Épisode 4
7 minutes de lecture
Article réservé aux abonné.e.s


Lundi 27 juillet 2020
par Vincent BRESSON
Vincent BRESSON
Fou curieux des communautés en décalage, Vincent regarde la société par ses marges et traine sa plume auprès de différents canards, avec un verre de Gaillac pour encrier.

Dans les campagnes françaises, tout le monde connaît l’efficacité réputée des magnétiseurs, mais personne ne sait l’expliquer. Aussi appelés coupeurs de feu, ces hommes et ces femmes ont le secret pour amoindrir les douleurs en imposant les mains ou en récitant des formules. Et l’un d’entre eux nous a ouvert les portes de son cabinet.

Nicole en a bavé. En un an et demi, elle a été durement touchée par un mélanome, puis par un cancer du sein. Fatiguée par les chimiothérapies à répétition, elle n’a plus faim, plus d’énergie, plus d’envie. La sexagénaire ne sait à quel saint se vouer : « C’était dur… Les rayons utilisés pour traiter le cancer me brûlaient la peau. Un jour, on me conseille d’aller voir Francis en me disant qu’il pouvait enlever le feu. » Lessivée, Nicole n’a pas grand-chose à perdre, alors elle se laisse tenter.

Elle se rend dans le cabinet de Francis, à Rabastens dans le Tarn où nous l’avons rencontrée avec Francis. « Même si je suis cartésienne, je me suis dit que ça valait le coup d’aller le voir. » Francis l’examine en passant ses mains au-dessus de son corps. À la fin de leur entrevue, le guérisseur lui donne un petit cristal qu’elle garde depuis précieusement. Il lui demande les horaires de ses prochaines séances, puis de se mettre « au calme », généralement vers 19 heures. Francis s’occupe du reste… à distance et devant son cristal, beaucoup plus gros que celui qu’il confie à ses patients. « Il me suffit de voir une fois la personne et de connaître quelques informations sur elle comme sa date de naissance. »

Une belle histoire

Bernard, médecin à Toulouse, ne croit pas en l’aspect mystique de cette guérison, pas plus qu’il ne sait expliquer l’efficacité des coupeurs de feu. « Dans le cadre de certaines pathologies, des patients ressentent un bien-être qu’on ne peut expliquer, mais qu’on constate de manière empirique. Notamment pour traiter les zonas ou les troubles liés aux chimiothérapies, souvent très dures et mal supportées. »

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter


Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement
Vincent BRESSON
Fou curieux des communautés en décalage, Vincent regarde la société par ses marges et traine sa plume auprès de différents canards, avec un verre de Gaillac pour encrier.
Dans le même feuilleton

(En)quête d'OVNIs

Pendant que certains occupent leur temps libre à donner des coups de pied dans un ballon de foot ou à peindre des tableaux, Didier Gomez préfère recueillir les témoignages de...

Aliens : l'État mène l'enquête

Depuis 1977, le Geipan tente d’apporter des réponses aux témoins d’OVNI. Ce service du Centre National d’Études Spatiales (CNES) mène ses enquêtes depuis Toulouse et traque les...

Flunch, Gilets jaunes et ovnis

Tous les mois, des ufologues toulousains partagent leur passion pour les extraterrestres autour d’un repas au Flunch. Entre deux portions de frites, ces curieux de phénomènes...

Coupeurs de feu : soigner le mal par les mains

Dans les campagnes françaises, tout le monde connaît l’efficacité réputée des magnétiseurs, mais personne ne sait l’expliquer. Aussi appelés coupeurs de feu, ces hommes et ces...

Biodynamie : un vin lunaire

De plus en plus de viticulteurs se détournent des méthodes industrielles pour se convertir à la biodynamie. Un système d’exploitation agricole et ésotérique un peu particulier...

L'homme-médecine des Landes de Gascogne

De 1991 à 2001, Laurent a vécu avec les Indiens Lakotas. Ses rencontres avec les hommes-médecine sioux l’ont amené à devenir, un pas après l’autre, un des gardiens de la...

Ces épisodes pourraient vous intéresser
Au-delà du réel

(En)quête d'OVNIs

(En)quête d'OVNIs

Pendant que certains occupent leur temps libre à donner des coups de pied dans un ballon de foot ou à peindre des tableaux, Didier Gomez préfère recueillir les témoignages de...
Au-delà du réel

Biodynamie : un vin lunaire

Biodynamie : un vin lunaire

De plus en plus de viticulteurs se détournent des méthodes industrielles pour se convertir à la biodynamie. Un système d’exploitation agricole et ésotérique un peu particulier...
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement