Épisode 1
6 minutes de lecture
Article réservé aux abonné.e.s


Mercredi 15 mai 2019
par Laurent Perpigna Iban
Laurent Perpigna Iban
Il travaille principalement sur la question des nations sans états, des luttes d'émancipation des peuples aux processus politiques en cours, des minorités, et des réfugiés. Il est souvent sur la route du proche et du moyen Orient pour son site Folklore du quotidien.

Deux rues du centre-ville de Bordeaux possèdent désormais leur panneau en occitan. Pour l’association qui a organisé cette initiative, l’enjeu est double : lutter contre l’effacement volontaire de la culture occitane à Bordeaux, et promouvoir sa langue, afin d’en assurer la survie.

Ce 8 mai 2019, quelques mots de gascon s’échappent de la place Fernand Lafargue, au cœur de Bordeaux. Des drapeaux frappés de la croix occitane fendent le paysage, sous le regard curieux des passants : dans les rues de la capitale girondine, c’est une scène peu commune qui est en train de se dérouler.

Une cinquantaine de personnes, de tout âge, ont répondu à l’appel de l’association Ostau Occitan (prononcer Oustao, maison en gascon). Ensemble, ils vont rendre à la rue Saint-James et à la rue Bouquière leurs appellations d’antan.

Cet acte symbolique a, pour beaucoup de participants, un goût de revanche : alors que les autres grandes agglomérations du Sud-Ouest ont presque toutes mis en avant leur patrimoine culturel occitan, Bordeaux fait figure d’éternelle réfractaire. Une trentaine de minutes plus tard, le champagne coule à flots : « On espère que ce sont les premières plaques d’une longue série dans les rues de Bordeaux », s’exclame une participante.

L’Occitanie et le gascon en question

La création de la région administrative « Occitanie » — fusion de treize départements des Midi-Pyrénées et du Languedoc-Roussillon en 2016 — est pour le moins confusante. L’Occitanie, en tant que région culturelle et linguistique est identifiée depuis l’Empire romain et déborde largement de la désormais Occitanie administrative : son territoire s’étend très largement depuis la côte atlantique jusqu’à la Méditerranée, débordant légèrement sur les États espagnols et italiens. Le ciment de l’identité occitane, c’est avant tout une langue, divisée en de nombreux dialectes : le languedocien, le provençal, l’auvergnat en sont les plus connus.

parlons-nous, communication, occitan, langue des signes, partage, local, nouvelle-aquitaine, gironde, bordeaux, laurent perpigna iban, document, long format, revue far ouest, far ouest, ostau occitan, culture occitane, ethnocide, école, cours de langue, langage, culture, identité
Carte de l’Occitanie, avec les noms occitans — Source : Wikimedia

Dans le Sud-Ouest de la France, c’est le gascon — groupe dialectal à lui tout seul — qui prévaut, comme l’explique Julien Pearson, guide conférencier et adhérent de Ostau Occitan : « Le gascon est une variante très originale de l’occitan, parlé au cœur d’un triangle entre les Pyrénées, l’Atlantique et la Garonne. Lorsque la langue latine s’est installée et s’est développée, il n’y avait pas que des populations celtes sur ce territoire, il y avait également des populations aquitaniques. Et les dernières recherches disponibles sur cette question indiquent qu’ils appartiennent à la même famille que les ancêtres des Basques. Le gascon a donc des particularités tant au niveau de la phonétique que du vocabulaire, par rapport aux autres dialectes occitans », rapporte-t-il.

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter


Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement
Laurent Perpigna Iban
Il travaille principalement sur la question des nations sans états, des luttes d'émancipation des peuples aux processus politiques en cours, des minorités, et des réfugiés. Il est souvent sur la route du proche et du moyen Orient pour son site Folklore du quotidien.
Dans le même feuilleton

Occitan : patrimoine à défendre

Deux rues du centre-ville de Bordeaux possèdent désormais leur panneau en occitan. Pour l’association qui a organisé cette initiative, l’enjeu est double : lutter contre...

La langue basque, éternelle résistante

On la dit aussi mystérieuse que difficile. À la fois héritage culturel et outil de résistance, la langue basque — l’euskera — continue de vivre des deux côtés des Pyrénées....

Ces épisodes pourraient vous intéresser
Cahiers de vacances

Manon Bril : Antique Youtube

Manon Bril : Antique Youtube

Manon Bril, fraîchement docteure en Histoire, veut dérider et dépoussiérer l'apprentissage de l'histoire.
Été 2050

Les poissons volants d'Arcachon

Les poissons volants d'Arcachon

Nara a décidé de se faire un petit plaisir : dépenser une petite fortune pour une demi-douzaine d’huîtres. Alors que des pans entiers du bassin ont sombré dans les flots, la...
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement