Épisode 2
11 minutes de lecture
Mercredi 24 juillet 2019
par Clémence POSTIS et Justine VALLÉE
Clémence POSTIS
Journaliste pluri-média Clémence a pigé pour des médias comme NEON Magazine, Ulyces, Le Monde ou encore L'Avis des Bulles. Elle est également podcasteuse culture pour Radiokawa et auteure pour Third Éditions.
Justine VALLÉE
J’ai quitté la pluie bretonne pour rejoindre la chaleur bordelaise après avoir terminé mes études. Intéressée par l’Histoire, les problématiques sociales et féministes, je suis venue à Revue Far Ouest pour narrer des récits au long cours.

Au Brésil et en Tunisie, les personnes LGBT émigrent pour en finir avec l’oppression et la peur.

« Vivre en tant que criminelles au quotidien est quelque chose sur laquelle elles ne peuvent pas construire une perception d’elles-mêmes ou de leur vie affective sur du long terme. » Lola K. Silva, rencontrée au Festival international de journalisme de Couthures, porte trois casquettes : journaliste, chercheuse et militante LGBT. La Tunisienne a étudié son pays d’origine, mais travaille sur la participation politique des femmes transsexuelles dans les élections législatives, dans la ville de Sao Paulo au Brésil. Elle fournit une analyse des conditions dans lesquelles vivent les personnes LGBT dans ces territoires, et ce qui les pousse à partir.

Au Brésil, la société reste hostile à la communauté LGBT malgré une constitution bien plus égalitaire qu’en Occident. En Tunisie, toute interaction affective avec une personne du même genre est un crime passible de trois ans de prison. Les personnes non-binaires ou non-hétérosexuelles sont opprimées au sein de ces deux pays, les forçant à partir pour vivre leur réelle identité de genre ou une vie affective épanouie.

Clémence POSTIS
Journaliste pluri-média Clémence a pigé pour des médias comme NEON Magazine, Ulyces, Le Monde ou encore L'Avis des Bulles. Elle est également podcasteuse culture pour Radiokawa et auteure pour Third Éditions.
Justine VALLÉE
J’ai quitté la pluie bretonne pour rejoindre la chaleur bordelaise après avoir terminé mes études. Intéressée par l’Histoire, les problématiques sociales et féministes, je suis venue à Revue Far Ouest pour narrer des récits au long cours.
Dans le même feuilleton

Drag-queens, reines de la maison

Quatre drag-queens, membres de la la Maison Éclose —première maison de drag-queens à Bordeaux— revendiquent cette culture et leur identité.

LGBT+ : partir pour mieux vivre

Au Brésil et en Tunisie, les personnes LGBT émigrent pour en finir avec l'oppression et la peur.

Pride sauvage, (cis)tème brutal

La Marche des Fiertés commémore chaque année l’insurrection de Stonewall. Évènement pilier de la lutte de la communauté LGBTQUIA+, elle a été annulée suite à la crise sanitaire...

Ni homme ni femme, mais non-binaire

Sven est un·e vidéaste de 29 ans, membre de l’association bordelaise Trans 3.0. Son genre ne correspond pas au sexe biologique — dans son cas féminin — qu’on lui a assigné à la...

Couples homosexuels : se marier au temple ?

Depuis 2015, l’Église protestante permet la bénédiction des mariages homosexuels. Alors que les souvenirs de la Manif Pour Tous sont encore vifs dans les esprits, nous avons...

LGBT+ de Bayonne : Sortir à la lumière

Les Bascos est une association LGBT+ au Pays basque. De ses débuts comme club de randonnée, en passant par la lutte contre les discriminations, le collectif a grandi au milieu...

Vivre sa non-binarité à la campagne

À Bressuire, dans les Deux-Sèvres, Ishe, Charlie et Sasha mènent une vie presque normale. Mais dans une ville où tout le monde se connaît, iels ne passent pas inaperçu·es. Ni...

Ces épisodes pourraient vous intéresser
Les Apprenti·e·s

Transidentité et non-coming out

Transidentité et non-coming out

En 2017, dix élèves de l’option cinéma au lycée libournais Max Linder ont choisi de réaliser un court-métrage sur le coming-out imaginaire d’une personne transgenre, en...
En vrai, en vrac

Bordeaux-Montaigne : des étudiant·es en détresse

Bordeaux-Montaigne : des étudiant·es en détresse

Pour analyser l’ampleur du mal-être étudiant et proposer des solutions pour y répondre, plusieurs associations de l’Université de sciences humaines Bordeaux Montaigne (UBM) ont...
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement