Épisode 6
3 minutes de lecture
Article réservé aux abonné.e.s


Jeudi 16 août 2018
par Alfred REY et Bastien MARCOU
Alfred REY
Apprenti journaliste pluri-média qui cultive sa curiosité. Alfred est également passionné de sport. Ex-stagiaire au Figaro et Sud-Ouest.
Bastien MARCOU
Étudiant en journalisme pluri-média. Bastien est passionné de sport et particulièrement de rugby.

Si l’activité de travailleur du sexe s’émancipe en France depuis quelques années, les préjugés ne changent pas pour autant. Au Strass (Syndicat du travail sexuel), on accompagne les travailleurs du sexe, mais cela n’est-il pas un frein auprès des employeurs en vue d’une reconversion ? Mylène Juste, secrétaire général du syndicat répond à nos questions.

Découvrez la boutique
Revue Far Ouest

Revues papiers • Abonnements

Boutique

Travailleur du sexe, est-ce une activité durable ? 

Oui. J’en veux pour preuve mes collègues traditionnelles de Strasbourg Saint Denis. Certaines ont commencé à 20 ans et continuent aujourd’hui à 70 ans, elles sont en forme justement parce que cette activité leur a apporté auto discipline et résistance. Du point de vue féministe, le fait de continuer à gagner sa vie de manière autonome, et plaire après 50 ans, peut être un facteur de maintien dans la vie active, de continuité dans les rapports humains, de séduction qui déconstruit les mensonges sur la longévité et la construction du profil victimaire des personnes exerçant les métiers du sexe.

Vous pourriez me rétorquer qu’elles continuent si tard parce qu’elles n’ont pas le choix, mais je vous répondrais que ce n’est pas vrai pour toutes. Bon nombre d’entre elles ont élevé leurs enfants, autonomes maintenant, et se sont constituées un capital immobilier ou en assurance qui leur permet de financer leur retraite. Ou vivent même en couple, mais continuent à vouloir être autonomes financièrement.

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter


Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement
Alfred REY
Apprenti journaliste pluri-média qui cultive sa curiosité. Alfred est également passionné de sport. Ex-stagiaire au Figaro et Sud-Ouest.
Bastien MARCOU
Étudiant en journalisme pluri-média. Bastien est passionné de sport et particulièrement de rugby.
Dans le même feuilleton

La découverte

Par hasard mais surtout par curiosité, Carmina se connecte un soir à un site de cam...

Le salaire

Les cam-girls et cam-boys gagnent de l'argent en se déshabillant (et plus si affinités) devant leur écran. Mais gagnent-ils assez pour en vivre, et surtout comment faire ? Il ne...

Les spectateurs

Quand on se connecte à la chatroom de la camgirl Carmina, ce n'est pas pour parler chiffon. Vraiment ? On discute dans les salons. Beaucoup même. Derrière l'excitation se tisse...

Le pouvoir

Pour Carmina, être camgirl n'est pas juste une histoire d'argent ou de sexe. Grâce à ce travail elle en a appris beaucoup sur la société et sur elle-même.

Cam Girlz de Sean Dunne : « Nous sommes de vraies filles »

Sean Dunne a suivi les camgirls dans leur intimité, au-delà de la webcam dans le documentaire Cam Girlz.

Travailleur·se·s du sexe : reconversion possible ?

Si l’activité de travailleur du sexe s’émancipe en France depuis quelques années, les préjugés ne changent pas pour autant. Au Strass (Syndicat du travail sexuel), on accompagne...

Travail du sexe : pas assez moral pour avoir un salaire

Acteur·ices porno, camgirls et camboys, média spécialisé… Banques comme plateforme de paiement en ligne refusent tout contact avec ces travailleur·euses du sexe. Le jugement...

Ces épisodes pourraient vous intéresser
Social Brutal

Rémy Garnier ou la soif de justice

Rémy Garnier ou la soif de justice

Inspecteur des finances à la retraite dans le Lot-et-Garonne, Rémy Garnier a passé sa carrière à se battre contre la fraude. Jusqu’à entrer en scène dans l’affaire Cahuzac, dont...
Présences Noires

La réinvention de soi

La réinvention de soi

Après le succès de la première édition du Black History Month, cet évènement sur l’histoire et l’identité noire revient pour une deuxième édition. Projections, conférences et...
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement