Épisode 3
10 minutes de lecture
Article réservé aux abonné.e.s


Mardi 27 novembre 2018
par Julien CAMPET et Maurice Lebrun
Julien CAMPET
Athlète chez KloudBox.
Maurice Lebrun
Carrossier à 17 ans, Maurice traînera ses bottes sur les chantiers de constructions avant de découvrir le documentaire. Depuis, il photographie et filme tout ce qui titille sa curiosité.

Depuis le début, les 131 salariés de Darbo accusent Sonae et Gramax d’avoir mis au point une véritable arnaque. Après avoir récupéré l’argent de la Région et du Département, les investisseurs auraient délibérément coulé l’usine. Les ex-salariés luttent bec et ongles aux côtés de leur avocat, Maître Rilov, pour faire éclater au grand jour ce dont ils sont intimement persuadés. Sonae et Gramax n’ont guère l’intention de coopérer…

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter


Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement
Julien CAMPET
Athlète chez KloudBox.
Maurice Lebrun
Carrossier à 17 ans, Maurice traînera ses bottes sur les chantiers de constructions avant de découvrir le documentaire. Depuis, il photographie et filme tout ce qui titille sa curiosité.
Dans le même feuilleton

Darbo en péril

Darbo était la plus ancienne usine de transformation de bois des Landes. Le travail des 131 salariés était ingrat, dangereux, mais c'était leur travail. Deux ex-salariés...

Sonae & Gramax : l'agonie

Darbo est la plus vieille usine de transformation de bois des Landes. Au début des années 2000, cette entreprise familiale est rachetée par différents fonds d'investissement qui...

Une intime conviction

Depuis le début, les 131 salariés de Darbo accusent Sonae et Gramax d'avoir mis au point une véritable arnaque. Après avoir récupéré l'argent de la Région et du Département, les...

L'effet domino : la vie après Darbo

"On est au tout début. " Pour aider Gramax à reprendre Darbo, le Département avait déboursé 300 000 euros. Pour prouver qu'il y a eu des pratiques frauduleuses, il mandate un...

Ces épisodes pourraient vous intéresser
Sous les canopées

Forêt de Rochechouart : « Il se battra jusqu'au bout. »

Forêt de Rochechouart : « Il se battra jusqu'au bout. »

Selon Thomas Modori, le groupement forestier de M. Gheerbrant souhaite défendre la biodiversité de la forêt de Rochechouart et non pas la raser.
La face cachée des vignobles

Qui veut du bio ?

Qui veut du bio ?

Le bio est désormais un enjeu majeur dans les châteaux bordelais. Mais passer au tout bio dans ses vignes demandent beaucoup de travail et d'ajustement. Une promenade de santé...
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement