Épisode 11
8 minutes de lecture
Article réservé aux abonné.e.s


Vendredi 23 juillet 2021
par Emilie Jullien
Emilie Jullien
Fan de photographie, Emilie a quitté sa Bretagne natale pour rejoindre l'IJBA - Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine. Elle est à nos côtés tout cet été afin de renforcer ses compétences en production vidéo.

La voix du soir de France inter, Fabienne Sintès, était présente au Festival International de Journalisme de Couthures pour une conférence sur la place des femmes dans les médias. A cette occasion, elle nous raconte les évolutions qu’elle a connu depuis ses débuts en 1992. Elle évoque l’avant/après #metoo et souligne le rôle des nouvelles générations dans la casse d’un système viriliste.

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter


Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement
Emilie Jullien
Fan de photographie, Emilie a quitté sa Bretagne natale pour rejoindre l'IJBA - Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine. Elle est à nos côtés tout cet été afin de renforcer ses compétences en production vidéo.
Dans le même feuilleton

Victoire Tuaillon : les couilles sur la table !

"98% des auteurs de tueries de masse aux États-Unis sont des hommes : c'est bien qu'il y a un problème."

Manon Bril : Antique Youtube

Manon Bril, fraîchement docteure en Histoire, veut dérider et dépoussiérer l'apprentissage de l'histoire.

Serge Tisseron : Robot où es-tu ?

Vous rêvez de robots et d'intelligences artificielles ? Mais ils sont déjà partout autour de vous !

Robot : recoller les morceaux du bonheur

Sans lien social, nous mourrons, purement et simplement. Et si les robots pouvaient nous sauver la vie ?

Sylvie Ayral : la fabrique des garçons

Criminalité conjugale, viols, suicides. Comment, en 2018, fabrique-t-on des garçons ?

Migrants : zone grise et non droit

« Pour la première fois, j'ai franchi le pas entre journaliste et être humain. »

L'égalité des cerveaux

"C'est seulement à l'âge de deux ans et demi que l'enfant s'identifie au masculin ou au féminin."

Écologie : « Du cul, de l'humour, du WTF »

"Il faudrait peut-être trouver un nouveau mot qu'écolo. 'Humain', c'est bien déjà, non ?"

LGBT+ : partir pour mieux vivre

Au Brésil et en Tunisie, les personnes LGBT émigrent pour en finir avec l'oppression et la peur.

Le jeu vidéo est-il sexiste ?

Quelles représentations des femmes dans le jeu vidéo ? Nous avons rencontré Fanny Lignon, autrice du livre Genre et jeux vidéo, au festival de journalisme de Couthures pour...

Fabienne Sintès : Les femmes dans les médias

La voix du soir de France inter, Fabienne Sintès, était présente au Festival International de Journalisme de Couthures pour une conférence sur la place des femmes dans les...

Complotisme : pourquoi croit-on ?

Thierry Ripoll est professeur de psychologie cognitive à l’université d’Aix-Marseille et directeur du Centre de Formation des Psychologues de l’Éducation nationale. Il...

Harkis du Lot-et-Garonne : une mémoire encore vive

Katia Khemache est historienne et autrice du livre Harkis, un passé qui ne passe pas (Cairn Editions). Présente au festival international du journalisme à Couthures-sur-Garonne...

Éco-anxiété : l’angoisse d’une planète qui brûle

Karine Le Loët est journaliste. Pour sa série de podcasts « L’effondrement et moi », diffusée sur France Culture, elle part à la rencontre de celles et ceux qui cherchent des...

Paul François : un paysan en lutte contre Monsanto

Pendant quinze ans, l’agriculteur charentais Paul François a mené une bataille judiciaire contre le géant Monsanto, après son intoxication par un herbicide. De son combat est...

DirtyBiology : influence ou journalisme ?

Léo Grasset, biologiste de formation, lance en 2014 sa chaîne YouTube de vulgarisation scientifique : DirtyBiology. Il devient ainsi, pour ses 1,2 million d’abonnés, une source...

Ces épisodes pourraient vous intéresser
En attendant la fin du monde

Mélanie Wanga : le racisme systémique

Mélanie Wanga : le racisme systémique

« Ce n’est plus : "On est raciste parce qu’on est méchant." C’est : "On est raciste parce qu’on est élevé et éduqué dans une société raciste." » Dans la vie de tous les jours...
Les 5 Fantastiques

Livraison

Livraison

La musique adoucit même les moeurs des morts-vivants.
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement