Épisode 5
10 minutes de lecture
Article réservé aux abonné.e.s


Vendredi 12 janvier 2018
par Annabelle Basurko
Annabelle Basurko
Annabelle est réalisatrice, monteuse et photographe. Elle a notamment travaillé avec Arte web documentaire.

Jocelyne Porcher est sociologue, spécialisée dans la relation de l’homme avec l’animal d’élevage. Elle a beaucoup travaillé sur la production industrielle et les abattoirs, et se bat pour le droit d’abattre à la ferme. Son analyse est franche, parfois dure : elle veut renouer avec l’animal d’élevage, sa vie, mais aussi avec sa mort.

Jocelyne Porcher est sociologue à l’INRA (Institut national de la recherche agronomique). Elle s’est spécialisée dans la relation de l’homme avec l’animal d’élevage. Au cours de mes recherches autour de la mort, de la relation avec la nature et notamment avec l’animal, ma rencontre avec le travail de Jocelyne fut une révélation. Son parcours résonnait beaucoup avec mes interrogations.

Je l’ai donc contacté pour faire un entretien. Je souhaitais la filmer dans un environnement qui reflétait sa manière de concevoir la vie avec les animaux. Loin du bureau d’études où elle travaille à l’INRA. Je lui ai proposé de nous retrouver dans une petite ferme d’élevage biologique de cochon en Dordogne. Notre emploi du temps nous a donné rendez-vous un samedi soir, fin mars, à côté de Bergerac… Cet entretien a eu lieu dans une belle grange avec comme public un âne dévorant son foin…

Jocelyne Porcher, interview, végans, véganes, mort animal, élevage, animaux, tuer, tuer manger, tuer une poule, condition animale, végétarisme, végétarien, sud-ouest, dordogne, documentaire, revue far ouest, reportage, enquête, L214, Anabelle Basurko, alimentation, mort
Jocelyne Porcher — Photo : Annabelle Basurko

Votre vie avec les animaux : comment tout a commencé ?

J’ai quitté Paris pour vivre à la campagne dans les années 1980, mais je ne connaissais pas le monde rural. J’ai d’abord élevé des poules pour les œufs, puis je me suis rendu compte qu’au lieu d’acheter mes poulets dans les supermarchés, je pouvais les tuer moi-même : ceux que je mangeais, quelqu’un les avait bien tués !

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter


Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement
Annabelle Basurko
Annabelle est réalisatrice, monteuse et photographe. Elle a notamment travaillé avec Arte web documentaire.
Dans le même feuilleton

La chair de poule

Annabelle achète et mange des animaux morts, mais qu'elle ne tue pas. Elle a donc décidé de faire face à la mort et à sa prédation.

L'hygiène de la mort

Annabelle continue sa quête de compréhension de la mort et de la prédation. Avant de tuer elle-même sa poule, elle se rend dans labattoir pour comprendre comment les autres...

Prédateur

Annabelle va tuer sa poule. Pour mieux comprendre sa prédation et la mort animale, elle part en quête d'histoire(s). Elle cherche à comprendre et appréhender notre relation avec...

L'art de la mort

Annabelle a tué et mangé une poule qu'elle a elle-même élevé. Jamais elle n'a été aussi proche de la mort et de son propre instinct de prédation. Elle a eu envie de rencontrer...

"Les industriels font la même chose que les vegans"

Jocelyne Porcher est sociologue, spécialisée dans la relation de l’homme avec l’animal d’élevage. Elle a beaucoup travaillé sur la production industrielle et les abattoirs, et...

L214 : « A-t-on le droit de vie et de mort sur les animaux ? »

Brigitte Gothière est la cofondatrice de l’association L214. Présente lors de la projection de Tuer Manger cet été au Festival de Couthures, elle nous donne son point de vue sur...

Qu'est-ce que la mort ?

Entre guerres, religions, rites et maladies, l’image de la mort au fil des siècles n’a cessé d’évoluer et de fasciner l’Homme. La violence autrefois quotidienne se fait...

Ces épisodes pourraient vous intéresser
Écartez-vous mesdames

« Débiliser le corps féminin »

« Débiliser le corps féminin »

Coline Gineste est une ancienne doctorante en éthique du soin, autrice du mémoire de recherche et du projet de thèse « l’impact du sexisme sur la qualité des soins en...
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement