Épisode 12
7 minutes de lecture
Article réservé aux abonné.e.s


Vendredi 10 juillet 2020
par Margot DELPECH
Margot DELPECH
Jeune journaliste qui fait ses premiers pas dans les médias. Depuis 2015, Margot couvre l'actualité locale de neuf communes pour l'hebdo Le Républicain. De temps à autre, elle pige aussi pour Actu Bordeaux et Actu Pays-Basque. Elle ne passe jamais une année sans voyager et jamais un voyage sans photographier.

En 2017, Chahid a 25 ans, est originaire de Rions et part de Bordeaux pour découvrir l’Asie du Sud. Un périple qui le mène en Birmanie pour venir en aide aux Rohingyas opprimés et emprisonnés. Chahid aussi finira enfermé dans une cage, au cœur d’un temple bouddhiste, pour avoir bravé les autorités birmanes.

« Quelques palmiers en friche nous protègent contre l’orage
Ce soir un vent de force 8 souffle sur les bâches
Décor de Far West à l’ouest du Triangle d’or
C’est l’ancienne Birmanie, pays aux mille pagodes
Petite Nour est un genre d’héroïne rare
Qui mène sa barque d’orpheline chez les Rohingyas
Elle travaille pour un patron, exploitant agricole
Depuis que ses parents sont morts dans la cale d’un boat-people. »

Nous sommes en 2017. Chahid fredonne la musique Enfant du destin de Médine sur le tarmac de l’aéroport de Bordeaux. Il a 25 ans et il est loin d’imaginer qu’en montant dans cet avion, son chemin croisera celui de milliers de « petite Nour ».

Le jeune métis, à la fois campagnard et garçon de la ville, a passé ces cinq dernières années à visiter le monde entier. Il a sillonné l’Europe, la côte ouest des États-Unis et une partie de l’Australie. Il s’apprête à achever son exploration en Asie du Sud pour découvrir la Malaisie.

Selfie de Chahid.
Chahid a 25 ans en 2017 — Photo : Chahid

Chahid arrive seul à Kuala Lumpur, la capitale. Ses yeux en amande brillent devant la beauté de la ville. Il flâne dans les rues et passe ses journées à discuter avec les gens qu’il croise au hasard d’une route, d’une place ou d’un marché. Il fait des dizaines de rencontres enrichissantes. Parmi elles, celles de Rohingyas.

« Aujourd’hui, on compte près de 2 millions de réfugiés là-bas »

Ils prennent le temps de discuter avec lui des conflits entre les Birmans et leur peuple. Au cours de leurs échanges, les Rohingyas confiants arborent fièrement leurs papiers d’identité birmans. Ils expliquent à Chahid que pour eux, en Birmanie, ces documents sont un argument de taille pour rester en vie et limiter les discriminations.

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter


Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement
Margot DELPECH
Jeune journaliste qui fait ses premiers pas dans les médias. Depuis 2015, Margot couvre l'actualité locale de neuf communes pour l'hebdo Le Républicain. De temps à autre, elle pige aussi pour Actu Bordeaux et Actu Pays-Basque. Elle ne passe jamais une année sans voyager et jamais un voyage sans photographier.
Dans le même feuilleton

Bordeaux : Rue(s) des négriers

De 1672 à 1837, 508 expéditions négrières financées par des armateurs bordelais déportent plus de 130 000 noirs vers les colonies. Sans le savoir, vous habitez peut-être l’une...

Le temps de la Justice

Que se passe-t-il à l’intérieur du majestueux palais de justice ? Incursion dans un salle d’audience, le temps d’une affaire. Cet épisode de notre feuilleton « Les Embarqués »...

Je change de fournisseur d'électricité !

Anaelle est sensible à l’écologie. Elle veut consommer responsable, à tous les niveaux. Aujourd’hui, se fournir en électricité « verte » est un jeu d’enfant. Vraiment ?...

Pierre(s) : de Carles à Molinier

Partons sur les traces de Pierre Molinier, un personnage fantasque à la sexualité exaltée.

Asso Entr-autres : pédaler pour se trouver

Cette association bordelaise propose aux jeunes de 16 à 25, qui cherchent encore leur place dans le monde de l’école et du travail, de vendre des jus d’orange pressés sur les...

Instantanés

Une éruption de polaroids s’est abattue sur Bordeaux. Au Volcan, l’Expolaroid a débuté le 26 avril et se tiendra jusqu’au 5 mai. Canapés vintages, lumières tamisés, tartines...

La beauté de la défaite

"C'est une histoire de perdants. C'est l'histoire de chacun, nous ne sommes pas des histoires de gagnants."

La Benauge : bloc d(estruction)

Prétendue insalubre, une barre HLM est vouée à la destruction à Bordeaux. Est-ce inévitable ?

Foot féminin, le défi du niveau pro

Au-delà de l’engouement manifesté lors de la Coupe du monde de football en juin dernier, le football au féminin gagne en reconnaissance depuis plusieurs années. En première...

Précarité VS gaspillage

De plus en plus de commerces alimentaires se tournent vers la vente d’invendus en ligne par le biais d’applications comme Too Good To Go ou Optimiam. Ils évitent ainsi le...

Picqué & Bagatelle : (con)fusion

La Fondation Bagatelle doit accueillir, d’ici 2023, les activités de l’hôpital d’instruction des armées Robert Picqué. L’ensemble, qui s’appellera Bahia, doit proposer une offre...

Prisonnier en Birmanie

En 2017, Chahid a 25 ans, est originaire de Rions et part de Bordeaux pour découvrir l’Asie du Sud. Un périple qui le mène en Birmanie pour venir en aide aux Rohingyas opprimés...

Vinci, la veuve, les orphelins et la justice

Le 25 mars dernier, le Girondin Florent Marquet décédait du paludisme en Angola. Cet ingénieur pétrolier expatrié était sous contrat avec Cegelec, filiale de Vinci, deux...

Denis Mollat, libraire redoutable et patron redouté

À la tête de la librairie indépendante la plus importante de France, ce visionnaire de 67 ans est aussi un patron tout-puissant aux méthodes de management discutables. Un...

Ces épisodes pourraient vous intéresser
À la croisée des destins

Alpha Kaba : esclave en Libye, journaliste à l'JIBA

Alpha Kaba : esclave en Libye, journaliste à l'JIBA

Alpha Kaba Sept était journaliste radio en Guinée. Suite à une de ses enquêtes il doit quitter son pays pour sauver sa vie. Il traverse le continent à pied jusqu'à l'Algérie......
Vies Polaires

Bipolarité : déclic et tes claques

Bipolarité : déclic et tes claques

Alors que s’ouvre à Saujon (Charente-Maritime) le premier centre français entièrement dédié à la bipolarité, Gabriel et Laura commencent à se pencher sur cette psychopathologie...
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement