Besoin d’une idée cadeau ?

Offrez un média local et indépendant.

Déjà inscrit ? Connectez-vous
Se connecter avec Facebook !
menu
SOCIAL BRUTAL ÉPISODE 4 PAROLE AUX MURS

Certains refusent de voir autre chose que du vandalisme. Pire, même, le sabotage d’un patrimoine. D’autres, en revanche, associent les dizaines de graffitis qui apparaissent au gré des manifestations des gilets jaunes à une démarche totalement politique rappelant d’autres luttes : celle contre la Loi travail en 2016, mais aussi et surtout celle de mai 1968. Une fois n’est pas coutume, Revue Far Ouest vous embarque dans une ballade photographique au cœur de ce Bordeaux qui n’en finit plus d’être peinturluré. En quête de sens.

Texte

PAR

Laurent Perpigna Iban

le lundi 18 février 2019

Photo de couverture  : Un manifestant passe devant un graffiti « Juppé on arrive » lors de l’acte 9, le 13 janvier 2019 - Photo  : Jean-Michel Becognee

« Ecrivez partout ». Ce graffiti en forme d’injonction, apparu sur les murs du centre universitaire Censier à la chaleur des événements de mai 1968, semble avoir trouvé écho  : plus de 50 ans après son apparition, des slogans vengeurs fleurissent toujours sur les murs des grandes villes françaises, après les passages de manifestations. Et, en pleine mobilisation des « gilets jaunes », Bordeaux n’échappe pas à la règle, loin s’en faut.

 

« Coucou, c’est encore nous »
Mardi 5 février 2019, midi. Le cortège girondin, composé des syndicats et des gilets jaunes, se coupe en deux. Ces derniers bifurquent rue Ste Catherine, refusant d’emprunter le chemin balisé par les forces de l’ordre. Une demi-heure plus tard, il semble qu’il y ait l’équivalent en nombre de caractères du journal 20 minutes sur les murs de l’artère commerçante. Placées en tête de la joyeuse procession, des dizaines de personnes jouent de la bombe et c’est le magasin Apple qui sera leur première victime  : « C’est encore nous. »
Le claquement des billes est incessant. Le reste du cortège, lui, glousse à la lecture des slogans. « C’est un truc de fou. Mais où vont-ils chercher toutes ces idées  ? » s’exclame un homme d’une cinquantaine d’années. Il n’est pas « gilet jaune », mais, comme beaucoup, il a déserté le cortège syndical, « pour un peu de nouveauté ». Une jeune femme, à ses côtés, lui répond ironiquement  : « C’est scandaleux, il y en a trop, on arrive même pas à tout lire  ! »
De l’autre côté des vitrines prises d’assaut, les commerçants, eux, sont consternés par ce spectacle. La responsable du magasin Séphora, qui a vu son rideau recouvert d’une inscription « Ste-Cath’ n’existe plus » implore les photographes de ne pas immortaliser la scène. Dans un geste de colère, elle se place devant l’inscription, bras croisés et regard noir.

Il faut dire que ces scènes se répètent inlassablement chaque samedi, avec une intensité variable  : combien sont-ils, garçons ou filles, à distiller leurs humeurs en couleur sur les supports les plus visibles  ? Difficile à dire. Tantôt à vocation humoristique, « Puisqu’on est jaunes et cons », « On veut du meilleur tofu » -sur la vitrine d’une épicerie bio-, ces slogans sont parfois aussi des témoignages à cœur ouvert  : « Parce qu’on est nés dans le béton », « on casse ce qu’on aura jamais ».

social brutal, violences, violent, revue far ouest, local, documentaire, long formats, sud ouest, bordeaux, manifestations, CRS, Bordeaux, Pey Berland, débordement, politique, affrontements, street medics, croix bleues, soins, blessés, violences policières, pelletier, anarchie, situationnisme, graffiti

Nettoyage d’un graffiti rappelant les manifestations ouvrières et les émeutes en Guadeloupe en 1967
- Photo  : Astrid Lagougine

Ce phénomène, qui bénéficie d’une visibilité décuplée grâce aux réseaux sociaux, fascine. Il n’y a qu’à regarder le nombre de slogans répertoriés sur le site La rue ou rien pour prendre mesure de sa contagion. Pour autant, il n’a rien de nouveau. Et s’il tirait directement son inspiration dans un courant apparu il y a plus de 60 ans  ?

 

Inspiration situationniste  ?

Retour au XXe siècle. En 1957, une organisation crée une jonction entre les luttes sociales et l’avant-garde artistique. Ils se font appeler l’Internationale Situationniste. Emmenée par Guy Debord, mais aussi par Raoul Vaneigem, ou Mustapha Khayati, les « situs » brisent les cloisons entre l’art et l’existence. Ils vont rapidement devenir une source d’inspiration, à l’aune des événements de mai 1968, comme l’explique à Revue Far Ouest Anna Trespeuch-Berthelot, historienne et auteure de l'ouvrage « L'Internationale situationniste, de l'histoire au mythe  »  : « Les situationnistes ont impulsé un mouvement de graffitis dans la première quinzaine de Mai 68, une vague que Walter Lewino a capturée et diffusée dans un ouvrage publié dès juin 68 ».

social brutal, violences, violent, revue far ouest, local, documentaire, long formats, sud ouest, bordeaux, manifestations, CRS, Bordeaux, Pey Berland, débordement, politique, affrontements, street medics, croix bleues, soins, blessés, violences policières, pelletier, anarchie, situationnisme, graffiti

« Beaucoup trop de nos concitoyens ont perdu le sens de l'effort. » Cette phrase
d’Emmanuel Macron est reprise –avec une flèche indiquant le chemin de la Mairie-
à Bordeaux lors de l’acte 10 - Photo  : Jean-Michel Becognee

Les situationnistes ne s’en tiennent pas aux graffitis  : leurs slogans se répandent comme une traînée de poudre, à grand coup de détournements, de tracts, d’affiches... C’est un mouvement qui fait de l’ironie et du calembour une arme politique  : « La société achète ton bonheur. Vole-le  ! ».
Si l’Internationale Situationniste se dissout en 1972, son ombre va continuer de planer sur l’Europe. Lors des contestations face à la Loi travail en 2016, un retour spectaculaire de slogans envahit les murs de France  : « Ces phrases et slogans sont comme des clés –ou des pieds de biche- forçant l’inconscient collectif à voir quelle vie la société promet à ses enfants. Les premières cibles de ceux qui ont écrit ces slogans sont évidentes. Le travail, les banques, les politiques, le patriarcat, les forces de l’ordre, donc l’État, le capital, et tout ce qui œuvre à maintenir à bout de bras une société dans laquelle ils ne veulent plus croire » témoignent alors un collectif d’auteurs et d’autrices anonymes, dans l’ouvrage « Murs populaires ».

 

« La vie s’enfuit, la vie s’enfuit, sauf le samedi »
Alors, qu’en est-il des graffitis apparus à la faveur des manifestations des gilets jaunes  ? « Tout ce qui relève du spontanéisme créatif n’est pas situationniste, stricto-sensu  ! » rapporte Anna Trespeuch-Berthelot. « Néanmoins, déjà en 1969, les situationnistes se prévalaient d’un précédent  : ils reproduisaient dans le dernier numéro de Internationale situationniste, la photo de l’inscription « ne travaillez jamais », remontant à... 1953. Les situationnistes se posent donc en pères des graffitis muraux politiques ».
Un certain nombre de graffitis bordelais attirent son attention, comme « Schiappanouna, mort au spectacle »  : quelques jours après le passage de la Secrétaire d'Etat dans l’émission Touche pas à mon poste, une inscription en forme de référence à la société du spectacle, dénoncée par Guy Debord en 1967.
L’acceptation de ces graffitis par une grande majorité des manifestants est désormais indiscutable  : lors de l’acte 13, c’est sous les hourras d’une foule compacte qu’une jeune fille laissera un message sur l’arche de la victoire  : « La révolution est jaune et jolie ».
« C’est pour tous ceux qui désertent Bordeaux le samedi et qui ne veulent pas voir notre colère. On leur laisse des messages pour demain » conclut une manifestante.

social brutal, violences, violent, revue far ouest, local, documentaire, long formats, sud ouest, bordeaux, manifestations, CRS, Bordeaux, Pey Berland, débordement, politique, affrontements, street medics, croix bleues, soins, blessés, violences policières, pelletier, anarchie, situationnisme, graffiti

Un manifestant pose devant la colonne des Quinconces le 29 décembre 2018. Derrière lui, on peut lire un graffiti « 2019, que des bonnes révolutions » - Photo  : Jean-Michel Becognee.

social brutal, violences, violent, revue far ouest, local, documentaire, long formats, sud ouest, bordeaux, manifestations, CRS, Bordeaux, Pey Berland, débordement, politique, affrontements, street medics, croix bleues, soins, blessés, violences policières, pelletier, anarchie, situationnisme, graffiti

Graffiti réalisé à la suite de la détention du boxeur Christophe Dettinger - Photo  : Astrid Lagougine.

 

social brutal, violences, violent, revue far ouest, local, documentaire, long formats, sud ouest, bordeaux, manifestations, CRS, Bordeaux, Pey Berland, débordement, politique, affrontements, street medics, croix bleues, soins, blessés, violences policières, pelletier, anarchie, situationnisme, graffiti

« Pas de casseur, pas de 20 heures ». Référence claire à la faible couverture médiatique
accordée aux manifestations qui ne débordent pas - Photo  : Astrid Lagougine

 

social brutal, violences, violent, revue far ouest, local, documentaire, long formats, sud ouest, bordeaux, manifestations, CRS, Bordeaux, Pey Berland, débordement, politique, affrontements, street medics, croix bleues, soins, blessés, violences policières, pelletier, anarchie, situationnisme, graffiti

Des manifestant.e.s, au milieu de gaz lacrymogèns, le 5 janvier 2019 - Photo  : Laurent Perpigna Iban

 

social brutal, violences, violent, revue far ouest, local, documentaire, long formats, sud ouest, bordeaux, manifestations, CRS, Bordeaux, Pey Berland, débordement, politique, affrontements, street medics, croix bleues, soins, blessés, violences policières, pelletier, anarchie, situationnisme, graffiti

Des clients attendent la réouverture de leurs magasins rue Ste-Catherine, fermés
systématiquement à l’approche des cortèges de gilets jaunes - Photo  : Laurent Perpigna Iban

social brutal, violences, violent, revue far ouest, local, documentaire, long formats, sud ouest, bordeaux, manifestations, CRS, Bordeaux, Pey Berland, débordement, politique, affrontements, street medics, croix bleues, soins, blessés, violences policières, pelletier, anarchie, situationnisme, graffiti

Un manifestant pose devant un graffiti, détournement du cri de guerre de Marx et d’Engels en 1848  :
« Prolétaires de tous les pays, unissez-vous » - Photo  : Jean-Michel Becognee.

 

social brutal, violences, violent, revue far ouest, local, documentaire, long formats, sud ouest, bordeaux, manifestations, CRS, Bordeaux, Pey Berland, débordement, politique, affrontements, street medics, croix bleues, soins, blessés, violences policières, pelletier, anarchie, situationnisme, graffiti

« Agir en primitif, prévoir en stratège », une citation de René Char (1907-1988),
poète, écrivain, et résistant - Photo  : Astrid Lagougine

social brutal, violences, violent, revue far ouest, local, documentaire, long formats, sud ouest, bordeaux, manifestations, CRS, Bordeaux, Pey Berland, débordement, politique, affrontements, street medics, croix bleues, soins, blessés, violences policières, pelletier, anarchie, situationnisme, graffiti

« Venez, ralliez-tous le grand festin, vous y avalerez chair de rois » est un passage de la Bible, Apocalypse 17-18
- Photo  : Astrid Lagougine

social brutal, violences, violent, revue far ouest, local, documentaire, long formats, sud ouest, bordeaux, manifestations, CRS, Bordeaux, Pey Berland, débordement, politique, affrontements, street medics, croix bleues, soins, blessés, violences policières, pelletier, anarchie, situationnisme, graffiti

« Sauvons la planète, tuons l’économie », sur les quais de Bordeaux, en plein état d’urgence climatique - Photo  : Astrid Lagougine.

 

social brutal, violences, violent, revue far ouest, local, documentaire, long formats, sud ouest, bordeaux, manifestations, CRS, Bordeaux, Pey Berland, débordement, politique, affrontements, street medics, croix bleues, soins, blessés, violences policières, pelletier, anarchie, situationnisme, graffiti

« Le glaive leur sera enlevé et sera donnée au peuple en colère », rapporté par Eric Vuillard
dans son ouvrage « La guerre des pauvres », sorti en octobre 2018 - Photo  : Laurent Perpigna Iban

 

social brutal, violences, violent, revue far ouest, local, documentaire, long formats, sud ouest, bordeaux, manifestations, CRS, Bordeaux, Pey Berland, débordement, politique, affrontements, street medics, croix bleues, soins, blessés, violences policières, pelletier, anarchie, situationnisme, graffiti

À l’heure du « grand débat national » - Photo  : Astrid Lagougine.

 

social brutal, violences, violent, revue far ouest, local, documentaire, long formats, sud ouest, bordeaux, manifestations, CRS, Bordeaux, Pey Berland, débordement, politique, affrontements, street medics, croix bleues, soins, blessés, violences policières, pelletier, anarchie, situationnisme, graffiti

« Désastre, les révolutions et les volcans ne font pas l’amour avec les astres. » Métaphore tellurique
aperçue place de la victoire, et extraite de l’Anus Solaire, de Georges Bataille (1927)
- Photo  : Laurent Perpigna Iban

social brutal, violences, violent, revue far ouest, local, documentaire, long formats, sud ouest, bordeaux, manifestations, CRS, Bordeaux, Pey Berland, débordement, politique, affrontements, street medics, croix bleues, soins, blessés, violences policières, pelletier, anarchie, situationnisme, graffiti

En plein débat européen sur l’interdiction de l’herbicide le plus utilisé au monde. Photo  : Laurent Perpigna Iban

social brutal, violences, violent, revue far ouest, local, documentaire, long formats, sud ouest, bordeaux, manifestations, CRS, Bordeaux, Pey Berland, débordement, politique, affrontements, street medics, croix bleues, soins, blessés, violences policières, pelletier, anarchie, situationnisme, graffiti

À Bordeaux comme à Paris, de nombreux commerçants installent des panneaux en bois avant le passage des manifestations, afin d’éviter les bris de glace - Photo  : Laurent Perpigna Iban

 

social brutal, violences, violent, revue far ouest, local, documentaire, long formats, sud ouest, bordeaux, manifestations, CRS, Bordeaux, Pey Berland, débordement, politique, affrontements, street medics, croix bleues, soins, blessés, violences policières, pelletier, anarchie, situationnisme, graffiti

Un slogan internationaliste et anticapitaliste sur les protections du chantier de Pey-Berland. Photo  : Laurent Perpigna Iban

 

social brutal, violences, violent, revue far ouest, local, documentaire, long formats, sud ouest, bordeaux, manifestations, CRS, Bordeaux, Pey Berland, débordement, politique, affrontements, street medics, croix bleues, soins, blessés, violences policières, pelletier, anarchie, situationnisme, graffiti

Un gilet jaune lit un des slogans laissé sur une vitrine - Photo  : Laurent Perpigna Iban

social brutal, violences, violent, revue far ouest, local, documentaire, long formats, sud ouest, bordeaux, manifestations, CRS, Bordeaux, Pey Berland, débordement, politique, affrontements, street medics, croix bleues, soins, blessés, violences policières, pelletier, anarchie, situationnisme, graffiti

« Nous déclarerons nos manifs quand vous déclarerez vos revenus » - Photo  : Laurent Perpigna Iban

 

Vous pouvez suivre le travail de ces trois photographes ici  :

 

PARTAGER VIA
Social Brutal

"La violence n'est jamais la solution." Vraiment ? Manifestation, Fury Room ou même concert de métal : la violence n'est jamais complètement irrationnelle. En déconstruisant son origine et ses effets, découvrons ses explications politiques.

Les feuilletons
20 000 ans 4 EPISODE(s)
20 000 ans

Une catastrophe nucléaire. Un récit d’anticipation au cœur du Blayais.

Voir
À chacun son Mai 4 EPISODE(s)
À chacun son Mai

Revivez un épisode méconnu du Sud-ouest : lycéens, ouvriers et agriculteurs font Mai 68 en Dordogne.

Voir
À la croisée des destins 7 EPISODE(s)
À la croisée des destins

Remontez le parcours des migrants arrivés à Bordeaux depuis quelques décennies voire quelques siècles.

Voir
À votre service 3 EPISODE(s)
À votre service

Le Service public. Inutiles, fainéants… Ils luttent pour leurs métiers et l'idéal du service pour tous.

Voir
Amateurs pro 6 EPISODE(s)
Amateurs pro

Carmina se dénude devant sa webcam. Est-elle une professionnelle ou une amatrice ?

Voir
Bassine et Moi 5 EPISODE(s)
Bassine et Moi

Comment gérer l’eau ? Confrontons les points de vue d’agriculteurs charentais à celui de militants écolo.

Voir
Battre Monnaie 7 EPISODE(s)
Battre Monnaie

Peut-on vivre dans le Sud-Ouest sans l'euro ? Enquête-road trip sur les alternatives à la monnaie unique.

Voir
Bonnes vacances au chômage 4 EPISODE(s)
Bonnes vacances au chômage

Fonds d'investissement et transactions financières opaques : les 131 salariés de Darbo se battent encore.

Voir
Cahiers de vacances 6 EPISODE(s)
Cahiers de vacances

Robot, #MeToo, vulgarisation de l'histoire... Qu'ont donc prévu nos camarades dans leurs cahiers de vacances ?

Voir
Cash sur Table 8 EPISODE(s)
Cash sur Table

Comment s'organise la grande famille du vin bordelais pour répondre aux défis des pesticides ?

Voir
Comment vivre en paix ? 5 EPISODE(s)
Comment vivre en paix ?

Dans le cadre de la résolution du conflit basque, partons à la rencontre des acteurs de la société civile.

Voir
Écartez-vous mesdames 11 EPISODE(s)
Écartez-vous mesdames

Gynéco, contraception, dépistage… les témoignages, réflexions et envies de femmes qui en ont sous la culotte.

Voir
Embûches de Noël 3 EPISODE(s)
Embûches de Noël

Noël et l'écologie, mariage impossible ? Quand offrir des cadeaux devient un parcours du combattant.

Voir
Ernest le Squelette 4 EPISODE(s)
Ernest le Squelette

Ernest le châtelain est il mort au Far-West ou bien en Dordogne ? Est-ce bien son squelette devant vous ?

Voir
Été 2050 9 EPISODE(s)
Été 2050

Une jeune japonaise voyage en Nouvelle-Aquitaine en 2050. Découvrez ses cartes postales du climat du futur.

Voir
Jeux d'adultes 4 EPISODE(s)
Jeux d'adultes

Jouer, c’est pour les enfants ?

Voir
L'ombre de la centrale 5 EPISODE(s)
L'ombre de la centrale

Peut-on avoir confiance dans le nucléaire civil ? Un accident à la Fukushima est-il impossible en Gironde ?

Voir
La Mine Dort 5 EPISODE(s)
La Mine Dort

On cherche de l'or dans le Limousin. Une catastrophe écologique se prépare-t-elle en Nouvelle-Aquitaine ?

Voir
Lacq : fumée tue 4 EPISODE(s)
Lacq : fumée tue

À Lacq, on trouve de la pétrochimie, du soufre et des hydrocarbures. Les cancer explosent. La population suffoque.

Voir
Le PodCATS 1 EPISODE(s)
Le PodCATS

Découvrez au fil de nos entretiens comment le transmédia touche à tous les aspects de votre vie. Science, littérature, bande-dessinée...

Voir
Le retour du sauvage 3 EPISODE(s)
Le retour du sauvage

Ours et loups sillonnent à nouveau forêts et montagnes. En mythes et réalités, une cohabitation impossible ?

Voir
Le train train quotidien 1 EPISODE(s)
Le train train quotidien

Suivons la piste du rail, plongeons dans son réseau. Raconter le train, c'est un peu raconter notre quotidien.

Voir
Les 5 Fantastiques 6 EPISODE(s)
Les 5 Fantastiques

5 films fantastiques. 5 histoires extraordinaires. 5 regards surnaturels. Frisson, dégoût, érotisme…

Voir
Les Embarqués 9 EPISODE(s)
Les Embarqués

Vous n'y êtes pas allés ? Vous êtes passés devant sans vous en apercevoir ? Suivez nous, on vous embarque !

Voir
Les Passagers 22 EPISODE(s)
Les Passagers

Rencontres avec des personnalités que l'on a accostées alors qu'elles étaient de passage.

Voir
Les Raisins de la misère 3 EPISODE(s)
Les Raisins de la misère

Derrière le vernis des grands crus hommes et femmes ont bien peu de valeur face à une grappe de raisin.

Voir
Les rendez-vous manqués 1 EPISODE(s)
Les rendez-vous manqués

Le média local Revue Far Ouest vous propose des tables rondes ou des conférences que vous avez manqué.

Voir
Longues Peines 1 EPISODE(s)
Longues Peines

Trois anciens détenus racontent leurs vingt ans de prison.

Voir
M6 Foot Story 4 EPISODE(s)
M6 Foot Story

En 1999, M6 rachète les Girondins. L'histoire de ce rachat raconte la mutation dans le monde du foot.

Voir
Man Vs Wild 3 EPISODE(s)
Man Vs Wild

L’Homme et la nature : une lutte sans merci, parfois sans logique, au coeur des enjeux du territoire.

Voir
Nous ne voulons pas dormir 11 EPISODE(s)
Nous ne voulons pas dormir

Bordeaux la Belle Endormie a-t-elle renoncé aux nuits blanches enfiévrées ?

Voir
Obsolescence (dé)programmée 4 EPISODE(s)
Obsolescence (dé)programmée

Occasion, économie circulaire et réparation : changer de smartphone tous les 2 ans n'est plus une fatalité !

Voir
On the côte again 6 EPISODE(s)
On the côte again

Un road trip sur le littoral du Sud-Ouest afin de découvrir comment protéger ce colosse aux dunes d'argile.

Voir
Opération Tamata Océan 3 EPISODE(s)
Opération Tamata Océan

Naviguer de la France à L'Espagne sans GPS, c'est possible ? Embarquez dans une aventure humaine hors norme.

Voir
Par Bélénos ! 4 EPISODE(s)
Par Bélénos !

-300 av. J.-C. J'ai été invitée à un mariage gaulois. Bienvenue dans un jeu de rôle grandeur nature.

Voir
Parlons-nous 1 EPISODE(s)
Parlons-nous

À la croisée entre notre époque et ses modes d'interactions pour comprendre ce qui nous lie aux autres.

Voir
Présences Noires 6 EPISODE(s)
Présences Noires

La "Black History" du Sud-Ouest ne se résume ni au passé esclavagiste et colonial, ni à une question d'immigration.

Voir
Reboot 1 EPISODE(s)
Reboot

Ils récupèrent, rabibochent, réinventent. Ces faiseurs rebootent ces "déchets".

Voir
Refuge 4 EPISODE(s)
Refuge

Au cœur d’une société individualiste, des personnes sont une lueur d’espoir dans une Europe plongée dans la nuit noire.

Voir
Social Brutal 6 EPISODE(s)
Social Brutal

La violence n'est jamais complètement irrationnelle, elle a toujours une explication politique.

Voir
Sous les canopées 4 EPISODE(s)
Sous les canopées

La forêt de Rochechouart aurait 1000 ans. Est-elle en danger ? Comment la protéger ?

Voir
Subland 3 EPISODE(s)
Subland

Odezenne, un groupe de musique indépendant. 5 mois à Berlin, un album, un lieu isolé de tout : Subland.

Voir
Tuer Manger 7 EPISODE(s)
Tuer Manger

Je mange des animaux morts. Je ne tue pas pour manger, quelqu'un le fait pour moi. Comment assumer ?

Voir
Une année sans 4 EPISODE(s)
Une année sans

Une année avec les éleveurs de canard landais en pleine grippe aviaire. Ils ont tout perdu, et tout changé.

Voir
Vies Polaires 4 EPISODE(s)
Vies Polaires

Enquête et journal intime d’un potentiel bipolaire. Plongez dans les méandres de la bipolarité.

Voir