Épisode 1
6 minutes de lecture
Article réservé aux abonné.e.s


Mardi 28 août 2018
par Clémence POSTIS
Clémence POSTIS
Journaliste pluri-média Clémence a pigé pour des médias comme NEON Magazine, Ulyces, Le Monde ou encore L'Avis des Bulles. Elle est également podcasteuse culture pour Radiokawa et auteure pour Third Éditions.

Jouer, c’est pour les enfants ? La société nous pousse à être toujours plus performant et à rentabiliser toutes nos activités. Mais plus la pression augmente, plus jouer devient pour cette nouvelle génération d’adultes un espace de décompression nécessaire.

« Tu as fait quoi ce week-end ? » Pendant longtemps, cette question du lundi à la pause-café m’a plongée dans des abimes de stress. Comment annoncer à ce collègue qui est allé en randonnée que j’ai passé mon dimanche à jouer à la console ? Comment garder une image professionnelle si je leur explique que mon samedi soir a consisté en une soirée jeu de société ? À mon entrée dans la vie active, j’ai glissé sous le tapis du sérieux et de la maturité tous mes passe-temps « puérils ».

J’aime jouer. J’aime m’amuser. Au risque de ne pas passer pour une adulte très crédible auprès de mes pairs qui ne comprennent pas l’intérêt de passer un week-end en Jeu de Rôle grandeur nature. Je vois pourtant les salles d’escape game, ces jeux d’énigmes, fleurir partout en France ; dans ma petite bulle de bons geeks, tous mes amis (ou presque) aiment jouer aux jeux de plateaux et sont à la recherche d’un maître du jeu pour une partie de jeu de rôle papier. Pourquoi est-ce que je me sens tout de même un peu coupable d’avoir des passe-temps jugés si peu matures ?

Le regard des autres

Je retrouve ce sentiment d’incompréhension auprès des adhérents de l’EDIL. L’Espace de Développement de l’Imaginaire Ludique est une association de jeu bordelaise. Leur local, chaleureux et accueillant ressemble à une caverne d’Ali Baba. Entre les jeux de plateaux, ceux de figurines ou les livrets de règles de jeu de rôle, on m’annonce que plus de 600 jeux se serrent sur les étagères, du sol au plafond.

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter


Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement
Clémence POSTIS
Journaliste pluri-média Clémence a pigé pour des médias comme NEON Magazine, Ulyces, Le Monde ou encore L'Avis des Bulles. Elle est également podcasteuse culture pour Radiokawa et auteure pour Third Éditions.
Dans le même feuilleton

Adultes : la liberté de jouer

Jouer, c’est pour les enfants ? La société nous pousse à être toujours plus performant et à rentabiliser toutes nos activités. Mais plus la pression augmente, plus jouer devient...

Course en autostop : Mad Jacques a dit

Samedi 2 juin 2018, 1 500 auto-stoppeurs participent à une course d’un nouveau genre : la Mad Jacques. De Bordeaux, Paris, Lyon et ailleurs, tous ont le même objectif...

Escape game : la grande évasion

« Aidez-moi. J’ai peur… » Nous sommes quatre, enfermés dans une chambre d’enfant. Entre les poupées et les cubes en bois, une voix aigrelette résonne. « Becky ! Arrête de me...

Jeu de rôle papier : jouer son histoire

Le jeu de rôle : réunis autour d’une table, joueurs et maître du jeu déroulent une aventure dont ils sont les héros. Forme de jeu symbolique chez l’adulte, ses bénéfices sociaux...

Motion Twin : tous patrons, tous gamers

En 2018, un studio de développement de jeux vidéo bordelais est sur les lèvres des joueurs du monde entier. Motion Twin a tout les attraits d’une belle histoire. Cette Scop a...

Ces épisodes pourraient vous intéresser
Histoire(s) Noire(s)

L'histoire noire invisible en Aquitaine

L'histoire noire invisible en Aquitaine

Nous avons rencontré Mar Fall dans le quartier Saint-Michel, à Bordeaux. Ce sociologue, qui n’a pas dérogé au costume cravate, place au cœur de ses travaux l’histoire de la...
En vrai, en vrac

Sanctuariser la terre

Sanctuariser la terre

« Terre de Liens s’inscrit dans le changement que doivent opérer l’agriculture et les paysans dans leurs pratiques. » Alors que la Nouvelle-Aquitaine est la 1ère région agricole...
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement