Épisode 5
8 minutes de lecture
Article réservé aux abonné.e.s


Mardi 15 octobre 2019
par Clémence POSTIS
Clémence POSTIS
Journaliste pluri-média Clémence a pigé pour des médias comme NEON Magazine, Ulyces, Le Monde ou encore L'Avis des Bulles. Elle est également podcasteuse culture pour Radiokawa et auteure pour Third Éditions.

En 2018, un studio de développement de jeux vidéo bordelais est sur les lèvres des joueurs du monde entier. Motion Twin a tout les attraits d’une belle histoire. Cette Scop a débuté dans les jeux web, avant de lentement décliner. À quelques mois de mettre la clé sous la porte, les associés sortent un des plus gros carton vidéoludique de l’année 2018 : Dead Cells. Des idéaux, des rebondissements, des épreuves et enfin le succès : plongez dans 15 ans d’histoire tumultueuse du jeu vidéo bordelais.

Mai 2017. Un jeu vidéo indépendant et français s’impose sur Twitch. La plateforme de streaming est bien connue des amateurs de jeux vidéo : des millions d’anonymes y diffusent en direct leur partie en cours. Ce printemps, ils découvrent Dead Cells. Énorme succès de l’année 2017/2018, ce jeu est développé par Motion Twin, un studio bordelais.

Non contents de créer l’engouement autour de leur production, ils intriguent par leur structure : ce studio indépendant au chiffre d’affaires de 4 772 500,00 € en 2017 est également une Scop. Pour percer le mystère de ce carton international et de cette société atypique, direction leurs bureaux sur les quais de Bordeaux, dans les anciens bâtiments de la Bourse Maritime.

De la SAS à la Scop

Autour d’un café en salle de pause, je rencontre Thomas Vasseur, graphiste pour Motion Twin depuis 2013. Il est habitué à ce que la structure de la Scop surprenne. « Chez Motion Twin, il y a eu dès le départ une vraie volonté politique de réussir à créer un outil de travail qui redistribue les richesses. »

Pour revenir à cette genèse, il m’introduit auprès de ses collègues Pascal Péridon, programmeur, et Sébastien Bénnard, développeur, qui ont vécu les débuts du studio. L’aventure commence en 2001, dans le salon d’un des fondateurs, bien loin des quais de Bordeaux. Six amis, rencontrés sur des forums spécialisés ou même sur les bancs du lycée, montent une structure encore balbutiante.

Thomas Vasseur, graphiste chez Motion Twin, derrière ses écrans.
Thomas Vasseur est graphiste chez Motion Twin depuis 2013 — Photo : Vivien Giraud

En 2004, une septième personne, travaillant avec eux depuis un moment, souhaite les rejoindre en tant qu’associé. Mais il n’est pas si simple dans une société classique d’acheter des parts égales à celles des autres. Sans oublier que plus l’actionnaire arrive tardivement, plus celles-ci sont chères. Pour permettre l’entrée d’un septième associé, Motion Twin devient une Scop.

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter


Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement
Clémence POSTIS
Journaliste pluri-média Clémence a pigé pour des médias comme NEON Magazine, Ulyces, Le Monde ou encore L'Avis des Bulles. Elle est également podcasteuse culture pour Radiokawa et auteure pour Third Éditions.
Dans le même feuilleton

Adultes : la liberté de jouer

Jouer, c’est pour les enfants ? La société nous pousse à être toujours plus performant et à rentabiliser toutes nos activités. Mais plus la pression augmente, plus jouer devient...

Course en autostop : Mad Jacques a dit

Samedi 2 juin 2018, 1 500 auto-stoppeurs participent à une course d’un nouveau genre : la Mad Jacques. De Bordeaux, Paris, Lyon et ailleurs, tous ont le même objectif...

Escape game : la grande évasion

« Aidez-moi. J’ai peur… » Nous sommes quatre, enfermés dans une chambre d’enfant. Entre les poupées et les cubes en bois, une voix aigrelette résonne. « Becky ! Arrête de me...

Jeu de rôle papier : jouer son histoire

Le jeu de rôle : réunis autour d’une table, joueurs et maître du jeu déroulent une aventure dont ils sont les héros. Forme de jeu symbolique chez l’adulte, ses bénéfices sociaux...

Motion Twin : tous patrons, tous gamers

En 2018, un studio de développement de jeux vidéo bordelais est sur les lèvres des joueurs du monde entier. Motion Twin a tout les attraits d’une belle histoire. Cette Scop a...

Ces épisodes pourraient vous intéresser
Jeux d'adultes

Adultes : la liberté de jouer

Adultes : la liberté de jouer

Jouer, c’est pour les enfants ? La société nous pousse à être toujours plus performant et à rentabiliser toutes nos activités. Mais plus la pression augmente, plus jouer devient...
Le PodCATS

Le PodCATS #4 : Immortel Dead Cells

Le PodCATS #4 : Immortel Dead Cells

Dead Cells a été un des plus gros succès de 2018. Ce jeu d’action, développé par un petit studio bordelais, continue de proposer aux joueurs et joueuses du contenu inédits. Un...
Les Passager·e·s

Le jeu vidéo est-il sexiste ?

Le jeu vidéo est-il sexiste ?

Quelles représentations des femmes dans le jeu vidéo ? Nous avons rencontré Fanny Lignon, autrice du livre Genre et jeux vidéo, au festival de journalisme de Couthures pour...
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement