a géré le « Médialab » du collège avec deux de ses collègues. Ce club média sur la base du volontariat des élèves allait alors participer au concours Mediatiks. Mais avant que le professeur ne l’annonce, Liam Da Costa, Matt Gonin et Evan Walter, à l’époque en quatrième, savaient déjà que leur reportage photo tournerait autour de cette maison qu’ils avaient visitée auparavant.

« On aimait bien sortir, trouver des choses à faire avec tout ce qui nous entoure. Et un jour, on est tombé sur une maison abandonnée et on a vu cette nature qui, comme dans le titre de notre travail, reprenait complètement ses droits », détaille Evan Walter, aujourd’hui élève de seconde générale. Après avoir présenté leur scénario aux professeurs du Medialab, les trois élèves sont partis, smartphone en poche, faire leur série de photo. Si ce groupe n’a pas remporté le concours photo, les trois camarades ont pris du bon temps.

Le retour de la nature

« Au quotidien, quand on marche sur un trottoir et qu’on voit qu’un petit brin d’herbe coincé entre les failles du béton, on passe trop souvent à côté sans y faire attention », constate Evan Walter. Leur chapo critique justement cette bétonnisation à outrance : « Face au phénomène de la déforestation, nous avons créé un reportage photo pour montrer que la nature ne se laisse pas faire », peut-on lire.

Sur place, les élèves ne s’attendaient pourtant pas à trouver autant de végétation sur le bâtiment, situé près de leur collège et d’une auto-école, en centre-ville : « C’est la partie cachée, plus grande et moins visible : la maison est en plein milieu de la vile, mais personne ne la connaît ! Même si on a notre présence sur Terre, et même si on impose nos règles, la nature saura toujours réapparaître », assène Evan Walter. Ce que confirme son camarade, Matt Gonin, qui « ne pensait pas que c’était autant revenu à l’intérieur. C’est drôle de voir cet aspect de la chose : on peut détruire la nature, mais elle sait revenir ».

Pour Matt Gonin, on ne fait pas non plus assez attention à l’écologie : « On en parle, mais peu de personnes agissent. Si on ne fait rien, c’est notre génération qui va prendre. » Mais pour Evan Walter, ce n’est pas sans espoir : « Quand on regarde tout ce que nos constructions ont endommagé, cette nature a réussi à trouver une nouvelle place dans notre monde. »

Apprendre à se servir des outils numériques

Matt Gonin a apprécié « chercher des endroits où faire des photos » : « On est aussi allé dans une forêt pour voir une écurie, mais il n’y avait plus que la base… et plein de nature ! » Ils y auraient pris leur plus belle photo, mais ne l’ont pas incluse au photoreportage. Peut-être, car cela aurait entaché la cohérence de celui-ci, qui se déroule essentiellement dans un seul endroit. Cet exercice particulier, a été réalisé en dix séances, hors cours, avec leurs professeurs de Médialab, où ils apprennent « à pratiquer et toucher au montage vidéo, apprendre comment on compose une photo », détaille l’enseignant Hubert Chartier.

Pour la génération smartphone, « le plus facile était de faire les photos : ils avaient compris qu’il fallait varier les plans, trouver des points de vue originaux. Le plus difficile pour eux était de faire les commentaires, relate l’enseignant d’histoire-géographie. Ils sont très vite arrivés avec de belles images. On leur a dit qu’il fallait aussi que ça raconte une histoire ». Avec l’aide des professeurs, les élèves ont donc scénarisé leur reportage. Et Hubert Chartier, qui n’avait pas ce groupe Médialab en cours, se souvient encore de la trame de ce « paysage post-moderne, avec une revanche de la nature sur l’humain ».

Dire que le collège est un lieu où on peut prendre du plaisir. 

Matt Gonin faisait essentiellement partie du Médialab pour ce reportage photo, qu’il était fier de présenter à d’autres classes. Evan Walter voulait en voir tous les enseignements : « J’étais intéressé par tout ce qui touche aux journaux, médias, et ce qui se passe en ce moment : de plus en plus de choses sont diffusées par les réseaux, donc ça touche plus les jeunes. Je voulais voir comment ça se passait, pour un potentiel métier futur. C’est toujours une option, mais il y en a d’autres sur ma liste », s’interroge le lycéen. Il a donc apprécié apprendre à se maîtriser des appareils numériques et logiciels, et toucher au rédactionnel.

Pour Hubert Chartier et l’équipe enseignante du Médialab, l’objectif n’est pas de faire de leurs élèves de futurs journalistes, mais de « maîtriser de nouveaux langages : l’image, et le commentaire ». Par ces réalisations, ils doivent aussi apprendre le travail d’équipe pour de futurs projets. Mais ce qui semble important dans ce club volontaire, c’est de « dire que le collège est un lieu où on peut prendre du plaisir. Je trouve ça important de vivre des moments sympas en étant productifs », conclut le professeur.

Face au phénomène de la déforestation nous avons créé un reportage photo pour montrer que la nature ne se laisse pas faire. Pour réaliser ce reportage, nous sommes allés dans une maison abandonnée.  

Transparence

Fenêtre entrouverte qui donne un cadrage naturel.
Fenêtre entrouverte qui donne un cadrage naturel.

Courant d’air

Rideaux que le vent fait onduler.
Rideaux que le vent fait onduler.

De l’autre côté

Salle sombre avec faille lumineuse au fond qui donne envie d'explorer.
Salle sombre avec faille lumineuse au fond qui donne envie d’explorer.

Invitation

Plante qui nous invite à entrer.
Plante qui nous invite à entrer.

Repos

Chaise sur terrasse témoignage d’une vie passée.
Chaise sur terrasse témoignage d’une vie passée.

Intrus

Frigo abandonné au temps qui passe.
Frigo abandonné au temps qui passe.

Faire le bon choix

Plante pénétrant dans une pièce par une fenêtre brisée.
Plante pénétrant dans une pièce par une fenêtre brisée.

Après la tempête

Cadrage naturel sur une vue extérieure de verdure.
Cadrage naturel sur une vue extérieure de verdure.

Camouflage

Vue sur une bâtiment délabré absorbé par la végétation.
Vue sur une bâtiment délabré absorbé par la végétation.
Les Apprenti·e·s
Les Apprenti·e·s sont des jeunes ayant pris part à des programmes d'éducation aux médias, d'initiative scolaire, associative ou individuelle. Certain·e·s ont fait une "immersion" ou un atelier "premier papier" chez Far Ouest.
Dans le même feuilleton

Qui es-tu Lamine Senghor ?

Un film consacré à Lamine Senghor, figure des mouvements noirs de l’entre-deux-guerres.

Inégalités : la parole des femmes voyage

Le 27 février 2020 se tenait l’avant-première du documentaire « Woman » au Cinéma Bordeaux CGR Le Français, qui révèle les injustices subies par les femmes dans le monde. La...

« Faire dire n'importe quoi aux images »

Au lycée Nicolas Brémontier, les élèves de 2e année de CAP paysagiste-jardinier se sont prêtés à un exercice particulier avec l’association landaise dédiée au numérique La...

L'esclavage, ça existe encore ?

L’esclavage, on en parle en cours d’histoire, parfois dans les livres, mais, cela reste un concept assez vague, on n’en parle pas au quotidien, et pourtant, on devrait....

La conscience écologique des enfants

En novembre 2019, douze enfants de 7 et 12 ans ont réalisé un court-métrage dans le cadre du Txiki Festival, créé par l’association éponyme. Autour du thème « La Terre », ils...

Transidentité et non-coming out

En 2017, dix élèves de l’option cinéma au lycée libournais Max Linder ont choisi de réaliser un court-métrage sur le coming-out imaginaire d’une personne transgenre, en...

Nourrir l'économie avec les données

De quel camp êtes-vous : ceux qui acceptent les cookies d’un site pour accéder à son contenu rapidement, ou ceux qui prennent le temps de les refuser ? De novembre 2018 à avril...

Poudlard est-il écolo ?

Au collège de Cantelande de Cestas, le journal papier fait par les élèves sort chaque trimestre. Habituellement, les journalistes en herbe du Canard de Cantelande choisissent...

Quand la nature reprend ses droits

En 2018, trois élèves de quatrième du collège Lahaye d’Andernos-les-Bains ont réalisé un reportage photo sur une maison abandonnée, dans laquelle s’invite une végétation. Dans...

Les ados surexposés aux images

Internet, la télévision, les réseaux sociaux… les images se multiplient autour de nous. Elles sont accessibles à tous et peuvent devenir nocives lorsque les jeunes y sont...

Photoreportage : l'entretien, ça déménage !

Pendant leur seconde année de CAP, en 2018, deux classes du lycée professionnel Jean-Baptiste Darnet de Saint-Yrieix-La-Perche (87) ont réalisé un exercice plastique avec un...

Radio au collège : l'Amérique latine on air

La classe média de quatrième du collège François Truffaut (Saint-Martin de Seignanx, 40) a réalisé l’an dernier une émission radio d’une heure, diffusée en direct. « Sur un air...

Pédopsychiatrie : « Voyez comme l’on voit le monde parfois »

Les jeunes hospitalisés dans le pôle de pédopsychiatrie du centre Esquirol, situé à Limoges (87), ont remporté le prix Mediatiks du photoreportage en 2019. Avec des boîtes de...

Le journal des Fées divers

L’association Code Chaplin a créé un jeu d’éducation aux médias pour les jeunes en décrochage. Avec des personnages fictifs comme le Smart Faune ou Pandi Pandab, les adolescents...

L’Histoire d’Angoulême à travers ses commerces

Pour mieux connaître l’histoire sa ville, la classe du Centre de formation de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Angoulême l’a traversée. Dans le podcast « Angoulême...

Ces épisodes pourraient vous intéresser
Été 2050

Acclimaterra : Le climat en Nouvelle-Aquitaine

Acclimaterra : Le climat en Nouvelle-Aquitaine

Deux ans après la COP21, le réchauffement climatique ne ralentit pas. Mais à quoi ressemblera notre région, la Nouvelle-Aquitaine, avec 2° de plus ? Petite mise en contexte de...
Les Embarqués

Instantanés

Instantanés

Une éruption de polaroids s’est abattue sur Bordeaux. Au Volcan, l’Expolaroid a débuté le 26 avril et se tiendra jusqu’au 5 mai. Canapés vintages, lumières tamisés, tartines...
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement