4 minutes de lecture
Jeudi 1 août 2019
par Clémence POSTIS
Clémence POSTIS
Journaliste pluri-média Clémence a pigé pour des médias comme NEON Magazine, Ulyces, Le Monde ou encore L'Avis des Bulles. Elle est également podcasteuse culture pour Radiokawa et auteure pour Third Éditions.

Quelles représentations des femmes dans le jeu vidéo ? Nous avons rencontré Fanny Lignon, autrice du livre Genre et jeux vidéo, au festival de journalisme de Couthures pour parler du sexisme dans ces environnements virtuels. Si les personnages féminins ressemblent moins à des objets sexuels qu’il y a vingt ans, leur apparence stéréotypée reste à questionner.

Découvrez la boutique
Revue Far Ouest

Revues papiers • Abonnements

Boutique

Illustration : Gabriel Taïeb

Pourquoi étudier les jeux vidéo et le genre ?

À l’époque, aucun universitaire ne travaillait sur les jeux vidéo. Ma première communication sur le sujet était en 2000, autour de Lara Croft, à un colloque Théâtre et cinéma. Le sujet était la présence de l’acteur. Une chose me semblait intéressante : pour répondre aux interviews, une actrice incarnait Lara Croft.

J’ai donc commencé à travailler sur les jeux vidéo, et principalement ceux qui avaient mauvaise réputation, des jeux violents comme Doom. Puis sur les jeux de combat : tout a commencé là. Ce type de jeu se prête vraiment à une étude sur le genre, parce que les représentations sont particulièrement stéréotypées.

À mon sens, il y a beaucoup de choses très intéressantes dans le jeu vidéo qui ne sont pas creusées. Il s’agit d’une nouvelle manière de raconter des récits. Il s’agit d’un art du spectacle et cela n’est pas forcément compris. Oui, c’est du jeu. Il faut l’étudier en ces termes, autour des ressorts ludiques, mais cette approche n’englobe pas tout. Pour moi, toutes les disciplines ont des choses à en dire.

Les historiens peuvent travailler sur l’histoire économique, sociale, culturelle du jeu vidéo. En sociologie, le jeu vidéo dit des choses des populations qui jouent ou pas. Les rapports Nord-Sud, notamment dans la représentation des différentes populations dans un jeu, sont intéressants.

Quels statuts ont les femmes dans le jeu vidéo ?

La première chose sur laquelle il faut s’interroger est la proportion de personnages féminins et masculins. Statistiquement il y a plus de héros que d’héroïnes. On observe tout de même une évolution autour de la question du genre et du jeu vidéo. Prenons l’exemple de Street Fighter 2, sorti en 1992 : il y avait une femme pour sept hommes. Maintenant, il y a une moyenne de 30 % de personnages féminins dans la série.

J’identifie deux types de personnages. La première est celle que j’appelle « les personnages prêts à incarner ». Ceux dans lesquels on rentre sans se poser de questions, comme le prêt-à-porter.

jeu vidéo, sexisme, apparence, image, femmes, héros, héroïne, jeux, sexiste, stéréotype,
Dans les jeux vidéo, les héroïnes ont une apparence stéréotypée. Photo : Jonathan McIntosh via Flickr.

Dans les personnages préfabriqués, il y a beaucoup plus d’hommes. Le joueur entre sans problème dans le personnage. Les joueuses aussi, parce que les femmes ont l’habitude de s’incarner dans des héros masculins. Il y a de toute façon beaucoup plus de héros masculins dans la culture en général, que ce soit dans la littérature ou dans le cinéma.

La deuxième catégorie est celle des personnages à co-construire. Comme dans les Sims, le personnage est créé de A à Z. Les joueuses aimeraient bien avoir une héroïne de temps en temps. Ne trouvant pas forcément chaussure à leur pied dans les personnages préfabriqués, elles se tournent beaucoup plus vers les jeux à co-construire.

Quels sont les archétypes féminins que l’on retrouve dans le jeu vidéo ?

Il est compliqué d’être exhaustif. Je ne sais pas s’il est possible de vraiment cataloguer les stéréotypes. Je peux tout de même donner des exemples en vrac. Le plus connu est celui de la fameuse demoiselle en détresse. C’est Peach qui ne sait rien faire de ses dix doigts et qui passe son temps à se faire enlever. Elle est objet, alors que Mario est sujet ; l’archétype de l’homme sauveur et de la femme victime.

Il y a aussi la femme-objet sexuelle. Je l’ai très bien vu en travaillant sur les jeux vidéo de combat. Un coup de pied avec une jupe fendue jusqu’aux oreilles ne montre évidemment pas la même chose qu’un kimono. Les femmes ont des tenues qui sont tout sauf faites pour le combat. Elles ont des seins comme des obus et des tenues très dénudées. Leur représentation est particulièrement outrée.

Un autre archétype est celui de la princesse guerrière, comme Lara Croft. Des femmes jeunes, jolies et aventurières. Lara Croft est intéressante, car elle est à la fois un stéréotype féminin et un stéréotype masculin. Imaginons qu’elle soit un homme. Elle se bat seule contre tous ; elle est archéologue ; elle est armée, rapide, agile, courageuse, entreprenante… Si elle était un homme, elle pourrait être un stéréotype masculin.

Elle est aussi complètement un stéréotype féminin. Elle a un short hyper moulant, des seins comme des obus, des holsters qui ressemblent tout de même beaucoup à des porte-jarretelles… Il y a tout de même eu une évolution : on trouve sur internet des chartes des seins de Lara Croft, pour voir comment ses formes sont devenues plus réalistes au fil des années.

Derrière tout cela, il y a l’idée selon laquelle pour être une héroïne, une femme d’action, il faut être jeune et jolie. Comparé aux personnages masculins, cela est dérangeant. Ils ne sont pas soumis aux mêmes choses. Les héros sont souvent plus âgés et ils n’ont pas besoin d’être beaux. Trevor dans GTA V par exemple : il n’est pas beau, ni très propre.

Ce n’est pas spécifique au jeu vidéo, on retrouve cela à la télévision ou au cinéma. Le dernier tabou pour les personnages féminins est l’idée de la beauté. Même dans les jeux à héroïnes. Prenons Max dans Life is Strange. Elle est une collégienne classique, habillée comme telle… mais elle reste jeune, mignonne et pas très dodue. Il n’existe qu’une seule forme de corps.

Certains jeux vidéo intègrent des éléments sexistes, mais comme partout ailleurs. La société est sexiste, il y a du sexisme dans les médias. Je ne vois pas pourquoi il n’y en aurait pas dans les jeux vidéo.

Clémence POSTIS
Journaliste pluri-média Clémence a pigé pour des médias comme NEON Magazine, Ulyces, Le Monde ou encore L'Avis des Bulles. Elle est également podcasteuse culture pour Radiokawa et auteure pour Third Éditions.
Retrouvez cet article dans les feuilletons :

Cahiers de vacances

Victoire Tuaillon : les couilles sur la table !

"98% des auteurs de tueries de masse aux États-Unis sont des hommes : c'est bien qu'il y a un problème."

Manon Bril : Antique Youtube

Manon Bril, fraîchement docteure en Histoire, veut dérider et dépoussiérer l'apprentissage de l'histoire.

Serge Tisseron : Robot où es-tu ?

Vous rêvez de robots et d'intelligences artificielles ? Mais ils sont déjà partout autour de vous !

Robot : recoller les morceaux du bonheur

Sans lien social, nous mourrons, purement et simplement. Et si les robots pouvaient nous sauver la vie ?

Sylvie Ayral : la fabrique des garçons

Criminalité conjugale, viols, suicides. Comment, en 2018, fabrique-t-on des garçons ?

Migrants : zone grise et non droit

« Pour la première fois, j'ai franchi le pas entre journaliste et être humain. »

L'égalité des cerveaux

"C'est seulement à l'âge de deux ans et demi que l'enfant s'identifie au masculin ou au féminin."

Écologie : « Du cul, de l'humour, du WTF »

"Il faudrait peut-être trouver un nouveau mot qu'écolo. 'Humain', c'est bien déjà, non ?"

LGBT+ : partir pour mieux vivre

Au Brésil et en Tunisie, les personnes LGBT émigrent pour en finir avec l'oppression et la peur.

Le jeu vidéo est-il sexiste ?

Quelles représentations des femmes dans le jeu vidéo ? Nous avons rencontré Fanny Lignon, autrice du livre Genre et jeux vidéo, au festival de journalisme de Couthures pour...

Fabienne Sintès : Les femmes dans les médias

La voix du soir de France inter, Fabienne Sintès, était présente au Festival International de Journalisme de Couthures pour une conférence sur la place des femmes dans les...

Complotisme : pourquoi croit-on ?

Thierry Ripoll est professeur de psychologie cognitive à l’université d’Aix-Marseille et directeur du Centre de Formation des Psychologues de l’Éducation nationale. Il...

Harkis du Lot-et-Garonne : une mémoire encore vive

Katia Khemache est historienne et autrice du livre Harkis, un passé qui ne passe pas (Cairn Editions). Présente au festival international du journalisme à Couthures-sur-Garonne...

Éco-anxiété : l’angoisse d’une planète qui brûle

Karine Le Loët est journaliste. Pour sa série de podcasts « L’effondrement et moi », diffusée sur France Culture, elle part à la rencontre de celles et ceux qui cherchent des...

Paul François : un paysan en lutte contre Monsanto

Pendant quinze ans, l’agriculteur charentais Paul François a mené une bataille judiciaire contre le géant Monsanto, après son intoxication par un herbicide. De son combat est...

DirtyBiology : influence ou journalisme ?

Léo Grasset, biologiste de formation, lance en 2014 sa chaîne YouTube de vulgarisation scientifique : DirtyBiology. Il devient ainsi, pour ses 1,2 million d’abonnés, une source...

Cysséepho : parcours d'une ex-complotiste

Tout part d’une rage de dents soignée grâce à l’aromathérapie. De là, Barbara Vasseur va petit à petit entrer dans une spirale de désinformation, alimentée par la bulle de...
Les Passager·e·s

Orsenna : « L'eau est le miroir de nos civilisations. »

Erik Orsenna est un « amoureux des fleuves ». Pour lui, ils racontent une histoire. Notre histoire. Présent au festival Biotope à Saint-Emilion il a répondu à nos questions.

Titouan Lamazou : « La réussite n'est pas la richesse matérielle »

Titouan Lamazou a vécu mille vies : navigateur, artiste, écrivain… Plus connu du grand public pour avoir remporté le Vendée Globe en 1990, il est aussi « artiste de l’UNESCO...

Christiane Franck : « L'eau est un droit, pas un produit. »

Christiane Franck a dirigé pendant plus de dix ans la compagnie des eaux belges. Elle garde aujourd’hui encore une attache profonde avec le monde de l’eau et ses impacts sur la...

Usul : la revanche sociale

Usul est vidéaste. Il a commencé à se faire connaître par des vidéos sur les jeux vidéo avant de s’attaquer à la vulgarisation politique. Aujourd’hui, il est éditorialiste pour...

Macron : « les années de domination de trop »

Et si Mai 68 c’était maintenant ? Usul, vidéaste et éditorialiste pour Médiapart est un communiste qui s’assume. Pour lui, les années Macron sont les années de domination de...

Extinction de masse : « Nous n'y survivrons pas. »

Marie-Monique Robin est journaliste, réalisatrice et écrivaine. Son documentaire Le monde selon Monsanto est l’un des plus piratés d’internet, et son livre éponyme a été traduit...

Low-tech : le futur simple de Philippe Bihouix

Philippe Bihouix est ingénieur de formation et auteur de L’âge des low tech. Il s’intéresse notamment à la question des ressources non renouvelables et des mutations...

« La politique européenne menace le vivant. »

Inès Trépant est conseillère politique à la Commission Développement du Parlement européen . Elle a écrit de nombreux ouvrages sur les impacts environnementaux de la politique...

François Gabart : croisière en optimisme

Le navigateur François Gabart était l’invité du festival Biotope, autour des vignes et du cuivre. Porte-parole d’un monde différent, celui de la voile, il alerte sur la...

Guillaume Pitron : les riches jouissent, les pauvres creusent

Et si les technologies vertes étaient une pure mystification ? C’est que ce démontre Guillaume Pitron, journaliste et auteur du livre La guerre des métaux rares. Pour polluer...

Vincent Mignerot : l'illusion de l'écologie

Pour Vincent Mignerot chercheur indépendant, l’humanité vit dans le déni : pour nous développer, nous devons détruire l’environnement. Un déni en forme d’avantage évolutif qui...

Pablo Servigne x Camille Choplin : Libre échange

« Tu n’en as pas marre de parler d’effondrement ? » C’est par cette interrogation que commence l’entretien que nous avons organisé entre Pablo Servigne et Camille Choplin....

Paul Jorion : sortir du capitalisme

Connaissez-vous vraiment le capitalisme et ses conséquences sur le monde ? Paul Jorion est anthropologue et sociologue. Sortir du capitalisme est pour lui une question de...

Alpha Kaba : esclave en Libye, journaliste à l'IJBA

Alpha Kaba Sept était journaliste radio en Guinée. Suite à une de ses enquêtes il doit quitter son pays pour sauver sa vie. Il traverse le continent à pied jusqu'à l'Algérie......

Saloon : solidarité 3.0

Dans le Saloon on se pose la question de la solidarité dans la culture. Solidarité 3.0 : les bons Samaritains à l’épreuve du terrain. Comment parler de solidarité quand on est...

Philippe Poutou : Bons baisers de Ford

L'usine Ford de Blanquefort ferme. Était-ce vraiment inéluctable ?

Gilles Bertin : la réalité, même refrain et même couplet

Gilles Bertin, premier bassiste et chanteur du groupe bordelais Camera Silens, est un rescapé : de ces années destructrices dans le milieu punk où la drogue et le sida ont...

Zebda : le succès pour tombe

Magyd Cherfi est un chanteur, acteur et écrivain français. Il grandit à Toulouse dans la cité des Izards, avec ses parents kabyles, la précarité, le racisme et l’art chevillé au...

Effondrement : l'écologie des riches

L’effondrement, la collapsologie, la fin des sociétés industrielles… Des termes et des concepts entendus partout depuis quelques mois, y compris chez Far Ouest. Jean-Baptiste...

Anticiper le présent

Comment écrire de la fiction lorsque celle-ci est rattrapée inexorablement par la réalité ?

La médecine des singes

Paludisme, maux de gorge, parasites intestinaux... Comment les grands singes se soignent-ils ?

LGBT+ : partir pour mieux vivre

Au Brésil et en Tunisie, les personnes LGBT émigrent pour en finir avec l'oppression et la peur.

Le jeu vidéo est-il sexiste ?

Quelles représentations des femmes dans le jeu vidéo ? Nous avons rencontré Fanny Lignon, autrice du livre Genre et jeux vidéo, au festival de journalisme de Couthures pour...

La loi de la nature

Valérie Cabanes, juriste spécialisée dans le droit humanitaire, lutte pour que la nature puisse défendre son existence.

Chomsky : « Nous sommes à la confluence de plusieurs crises majeures »

Crise démocratique, crise climatique, crise sanitaire. Nous assistons actuellement à une superposition de ces différents bouleversements. Noam Chomsky, linguiste et philosophe...

Rokhaya Diallo : “Racisme, sexisme, mettre fin au déni”

Journaliste et réalisatrice, Rokhaya Diallo est une des voix émergentes du « féminisme intersectionnel » en France. En visite dans le Sud-Ouest pour le festival « Comme un...

Féminisme : une histoire de violence

« Le machisme tue tous les jours, le féminisme n’a jamais tué personne ». Cette célèbre citation de la journaliste et militante Benoîte Groult est brandie depuis des décennies...

Ces épisodes pourraient vous intéresser
Battre Monnaie

Les comptes de la crypto : en finir avec les banques

Les comptes de la crypto : en finir avec les banques

On le connaît tous. Cet ami d’ami qui a investi dans le Bitcoin il y a quatre ans, et a gagné de quoi se payer une voiture. Mais derrière son caractère spéculatif, cette monnaie...
À la croisée des destins

Être une Guinéenne arbitre à Bruges

Être une Guinéenne arbitre à Bruges

Oumou Baldé semble infatigable. Cette Guinéenne de 31 ans, installée en France depuis 2009, est sur tous les fronts. Celui des stades de football où elle a réussi à se faire une...
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement