Épisode 6
5 minutes de lecture
Article réservé aux abonné.e.s


Mercredi 28 avril 2021
par Sevan Hosebian-Vartanian
Sevan Hosebian-Vartanian
Originaire de la Drôme, Sevan Hosebian-Vartanian a rejoint le Sud-Ouest pour intégrer l'Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine (Ijba) en 2019. En alternance à Far Ouest pour l'année, ses sujets de prédilection sont les problématiques sociétales et les questions religieuses.

En 2013, l’entreprise canadienne Cominor-La Mancha obtient un permis exclusif de recherche (PER) d’or dans la Creuse, près de Lussat. En 2016 pourtant, ce PER n’est pas renouvelé par les autorités. Les raisons de l’abandon de ces recherches restent encore obscures. Et si la mobilisation locale, à petite échelle, avait réussi à faire plier ce géant ?

L’ancienne région Limousin attire. Non pas pour son cadre de vie, mais pour ses sols remplis d’or, dont elle regorge encore. La mine de Salsigne, la dernière de France, a été fermée en 2004 : pas assez rentable. Depuis 2013 néanmoins, sous l’impulsion d’Arnaud Montebourg — comme nous l’expliquions dans notre deuxième épisode — une dizaine de permis de recherches de mines d’or ont été déposés dans l’hexagone.

Deux de ces permis de recherches de mines d’or ont été accordés en Nouvelle-Aquitaine, le premier en Haute-Vienne (dit « permis de Bonneval », dont nous avons parlé dans notre troisième épisode), le second dans la Creuse, à Lussat (dit « permis de Villeranges »).

Pas moins de 28 communes ont également pris position contre le projet depuis 2014.

Cominor-La Mancha, l’entreprise canadienne qui recherchait depuis 2013 de l’or dans la Creuse, n’a pas obtenu de renouvellement en 2016, d’après la préfecture. Pourtant, l’entreprise avait bien déposé, au dernier moment, soit le 17 juillet 2016, une demande de renouvellement de son permis exclusif de recherche de mines d’or pour trois ans. Pourquoi ce retournement de situation ?

Des Creusois déterminés

Remontons en février 2014. Tout commence dans une salle de la mairie de Chambon-sur-Voueize, près de Lussat. Quatre ou cinq personnes habitant le secteur se réunissent pour une première réunion. Elles craignent que l’activité de l’entreprise minière, qui a obtenu un premier permis quelques mois plus tôt, ait des conséquences désastreuses sur l’environnement creusois. Est alors créé le collectif StopMine23. Son but ? Collecter autant d’informations possibles sur le projet.

« Ce qui nous a rassemblés au départ est la protection de l’environnement, car le site se trouve à côté d’une réserve naturelle. De fil en aiguille, nous avons continué les réunions une fois par semaine pendant deux ans », explique Perrine Garreau de StopMine23. 

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter


Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement
Sevan Hosebian-Vartanian
Originaire de la Drôme, Sevan Hosebian-Vartanian a rejoint le Sud-Ouest pour intégrer l'Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine (Ijba) en 2019. En alternance à Far Ouest pour l'année, ses sujets de prédilection sont les problématiques sociétales et les questions religieuses.
Dans le même feuilleton

Mine d'or basque : suite mais pas fin

Contrairement à ce qui a été annoncé fin février, le dossier de la mine d’or au Pays basque n’a pas été totalement clos. La société qui souhaitait obtenir un permis de...

Mines : la terre plutôt que l'or

Catastrophiques pour l’environnement, les mines d’or appartenaient à des temps révolus depuis que l’on avait fermé la dernière en France métropolitaine, en 2004. C’est du moins...

Mines d'or : les Limousins font moins peur que les Basques ?

Contre toute logique environnementale et même économique, les mines d’or pourraient bientôt redevenir une réalité sur le territoire métropolitain. Dans le Limousin, deux permis...

Stop Mines 87 : le déni de démocratie

Au-delà même des menaces de catastrophes environnementales et sanitaires qu’elles font peser sur les territoires où elles sont susceptibles de s’implanter, les mines — et leur...

Or dans le Limousin : mine de rien

Samedi 14 avril, Stop Mines 87 tenait une réunion publique aux abords du périmètre concerné par le permis de recherche de mines. L’occasion d’informer la population avant de...

Mine dans la Creuse : il n'est plus l'or Monseignor

En 2013, l’entreprise canadienne Cominor-La Mancha obtient un permis exclusif de recherche (PER) d’or dans la Creuse, près de Lussat. En 2016 pourtant, ce PER n’est pas...

Ces épisodes pourraient vous intéresser
Vidéo À la Demande

Les médias, le monde et moi

Les médias, le monde et moi

Un film antidote aux maux des médias et à notre perception abîmée du monde...
La réalité des squats de la Métropole

Les jeunes migrants isolés trouvent refuge en Gironde

Les jeunes migrants isolés trouvent refuge en Gironde

Avec les nouvelles routes migratoires remontant de l’Espagne via le Pays basque, le département de la Gironde voit affluer des centaines de jeunes migrants isolés. D’abord...
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement