Épisode 3
7 minutes de lecture
Article réservé aux abonné.e.s


Lundi 23 septembre 2019
par Louise BUYENS
Louise BUYENS
Louise Buyens est journaliste en presse écrite et radio. Elle a collaboré avec Radio France, Society, Boudu et Sud Ouest.  Ses sujets de prédilection sont la santé, l'environnement et tout ce qui touche aux grands phénomènes de société.

Une bataille contre les algues vertes se déroule depuis une dizaine d’années sur l’île de Ré. On les connaît surtout pour leur présence sur les côtes bretonnes mais elles pullulent désormais sur l’ensemble du littoral Atlantique. En Charente-Maritime, le phénomène se concentre sur la très touristique commune de La Flotte. Localement, les défenseurs de l’environnement dénoncent l’inaction face à un grave problème écologique.

Découvrez la boutique
Revue Far Ouest

Revues papiers • Abonnements

Boutique

Illustration : Manon Jousse

« Ça commence tôt cette année, ça n’augure rien de bon. » Début juin, Pierrick François a ramassé les premières algues vertes de la saison sur la plage de La Clavette, à La Flotte, une commune rétaise de moins de 3 000 habitants. « La fois où on a eu le plus d’algues, ça avait commencé exactement comme cette année. On peut s’attendre à de grosses perturbations », enchaîne le président de l’AEMA, l’Association des étangs et marais d’Ars-en-Ré. Mandatée par la mairie de La Flotte, elle nettoie les plages de la commune envahies par les laitues de mer chaque été depuis 12 ans.

Tout près de la plage de La Clavette, très touristique, les restaurateurs en sont les premières victimes, car leurs clients désertent à chaque fois que les algues deviennent odorantes. Au bout de trois jours, les végétaux échoués commencent à se décomposer et à dégager une odeur d’œuf pourri. Les ulves relâchent en fait de l’hydrogène sulfuré, du H2S, un gaz très toxique qui peut être mortel en cas de fortes inhalations. Le phénomène avait eu un certain écho à l’été 2009, lorsqu’un cheval est mort sur une plage des Côtes-d’Armor, en Bretagne, à cause d’algues vertes en décomposition.

À quelques encablures de la plage de la Clavette, Léon Gendre, le maire de La Flotte, me reçoit dans son bureau. Chaque été, il appréhende l’arrivée des algues. « Les restaurateurs m’appellent en hurlant. C’est très contraignant et stressant », déplore l’édile de droite (Les Républicains), à la tête de la mairie depuis 42 ans.

Une mouette vole au-dessus des bâteaux des côtes de La Flotte, sur l'île de Ré.
Les côtes de La Flotte, sur l’île de Ré – Photo : Mag Boiss

Pour se débarrasser du problème, aussi gênant pour les touristes que pour les habitants, il est prêt à débourser 60 000 euros en moyenne chaque année. Une enveloppe entièrement destinée à l’AEMA. En période estivale et tous les trois jours environ, l’association nettoie les zones touchées par les algues vertes à grand renfort de pelleteuses. L’opération peut durer jusqu’à sept heures pour une plage d’à peine un kilomètre de long.

L’agriculture intensive en cause

Un investissement de temps et d’argent qui met le maire en colère. Pour lui, les coupables sont les agriculteurs du Marais poitevin. Léon Gendre m’expose sa théorie : « Ils font pousser beaucoup de plantes céréalières et pour avoir toujours plus de rendements, ils utilisent beaucoup d’engrais. Ils en mettent souvent trop, ça s’écoule dans les fossés puis dans les rivières qui rejoignent la Sèvre Niortaise et comme son embouchure est située à environ 20 kilomètres de chez nous, les algues se retrouvent sur nos plages. Nous sommes des victimes. »

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter


Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement
Louise BUYENS
Louise Buyens est journaliste en presse écrite et radio. Elle a collaboré avec Radio France, Society, Boudu et Sud Ouest.  Ses sujets de prédilection sont la santé, l'environnement et tout ce qui touche aux grands phénomènes de société.
Dans le même feuilleton

Dans le creux de la vague

L’été dernier, une société privée, Wavelandes, a annoncé la création d’un complexe aquatique, qui aura pour attraction phare une vague artificielle destinée aux surfeurs...

La plaie des cochons

Paysans, riverains et écologistes se mobilisent contre deux projets de porcheries industrielles dans les Pyrénées.

Île de Ré : un problème environnemental étouffé

Une bataille contre les algues vertes se déroule depuis une dizaine d’années sur l’île de Ré. On les connaît surtout pour leur présence sur les côtes bretonnes mais elles...

La Chrysalide : école à ciel ouvert

En ville ou à la campagne, le modèle des « écoles du dehors » se répand doucement en France alors qu’il est beaucoup plus répandu en Europe et dans le monde. Immersion à la...

Villa Shamengo : utopie suspendue

À Bordeaux, les travaux de la Villa Shamengo sont suspendus depuis le 3 janvier dernier. Le projet de construction de la maison-école-laboratoire subit depuis son annonce en...

Le vieil homme et la terre

Au cœur de la campagne girondine, une génération de jeunes agriculteurs se prépare à prendre la relève de la vieille garde incarnée par Hervé Georges, paysan et militant. Dans...

Désobéir pour sauver la nature

Quelque part en Corrèze, au milieu des bois, une poignée de cabanes se fondent dans le paysage. Organisés en collectif, ses habitants n’ont pas choisi la forêt pour s’y cacher...

Ces épisodes pourraient vous intéresser
Écartez-vous mesdames

Mon gynéco, mon mari & moi

Mon gynéco, mon mari & moi

Tout au long de leurs vies, la gynécologie accompagne les femmes. Mais que faire quand celle-ci nie leurs choix individuels ? Stérilisation, IVG, examens routiniers… Entre...
Social Brutal

Gilets jaunes : casser la violence

Gilets jaunes : casser la violence

Depuis novembre, le mouvement des Gilets jaunes occupe l’espace médiatique. Au cœur des discussions, « la violence ». Violences des casseurs, des CRS, des manifestants, de...
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement