Épisode 7
2 minutes de lecture
Mercredi 8 septembre 2021
par Amandine Sanial
Amandine Sanial
Journaliste souvent, photographe parfois, Amandine a collaboré avec Télérama, M le magazine du Monde ou encore Rue89 avant de couvrir l’actualité police-justice pour une agence de presse à Paris. De retour d’un long voyage à travers l’Europe, l’Asie centrale et l’Inde, elle a posé ses valises dans le Sud-Ouest.

Quelque part en Corrèze, au milieu des bois, une poignée de cabanes se fondent dans le paysage. Organisés en collectif, ses habitants n’ont pas choisi la forêt pour s’y cacher, mais pour la sauver, quitte à être hors-la-loi.

Découvrez la boutique
Revue Far Ouest

Revues papiers • Abonnements

Boutique

Pas de pancarte, pas d’adresse. Le long de la départementale entre Chasteaux et Nespouls, à une quinzaine de kilomètres au sud de Brive-la-Gaillarde, une boîte aux lettres en bois avec un ruban vert indique le chemin. Sur le sentier rocailleux qui s’enfonce dans la vallée, le chant des oiseaux couvre peu à peu le vrombissement des moteurs.

Le décor est boueux. Un bruit de succion annonce l’approche d’une paire de bottes. Jonathan Attias apparaît alors, tout sourire. Il retient une branche à hauteur des premières cabanes comme il tiendrait la porte par politesse. Là, au cœur d’une forêt qu’ils ont eux-mêmes plantée, vivent des hommes et des femmes qui construisent des toits au-dessus de leur tête et se nourrissent de ce qui pousse.

Jonathan Attias et Caroline Perez sont arrivés deux ans plus tôt. En sillonnant la France à la recherche d’un lieu où s’installer en pleine nature avec leurs filles, ils ont rencontré François, heureux propriétaire d’une cabane où il a fait son nid, et désireux de partager sa simplicité volontaire. Depuis, le collectif s’est agrandi et compte désormais sept personnes réparties dans quatre foyers.

Four solaire et machine à pédales

Les rayons du soleil matinal font briller les carreaux des maisonnettes en terre. Seules les vitres – récupérées en déchetterie – et la bâche servant à isoler le toit ne sont pas compostables. Les murs de bottes de foin enduits d’argile peuvent retourner à la terre. Une petite terrasse en bois avec vue sur la vallée sert d’entrée à la cabane où vivent Caroline et Jonathan. À l’intérieur, une pièce unique chauffée par un poêle à bois au milieu, comme dans les yourtes mongoles. La famille vit ici avec le nécessaire, ni trop ni trop peu : un coin cuisine raccordé à une source, un bureau, des livres disposés dans un filet et une petite douche « pour que les filles puissent se laver à l’eau tiède », confie Caroline. Jonathan et elle se lavent à l’eau froide, dans une résurgence en contrebas.

À l’intérieur de la cabane, Mani attend de prendre son repas. Au menu : semoule et soupe de légumes du jardin.

Des coups sourds résonnent dans la forêt. Près du potager, Justine répare une porte en bois en lui donnant des coups de maillet réguliers, pendant qu’Adrian la maintient sur des tréteaux. Ici, on vit en communauté, mais chacun organise sa journée comme il l’entend. Deux fois par semaine, une réunion et un dîner rassemblent tout le collectif autour d’une table. Les autres jours, on se retrouve pour construire une hotte, bêcher le jardin ou pour partager ses dernières lectures.

La vie en cabane suit le rythme des saisons : à l’été ses tomates, l’hiver ses carottes. Ce que le potager ne leur donne pas, ils le récupèrent des invendus d’une Association pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP) ou du magasin bio du coin. Pour le reste, les cours que dispense Jonathan à la fac et son travail de journaliste pour une radio locale suffisent. […]

Lire cet article

Retrouvez cet article dans Revue Far Ouest : Courage.
Qu’ils portent de grandes causes ou qu’ils luttent au quotidien pour leur survie, nous avons voulu vous raconter ces courageux et ces courageuses, qui souvent s’ignorent.

Amandine Sanial
Journaliste souvent, photographe parfois, Amandine a collaboré avec Télérama, M le magazine du Monde ou encore Rue89 avant de couvrir l’actualité police-justice pour une agence de presse à Paris. De retour d’un long voyage à travers l’Europe, l’Asie centrale et l’Inde, elle a posé ses valises dans le Sud-Ouest.
Dans le même feuilleton

Dans le creux de la vague

L’été dernier, une société privée, Wavelandes, a annoncé la création d’un complexe aquatique, qui aura pour attraction phare une vague artificielle destinée aux surfeurs...

La plaie des cochons

Paysans, riverains et écologistes se mobilisent contre deux projets de porcheries industrielles dans les Pyrénées.

Île de Ré : un problème environnemental étouffé

Une bataille contre les algues vertes se déroule depuis une dizaine d’années sur l’île de Ré. On les connaît surtout pour leur présence sur les côtes bretonnes mais elles...

La Chrysalide : école à ciel ouvert

En ville ou à la campagne, le modèle des « écoles du dehors » se répand doucement en France alors qu’il est beaucoup plus répandu en Europe et dans le monde. Immersion à la...

Villa Shamengo : utopie suspendue

À Bordeaux, les travaux de la Villa Shamengo sont suspendus depuis le 3 janvier dernier. Le projet de construction de la maison-école-laboratoire subit depuis son annonce en...

Le vieil homme et la terre

Au cœur de la campagne girondine, une génération de jeunes agriculteurs se prépare à prendre la relève de la vieille garde incarnée par Hervé Georges, paysan et militant. Dans...

Désobéir pour sauver la nature

Quelque part en Corrèze, au milieu des bois, une poignée de cabanes se fondent dans le paysage. Organisés en collectif, ses habitants n’ont pas choisi la forêt pour s’y cacher...

Éxilé volontaire : mode d'emploi

Jean-Marie voulait promouvoir la nature et l’écologie : l’étalement urbain l’a rattrapé et a bétonné la nature du bassin d’Arcachon qu’il aimait tant. Il a préféré partir....

Ces épisodes pourraient vous intéresser
Man Vs Wild

Le vieil homme et la terre

Le vieil homme et la terre

Au cœur de la campagne girondine, une génération de jeunes agriculteurs se prépare à prendre la relève de la vieille garde incarnée par Hervé Georges, paysan et militant. Dans...
Bassine et Moi

Paysans : de la terre à la mer

Paysans : de la terre à la mer

Les paysans de la mer s'inquiètent des conséquences de l'agriculture intensive sur leur activité.
En vrai, en vrac

Sanctuariser la terre

Sanctuariser la terre

« Terre de Liens s’inscrit dans le changement que doivent opérer l’agriculture et les paysans dans leurs pratiques. » Alors que la Nouvelle-Aquitaine est la 1ère région agricole...
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement