Épisode 3
5 minutes de lecture
Article réservé aux abonné.e.s


Dimanche 3 juin 2018
par Alexandra JAMMET
Alexandra JAMMET
Jeune journaliste, Alexandra écrit régulièrement pour Sud Ouest et Rue89 Bordeaux. Passionnée d'écologie, de surf et de voyage, elle travaille sur des sujets liés à l'environnement et à la société.

8 millions de tonnes de déchets atterrissent dans les océans chaque année. En Nouvelle-Aquitaine, le Golfe de Gascogne n’est pas épargné : 6 248 sacs de détritus ont été récoltés en 2016. Pourtant, des solutions simples existent pour changer nos habitudes et réduire nos déchets.

À Lacanau, ce dimanche matin, ils sont une cinquantaine sur la plage du Lion, armés de sacs poubelles, de gants et de bonne volonté. Le ramassage des déchets est organisé par des étudiants de l’IUT Bordeaux-Gradignan, en partenariat avec l’association Surfrider Foundation. Avant de démarrer la collecte, Jules, l’un des organisateurs, rappelle quelques règles : « on ne ramasse pas les déchets organiques, comme le bois, qui font partie de l’écosystème de la plage, et surtout, on ne monte pas sur la dune ». Les binômes partent avec deux sacs poubelle : l’un pour le plastique, l’autre pour le reste, afin de faciliter le futur tri.

Sur la plage, beaucoup s’étonnent du nombre de microbilles, qui apparaissent par trainées, par milliers. « Le week-end dernier, ils en ont trouvé 12 000 » souffle une participante. Tristement connus sous le nom de « larmes de sirènes », ces bouts de plastiques proviennent généralement des cosmétiques, comme les gommages et autres exfoliants, et des industries qui les utilisent pour fabriquer tous nos objets plastiques. La loi Biodiversité les interdit depuis le 1er janvier 2018.

Une flopée de microbilles de plastique — Photo : Alexandra Jammet
Une flopée de microbilles de plastique — Photo : Alexandra Jammet

« C’est déprimant, on sait qu’on ne ramassera jamais tout, ça ne s’arrête jamais », déplore un père de famille. En effet, la tâche est laborieuse. Je me rends rapidement compte de ce que je ne voyais pas avant : la plage est jonchée de milliers de petits fragments de plastique colorés. Des filets de pêche, des bâtons de sucette, des poches plastiques, et même une poubelle : au total, près de 200 kilogrammes de déchets ont été ramassés en une heure.

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter


Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement
Alexandra JAMMET
Jeune journaliste, Alexandra écrit régulièrement pour Sud Ouest et Rue89 Bordeaux. Passionnée d'écologie, de surf et de voyage, elle travaille sur des sujets liés à l'environnement et à la société.
Dans le même feuilleton

Golfe de Gascogne : dauphins échoués sur la plage

En 2017, près de 4000 dauphins se sont échoués sur le Golfe de Gascogne. En Nouvelle-Aquitaine, ce sont 419 cétacés qui ont fait naufrage en 2016. Les années se succèdent et...

Landes : des dunes fragiles

Chaque année, les Landes et la Gironde perdent en moyenne 1,7 à 2,5 mètres de côte sableuse. D’ici 2050, 50 mètres de sable pourraient être perdus sur le littoral aquitain....

Lacanau : bouteille (plastique) à la mer

8 millions de tonnes de déchets atterrissent dans les océans chaque année. En Nouvelle-Aquitaine, le Golfe de Gascogne n’est pas épargné : 6 248 sacs de détritus ont été...

Charente-Maritime : baignade en eaux troubles

À l’été 2018, la plage d’Aytré, en Charente-Maritime, sera interdite de baignade. L’an dernier déjà, plusieurs stations balnéaires du département ont dû fermer temporairement...

Zéro déchet : bye bye plastique

Alimentation, cosmétiques, ménage… le plastique est partout dans nos vies. Une situation inextricable ? Pas forcément. De plus en plus populaires, les démarches zéro déchets...

Littoral en photo : longues focales

Érosion, pollution, tempête, changement climatique… Le littoral de la Nouvelle-Aquitaine est mis à rude épreuve. Il continue pourtant d’inspirer les photographes qui font vivre...

Ces épisodes pourraient vous intéresser
Man Vs Wild

La Chrysalide : école à ciel ouvert

La Chrysalide : école à ciel ouvert

En ville ou à la campagne, le modèle des « écoles du dehors » se répand doucement en France alors qu’il est beaucoup plus répandu en Europe et dans le monde. Immersion à la...
Tuer Manger

L'art de la mort

L'art de la mort

Annabelle a tué et mangé une poule qu'elle a elle-même élevé. Jamais elle n'a été aussi proche de la mort et de son propre instinct de prédation. Elle a eu envie de rencontrer...
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement