Épisode 10
5 minutes de lecture
Article réservé aux abonné.e.s


Jeudi 26 avril 2018
par Maylis Détrie
Maylis Détrie
Journaliste radio de formation et de passion, Maylis Détrie aborde la presse écrite avec une approche documentaire. Elle a notamment travaillé pour Radio Nova et écrit sur l'urbanisme, le social et l'environnement pour Rue89 Bordeaux.

Ils sont barmen et responsables de deux bars bien connus de La Victoire à Bordeaux. Avec leur gérant, ils devaient choisir une formation de groupe et ont opté pour une initiation au management. Alors qu’ils croyaient passer des heures à gratter du papier pour intégrer un enseignement classique, ils ont eu la bonne surprise de tomber sur Claire Berthomieu, « formatrice au changement » qui les a emmené vers des méthodes innovantes, basées sur les théories du management bienveillant et de la communication non violente. Retour sur un échange de bons procédés qui a porté ses fruits.

Découvrez la boutique
Revue Far Ouest

Revues papiers • Abonnements

Boutique

Je suis conviée à l’heure de la réunion hebdomadaire de l’équipe des bars de l’ex-cale et de La Grange dans leur bureau du cours de la Somme. Tous les responsables sont là malgré la nuit de travail de la veille.

Lorsqu’ils se remémorent les différents instants de la formation en management des derniers mois, ce sont des sourires qui apparaissent sur leurs visages, notamment celui de Bertrand, responsable de l’ex-cale depuis 12 ans c’est-à-dire depuis son ouverture (une longévité étonnante !) : « On s’attendait à une formation classique comme dans une école de commerce et on a été très surpris. Au lieu de regarder quelqu’un parler face à nous pendant des heures, on a été sollicités à participer, Claire Berthomieu était assise dans le cercle et nous a vraiment mis en situation. »

Leur sérénité me surprend tout de suite. Ils n’ont pas les signes de stress, l’agitation que je vois souvent chez les travailleurs de nuit. Les traits tirés certes, mais une déconcertante manière de parler de leur métier avec lucidité. Bertrand reprend : « Évidemment que c’est difficile, j’ai des horaires décalés, des amis, une famille et très peu d’occasions de voir mon entourage. Au bout de 10 ans, il y a de la fatigue, moins d’énergie. La formation nous a permis de voir à quel moment on était dans l’affect puis de prendre du recul. »

Bertrand, responsable de l’ex-cale depuis 12 ans
Bertrand, responsable de l’ex-cale depuis 12 ans — Photo : Maylis Détrie

Claire Berthomieu, la formatrice, a donc dû tenir compte des conditions particulières de leur métier pour adapter la formation : « Le travail dans un bar de nuit est sujet au stress, à la clientèle alcoolisée, parfois même à l’agressivité. Sans compter que quand il n’y a pas de videur, tu dois à la fois servir et maîtriser la situation. Il fallait donc que ma formation tienne compte de tous ces facteurs spécifiques, notamment dans les mises en situation que j’aime à faire jouer pour être dans le concret. Contrairement à un restaurant, un bar est classé établissement de divertissement, ça en dit long sur le rôle qu’on fait porter au personnel. »

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter


Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement
Maylis Détrie
Journaliste radio de formation et de passion, Maylis Détrie aborde la presse écrite avec une approche documentaire. Elle a notamment travaillé pour Radio Nova et écrit sur l'urbanisme, le social et l'environnement pour Rue89 Bordeaux.
Dans le même feuilleton

19h-23h : Entre chien et loup

Connaissez-vous vraiment le visage de Bordeaux la nuit ? Commençons notre déambulation nocturne, tout en photos et audio, par les heures les plus visibles de la nuit.

23h-2h : Débats et décadence

La nuit, c’est l’arbre des possibles. J’y vais, j’y vais pas ?

3h-7h : Déphasages

Alors que l'aube se rapproche, on n'en finit plus de ne pas dormir. Au coeur de la nuit, d'autres personnes prennent possession de la ville

Le VOID en sursis

Le 10 mai dernier, les tenanciers du VOID se voyaient notifier un arrêté préfectoral sans préavis, leur interdisant toute diffusion de musique amplifiée. En cause, des mises aux...

Un conseil de la nuit à Bordeaux

Pour comprendre et appréhender la nuit bordelaise, la municipalité met en place un Conseil de la Nuit. Alors que certains citoyens se sentent dépossédés d’une ville en pleine...

Bordeaux : nuit conforme

Bordeaux, nouvel eldorado. Si l’offre touristique est exponentielle, pourquoi l’offre de nuit reste-t-elle aussi limitée et si peu diversifiée ? Les jeunes fêtards...

I am Stramgram : comment exister ?

I Am Stramgram nous parle de son quotidien d’artiste indépendant, avec ses joies et ses galères. « C’est dur d’exister longtemps. » I Am Stramgram a fait le choix de...

Ayla Millepied : la crédibilité

Ayla Millepied, comme Odezenne, a besoin de se sentir perdue pour créer. Alors direction Istanbul ! "Être artiste c'est pas un travail, on vous file des allocs... C'est quand...

Bordeaux la nuit : zone de travaux

La nuit : un chantier constamment en travaux. Les mairies s’en saisissent progressivement et les spécialistes de l’urbanisme aussi. Nos confrères de la Revue Cambo lui ont même...

Coach de nuit pour les bars

Ils sont barmen et responsables de deux bars bien connus de La Victoire à Bordeaux. Avec leur gérant, ils devaient choisir une formation de groupe et ont opté pour une...

Bordeaux : le fléau du harcèlement de rue

La vie des femmes peut s’avérer très compliquée la nuit dans les rues de Bordeaux. Ces dernières se doivent d’être de plus en plus vigilantes malgré elles. Ruelles sombres...

Alternatiboak, ces autres fêtes de Bayonne

L’Assemblée des jeunes Bayonnais, une association d’habitants âgés de 17 à 28 ans, organise depuis 2007 une alternative aux célèbres journées rouges et blanches de la ville....

L'électro à Bordeaux : la scène qui monte ?

Historiquement c’est plutôt la scène rock qui fait la réputation de la capitale girondine. Mais depuis quelques années, peut-être cinq selon certains de nos interlocuteurs, la...

Rockfarmers autonomes

Une répétition avec le groupe The Inspector Cluzo, rockers de Chalosse autosuffisants de la musique à la ferme.

Ces épisodes pourraient vous intéresser
En vrai, en vrac

Ze Drive : les courses zéro déchets

Ze Drive : les courses zéro déchets

Faire ses courses rapidement grâce au drive, tout en réduisant ses déchets par le vrac : c’est le pari de Ze Drive. Le supermarché sans déchet propose des retraits à Libourne...
Amateurs pro

Travailleur·se·s du sexe : reconversion possible ?

Travailleur·se·s du sexe : reconversion possible ?

Si l’activité de travailleur du sexe s’émancipe en France depuis quelques années, les préjugés ne changent pas pour autant. Au Strass (Syndicat du travail sexuel), on accompagne...
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement