11 minutes de lecture
Article réservé aux abonné.e.s


Mardi 28 janvier 2020
par Fred W. Dewitt et Justine VALLÉE
Fred W. Dewitt
Frédérick est réalisateur de fiction et de documentaire. Il réalise aussi des films publicitaires et évènementiels. Cadreur et monteur, il maîtrise l'ensemble de la chaîne de production audiovisuelle.
Justine VALLÉE
J’ai quitté la pluie bretonne pour rejoindre la chaleur bordelaise après avoir terminé mes études. Intéressée par l’Histoire, les problématiques sociales et féministes, je suis venue à Revue Far Ouest pour narrer des récits au long cours.

Quatre drag-queens, membres de la la Maison Éclose —première maison de drag-queens à Bordeaux— revendiquent cette culture et leur identité.

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter


Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement
Fred W. Dewitt
Frédérick est réalisateur de fiction et de documentaire. Il réalise aussi des films publicitaires et évènementiels. Cadreur et monteur, il maîtrise l'ensemble de la chaîne de production audiovisuelle.
Justine VALLÉE
J’ai quitté la pluie bretonne pour rejoindre la chaleur bordelaise après avoir terminé mes études. Intéressée par l’Histoire, les problématiques sociales et féministes, je suis venue à Revue Far Ouest pour narrer des récits au long cours.
Retrouvez cet article dans le feuilleton :

Reboot

De l'audioguide au vélo : re-cylces

Quand des batteries usagées deviennent un vélo électrique.

Drag-queens, reines de la maison

Quatre drag-queens, membres de la la Maison Éclose —première maison de drag-queens à Bordeaux— revendiquent cette culture et leur identité.

Ces épisodes pourraient vous intéresser
Les Apprenti·e·s

Giulia Foïs : "Le viol, c’est le chaos complet"

Giulia Foïs : "Le viol, c’est le chaos complet"

Le temps d’une émission radio, les élèves du lycée professionnel Pablo Picasso de Périgueux ont reçu la journaliste et autrice Giulia Foïs. Victime d’un viol à 23 ans, elle...
Longues Peines

L'émoi de l'évasion

L'émoi de l'évasion

Ils étaient prêts à tout pour "se trouver à l'ombre des cocotiers plutôt qu'à l'ombre des murs."
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement