Épisode 4
7 minutes de lecture
Article réservé aux abonné.e.s


Mardi 26 juin 2018
par Alexandra JAMMET
Alexandra JAMMET
Jeune journaliste, Alexandra écrit régulièrement pour Sud Ouest et Rue89 Bordeaux. Passionnée d'écologie, de surf et de voyage, elle travaille sur des sujets liés à l'environnement et à la société.

À l’été 2018, la plage d’Aytré, en Charente-Maritime, sera interdite de baignade. L’an dernier déjà, plusieurs stations balnéaires du département ont dû fermer temporairement leur accès au public. En cause : une mauvaise qualité des eaux littorales, dans lesquelles nous nous baignons.

La Charente-Maritime, dernière étape de mon road trip. Le printemps s’est installé et, sur la plage de La Tremblade, les beaux jours attirent déjà des dizaines de touristes. La température de l’eau n’excède pas les 14 degrés en ce mois d’avril. Je prends mon courage à deux mains et me jette à l’eau, parmi les quelques courageux qui ont osé braver la fraîcheur de l’Atlantique. Quelques brasses, je plonge sous les vagues et savoure le goût de sel dans ma bouche. Des gestes anodins, des baignades insouciantes. Inconscientes ?

L’été approche et, au sud de La Rochelle, la plage d’Aytré restera probablement vide. Un arrêté préfectoral pris en avril dernier, à la demande de l’Agence Régionale de Santé (ARS), interdit la baignade sur la zone. Depuis cinq ans, les mauvais résultats d’analyses bactériologiques entraînaient des fermetures temporaires de la zone de baignade. Jusqu’au point de non-retour.

Dans le département, la plage d’Aytré n’est pas la seule à connaître des épisodes de pollution de ses eaux. En 2017, les communes de Royan, Saint-Georges-de-Didonne et Vaux-Sur-Mer ont également dû prendre des arrêtés municipaux interdisant la baignade sur leurs plages.

Alexandra Jammet, surf, road-trip, Nouvelle-Aquitaine, côte, océan, littoral, écologie, pollution écosystème, changement climatique, biodiversité, dauphin, cétacés échoués, eaux polluées, baignade interdite, plage pavillon bleu, surfrider
Au pied du phare de la Courbe, les touristes affluent — Photo : Alexandra Jammet

La même année, le Ceser (Conseil économique, social et environnemental régional) de la région Nouvelle-Aquitaine a publié un rapport sur la qualité des eaux littorales pointant une absence de suivi biologique de nos eaux et des risques liés à la présence d’éléments chimiques. Un an après la publication du rapport, où en est-on ?

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter


Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement
Alexandra JAMMET
Jeune journaliste, Alexandra écrit régulièrement pour Sud Ouest et Rue89 Bordeaux. Passionnée d'écologie, de surf et de voyage, elle travaille sur des sujets liés à l'environnement et à la société.
Dans le même feuilleton

Golfe de Gascogne : dauphins échoués sur la plage

En 2017, près de 4000 dauphins se sont échoués sur le Golfe de Gascogne. En Nouvelle-Aquitaine, ce sont 419 cétacés qui ont fait naufrage en 2016. Les années se succèdent et...

Landes : des dunes fragiles

Chaque année, les Landes et la Gironde perdent en moyenne 1,7 à 2,5 mètres de côte sableuse. D’ici 2050, 50 mètres de sable pourraient être perdus sur le littoral aquitain....

Lacanau : bouteille (plastique) à la mer

8 millions de tonnes de déchets atterrissent dans les océans chaque année. En Nouvelle-Aquitaine, le Golfe de Gascogne n’est pas épargné : 6 248 sacs de détritus ont été...

Charente-Maritime : baignade en eaux troubles

À l’été 2018, la plage d’Aytré, en Charente-Maritime, sera interdite de baignade. L’an dernier déjà, plusieurs stations balnéaires du département ont dû fermer temporairement...

Zéro déchet : bye bye plastique

Alimentation, cosmétiques, ménage… le plastique est partout dans nos vies. Une situation inextricable ? Pas forcément. De plus en plus populaires, les démarches zéro déchets...

Littoral en photo : longues focales

Érosion, pollution, tempête, changement climatique… Le littoral de la Nouvelle-Aquitaine est mis à rude épreuve. Il continue pourtant d’inspirer les photographes qui font vivre...

Ces épisodes pourraient vous intéresser
Monnaie, squelette et road-trip : bienvenue en Dordogne !

L'abeille et le singe qui fume

L'abeille et le singe qui fume

Armés de leur bonne volonté et de leur vélo, Léa et Benjamin se lancent dans un road-trip « zéro euro ». Premier arrêt :le Lot-et-Garonne et sa monnaie locale l’abeille !
Les Embarqués

Vinci, la veuve, les orphelins et la justice

Vinci, la veuve, les orphelins et la justice

Le 25 mars dernier, le Girondin Florent Marquet décédait du paludisme en Angola. Cet ingénieur pétrolier expatrié était sous contrat avec Cegelec, filiale de Vinci, deux...
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement