Besoin d’une idée cadeau ?

Offrez un média local et indépendant.

Déjà inscrit ? Connectez-vous
Se connecter avec Facebook !
menu
PARLONS-NOUS ÉPISODE 1 OCCITAN : PATRIMOINE À DÉFENDRE

Deux rues du centre-ville de Bordeaux possèdent désormais leur panneau en occitan. Pour l’association qui a organisé cette initiative, l’enjeu est double : lutter contre l’effacement volontaire de la culture occitane à Bordeaux, et promouvoir sa langue, afin d’en assurer la survie.

Texte

PAR

Laurent Perpigna Iban

le mercredi 15 mai 2019

Ce 8 mai 2019, quelques mots de gascon s’échappent de la place Fernand Lafargue, au cœur de Bordeaux. Des drapeaux frappés de la croix occitane fendent le paysage, sous le regard curieux des passants  : dans les rues de la capitale girondine, c’est une scène peu commune qui est en train de se dérouler.
Une cinquantaine de personnes, de tout âge, ont répondu à l’appel de l’association Ostau Occitan (prononcer Oustao, maison en gascon). Ensemble, ils vont rendre à la rue Saint-James et à la rue Bouquière leurs appellations d’antan.
Cet acte symbolique a, pour beaucoup de participants, un goût de revanche  : alors que les autres grandes agglomérations du Sud-Ouest ont presque toutes mis en avant leur patrimoine culturel occitan, Bordeaux fait figure d’éternelle réfractaire. Une trentaine de minutes plus tard, le champagne coule à flots  : « On espère que ce sont les premières plaques d’une longue série dans les rues de Bordeaux » s’exclame une participante.

 

L’Occitanie et le gascon en question

La création de la région administrative « Occitanie », -fusion de treize départements des Midi-Pyrénées et du Languedoc-Roussillon en 2016- est pour le moins confusante. L’Occitanie, en tant que région culturelle et linguistique est identifiée depuis l’Empire romain et déborde largement de la désormais Occitanie administrative  : son territoire s’étend très largement depuis la côte atlantique jusqu’à la Méditerranée, débordant légèrement sur les États espagnols et italiens. Le ciment de l’identité occitane, c’est avant tout une langue, divisée en de nombreux dialectes  : le languedocien, le provençal, l’auvergnat en sont les plus connus.

parlons-nous, communication, occitan, langue des signes, partage, local, nouvelle-aquitaine, gironde, bordeaux, laurent perpigna iban, document, long format, revue far ouest, far ouest, ostau occitan, culture occitane, ethnocide, école, cours de langue, langage, culture, identité

Carte de l'Occitanie, avec les noms occitans - Source  : Wikimedia

Dans le Sud-Ouest de la France, c’est le gascon -groupe dialectal à lui tout seul- qui prévaut, comme l’explique Julien Pearson, guide conférencier et adhérent de Ostau Occitan  : « Le gascon est une variante très originale de l’occitan, parlé au cœur d’un triangle entre les Pyrénées, l’Atlantique et la Garonne. Lorsque la langue latine s’est installée et s’est développée, il n’y avait pas que des populations celtes sur ce territoire, il y avait également des populations aquitaniques. Et les dernières recherches disponibles sur cette question indiquent qu’ils appartiennent à la même famille que les ancêtres des basques. Le gascon a donc des particularités tant au niveau de la phonétique que du vocabulaire, par rapport aux autres dialectes occitans » rapporte-t-il.

 

Les occitanistes ne capitulent pas
L’Ostau Occitan est une association départementale déjà cinquantenaire  : fondée en 1968, elle est à affiliée à l’Institut d’études occitanes (IEO), une organisation nationale créée à la libération par d’anciens résistants, avec pour objectif d’assurer la promotion et la défense de la langue occitane.
parlons-nous, communication, occitan, langue des signes, partage, local, nouvelle-aquitaine, gironde, bordeaux, laurent perpigna iban, document, long format, revue far ouest, far ouest, ostau occitan, culture occitane, ethnocide, école, cours de langue, langage, culture, identité

Rues renommées à Bordeaux - Photo  : Laurent Perpigna Iban

Depuis une dizaine d’années, Ostau Occitan s’est enrichie d’une nouvelle vague de militants, bien décidés à mettre en lumière un patrimoine culturel et linguistique pas si oublié qu’il n’en a l’air, comme l’explique Pierre Coussy, porte-parole de l’association  : « On parle souvent de la langue occitane comme d’une langue morte, mais ce n’est absolument pas vrai  : une enquête sociolinguistique réalisée il y a quelques années indique qu’en Gironde, près de 3  % de la population parle couramment la langue. A ce chiffre, il faut ajouter toutes les personnes qui la comprennent sans pour autant la parler, et ceux qui en possèdent quelques rudiments. Au vu du volume de population à l’échelle du département, c’est tout sauf anecdotique » déclare-t-il.
Loin de l’implication de villes comme Pau, Agen, Toulouse, ou Montpellier, Bordeaux est clairement le mauvais élève de la question occitane, un constat dont les causes sont historiques et bien identifiées  : « Il y a une explication sociologique et historique au fait que Bordeaux n’ait jamais assumé son identité occitane. Comme l’a démontré une étude récente, l’enfouissement des racines occitanes de la ville est principalement dû à une volonté du pouvoir politique. Dans un Bordeaux historiquement marchand et cosmopolite, l’occitan a toujours été la langue du petit peuple, et non celle de l’élite politique et économique. Si la bourgeoisie toulousaine n’a elle jamais renié sa culture occitane, l’origine de l’effacement intentionnel de la culture occitane à Bordeaux vient d’une volonté politique » tranche Pierre Coussy.

 

L’occitan, un outil pour comprendre l’histoire
Alors, place Fernand Lafargue, il flotte comme un parfum de résistance. Chacun garde en mémoire que c’est après une initiative de ce type que la ville de Nice a décidé de procéder au double-affichage dans ses rues, et que la ville d’Agen n’a elle franchit le pas… qu’en 2018.
Le choix des rues fait par l’Ostau occitan pour cet acte n’est pas anodin. La rue Saint-James, nom prononcé quasi-systématiquement « à l’anglaise » par les bordelais, devrait être en réalité prononcé phonétiquement  : cette artère, autrefois voie de pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle, doit son nom à la déformation gasconne de Jaime, nom espagnol de Jacques.

parlons-nous, communication, occitan, langue des signes, partage, local, nouvelle-aquitaine, gironde, bordeaux, laurent perpigna iban, document, long format, revue far ouest, far ouest, ostau occitan, culture occitane, ethnocide, école, cours de langue, langage, culture, identité

Bienvenue rue "Sent-Jacme " - Photo  : Laurent Perpigna
Julien Pearson , qui mène chaque année entre avril et septembre des visites au cœur du Bordeaux occitan, dont certaines en gascon, explique  : « Le nom gascon de la rue Bouquière, c’est Boquèira. Parfois, les gens pensent que cela veut dire rue des bouquets. En réalité, cette artère était la rue des bouchers, qui menait jusqu’à la place Ferdinand Lafargue, où se tenait le marché. Chaque rue adjacente à ce marché était spécialisée dans un métier. »
Les visites qu’il mène dans les rues de la ville sont également une véritable plongée dans l’histoire de la cité  : « Cette année nous mettons en avant Aliénor, ainsi que Bordeaux au sortir de la guerre de cent ans. Il y a également cette année des visites sur la question des plantations dans le domaine agricole  ; à cette occasion, nous en profitons pour sortir du centre-ville, du côté de la barrière de Pessac par exemple. »

Les participants l’assurent  : « L’occitan n’est pas une invention de quelques intellectuels en manque d’occupations, mais bien un produit de l’histoire » peut-on lire sur un communiqué distribué place Fernand Lafargue. « Une histoire qui permet de recréer du lien social via une identité gasconne trop longtemps oubliée » poursuit Julien Pearson.

Pour cette organisation, revendiquant l’héritage de la République de l'Ormée, l’occitan est victime d’un ethnocide

 

L’enseignement en occitan, le nerf de la guerre
Si l’association Ostau Occitan organise des cours du soir pour adultes, ils sont parfois désarmés face à de trop nombreuses demandes, et notamment pour les enfants  : « Beaucoup de parents nous sollicitent afin que leurs enfants apprennent l’occitan. Nous n’avons pas les moyens d’y répondre, et dans les écoles, il y a rarement des professeurs disponibles et des classes bilingues » témoigne Pierre Coussy.

parlons-nous, communication, occitan, langue des signes, partage, local, nouvelle-aquitaine, gironde, bordeaux, laurent perpigna iban, document, long format, revue far ouest, far ouest, ostau occitan, culture occitane, ethnocide, école, cours de langue, langage, culture, identité

La future génération occitane - Photo  : Laurent Perpigna Iban

Face à demande en forte hausse, il existe une soixantaine d’écoles bilingues français-occitan « calandretas » (petite alouette en occitan), dont certaines sont sous contrat avec l’éducation nationale  ; un nombre bien faible à l’échelle du territoire linguistique occitan. Ce mouvement, né à Pau en 1970, est également présent en Gironde sur la commune de Pessac, depuis 15 ans.
Sur la question de l’éducation, les autorités locales et nationales sont clairement dans le viseur de l’Ostau Occitan  : « Au sein de l’éducation nationale, on peut créer des classes où les enfants parlent occitan le matin, et français l’après-midi. La ville du Bouscat a ouvert une classe l’an dernier, il y en a également d’autres, comme à Cussac ou à Langon.. Nous souhaiterions qu’il y ait plus d’ouvertures de postes au CAPES ou en agrégation et plus de professeurs en lycées et en collèges » rapporte Pierre Coussy.
Alors que la langue basque, grâce aux Ikastola, connait depuis plusieurs décennies un regain d’intérêt, l’absence de rapport de force politique sur la question du statut de l’occitan semble être le point faible de cette cause.
Mais, face à cela, la riposte s’organise  : lors du traditionnel défilé du 1er mai dernier à Bordeaux, le Front populaire pour la République occitane (FPRO) a fait une apparition remarquée dans le cortège bordelais. Pour cette organisation, revendiquant l’héritage de la République de l’Ormée, l’occitan est victime d’un ethnocide  : « La suppression des CAE (emplois aidés) ont mis en grande difficulté les calandretas et aujourd’hui l’énième réforme de l’éducation nationale continue sur ce chemin. La langue occitane est la seule langue d’Europe de plus d’un million de locuteurs qui n’a ni chaîne de TV, ni de radios publiques. Ce n’est pas du mépris pour nos langues, mais une politique volontaire de destruction culturelle de la communauté linguistique occitane » ont-ils déclaré dans un communiqué.

parlons-nous, communication, occitan, langue des signes, partage, local, nouvelle-aquitaine, gironde, bordeaux, laurent perpigna iban, document, long format, revue far ouest, far ouest, ostau occitan, culture occitane, ethnocide, école, cours de langue, langage, culture, identité

Rua Boquèira - Photo  : Laurent Perpigna Iban
Alors, la frénésie qui entoure certains mots issus ou dérivés du gascon ces dernières années est-elle synonyme d’un regain d’intérêt envers la culture occitane et le gascon  ? « Si l’on regarde cela avec un regard positif, oui, car cela peut être un marche-pied qui permettra demain aux gens de redécouvrir leur identité, et celle de leur ville. Si cela se limite à employer des termes issus de l’occitan sans volonté d’aller plus loin, alors ce sera vain… » répond Pierre Coussy.
En attendant, tous le savent. La survie de l’occitan et de ses dialectes dépendra directement de la transmission de la langue aux futures générations. Et, par conséquent, des moyens mis en œuvre pour que les plus jeunes y aient accès. Une question d’ordre politique, donc.
PARTAGER VIA
Parlons-nous

Au coeur d'une société où la communication est omniprésente, Revue Far Ouest vous embarque dans un nouveau feuilleton, à la croisée entre notre époque et ses modes d'interactions. L'enjeu: comprendre ce qui nous lie aux autres.

Les feuilletons
20 000 ans 4 EPISODE(s)
20 000 ans

Une catastrophe nucléaire. Un récit d’anticipation au cœur du Blayais.

Voir
À chacun son Mai 4 EPISODE(s)
À chacun son Mai

Revivez un épisode méconnu du Sud-ouest : lycéens, ouvriers et agriculteurs font Mai 68 en Dordogne.

Voir
À la croisée des destins 7 EPISODE(s)
À la croisée des destins

Remontez le parcours des migrants arrivés à Bordeaux depuis quelques décennies voire quelques siècles.

Voir
À votre service 3 EPISODE(s)
À votre service

Le Service public. Inutiles, fainéants… Ils luttent pour leurs métiers et l'idéal du service pour tous.

Voir
Amateurs pro 6 EPISODE(s)
Amateurs pro

Carmina se dénude devant sa webcam. Est-elle une professionnelle ou une amatrice ?

Voir
Bassine et Moi 5 EPISODE(s)
Bassine et Moi

Comment gérer l’eau ? Confrontons les points de vue d’agriculteurs charentais à celui de militants écolo.

Voir
Battre Monnaie 7 EPISODE(s)
Battre Monnaie

Peut-on vivre dans le Sud-Ouest sans l'euro ? Enquête-road trip sur les alternatives à la monnaie unique.

Voir
Bonnes vacances au chômage 4 EPISODE(s)
Bonnes vacances au chômage

Fonds d'investissement et transactions financières opaques : les 131 salariés de Darbo se battent encore.

Voir
Cahiers de vacances 6 EPISODE(s)
Cahiers de vacances

Robot, #MeToo, vulgarisation de l'histoire... Qu'ont donc prévu nos camarades dans leurs cahiers de vacances ?

Voir
Cash sur Table 8 EPISODE(s)
Cash sur Table

Comment s'organise la grande famille du vin bordelais pour répondre aux défis des pesticides ?

Voir
Comment vivre en paix ? 4 EPISODE(s)
Comment vivre en paix ?

Dans le cadre de la résolution du conflit basque, partons à la rencontre des acteurs de la société civile.

Voir
Écartez-vous mesdames 8 EPISODE(s)
Écartez-vous mesdames

Gynéco, contraception, dépistage… les témoignages, réflexions et envies de femmes qui en ont sous la culotte.

Voir
Embûches de Noël 3 EPISODE(s)
Embûches de Noël

Noël et l'écologie, mariage impossible ? Quand offrir des cadeaux devient un parcours du combattant.

Voir
Ernest le Squelette 4 EPISODE(s)
Ernest le Squelette

Ernest le châtelain est il mort au Far-West ou bien en Dordogne ? Est-ce bien son squelette devant vous ?

Voir
Été 2050 7 EPISODE(s)
Été 2050

Une jeune japonaise voyage en Nouvelle-Aquitaine en 2050. Découvrez ses cartes postales du climat du futur.

Voir
Jeux d'adultes 4 EPISODE(s)
Jeux d'adultes

Jouer, c’est pour les enfants ?

Voir
L'ombre de la centrale 5 EPISODE(s)
L'ombre de la centrale

Peut-on avoir confiance dans le nucléaire civil ? Un accident à la Fukushima est-il impossible en Gironde ?

Voir
La Mine Dort 5 EPISODE(s)
La Mine Dort

On cherche de l'or dans le Limousin. Une catastrophe écologique se prépare-t-elle en Nouvelle-Aquitaine ?

Voir
Lacq : fumée tue 4 EPISODE(s)
Lacq : fumée tue

À Lacq, on trouve de la pétrochimie, du soufre et des hydrocarbures. Les cancer explosent. La population suffoque.

Voir
Le retour du sauvage 3 EPISODE(s)
Le retour du sauvage

Ours et loups sillonnent à nouveau forêts et montagnes. En mythes et réalités, une cohabitation impossible ?

Voir
Le train train quotidien 1 EPISODE(s)
Le train train quotidien

Suivons la piste du rail, plongeons dans son réseau. Raconter le train, c'est un peu raconter notre quotidien.

Voir
Les 5 Fantastiques 6 EPISODE(s)
Les 5 Fantastiques

5 films fantastiques. 5 histoires extraordinaires. 5 regards surnaturels. Frisson, dégoût, érotisme…

Voir
Les Embarqués 8 EPISODE(s)
Les Embarqués

Vous n'y êtes pas allés ? Vous êtes passés devant sans vous en apercevoir ? Suivez nous, on vous embarque !

Voir
Les Passagers 20 EPISODE(s)
Les Passagers

Rencontres avec des personnalités que l'on a accostées alors qu'elles étaient de passage.

Voir
Les Raisins de la misère 3 EPISODE(s)
Les Raisins de la misère

Derrière le vernis des grands crus hommes et femmes ont bien peu de valeur face à une grappe de raisin.

Voir
M6 Foot Story 4 EPISODE(s)
M6 Foot Story

En 1999, M6 rachète les Girondins. L'histoire de ce rachat raconte la mutation dans le monde du foot.

Voir
Man Vs Wild 1 EPISODE(s)
Man Vs Wild

L’Homme et la nature : une lutte sans merci, parfois sans logique, au coeur des enjeux du territoire.

Voir
Nous ne voulons pas dormir 10 EPISODE(s)
Nous ne voulons pas dormir

Bordeaux la Belle Endormie a-t-elle renoncé aux nuits blanches enfiévrées ?

Voir
Obsolescence (dé)programmée 3 EPISODE(s)
Obsolescence (dé)programmée

Occasion, économie circulaire et réparation : changer de smartphone tous les 2 ans n'est plus une fatalité !

Voir
On the côte again 6 EPISODE(s)
On the côte again

Un road trip sur le littoral du Sud-Ouest afin de découvrir comment protéger ce colosse aux dunes d'argile.

Voir
Opération Tamata Océan 3 EPISODE(s)
Opération Tamata Océan

Naviguer de la France à L'Espagne sans GPS, c'est possible ? Embarquez dans une aventure humaine hors norme.

Voir
Par Bélénos ! 4 EPISODE(s)
Par Bélénos !

-300 av. J.-C. J'ai été invitée à un mariage gaulois. Bienvenue dans un jeu de rôle grandeur nature.

Voir
Parlons-nous 1 EPISODE(s)
Parlons-nous

À la croisée entre notre époque et ses modes d'interactions pour comprendre ce qui nous lie aux autres.

Voir
Présences Noires 5 EPISODE(s)
Présences Noires

La "Black History" du Sud-Ouest ne se résume ni au passé esclavagiste et colonial, ni à une question d'immigration.

Voir
Reboot 1 EPISODE(s)
Reboot

Ils récupèrent, rabibochent, réinventent. Ces faiseurs rebootent ces "déchets".

Voir
Refuge 1 EPISODE(s)
Refuge

Au cœur d’une société individualiste, des personnes sont une lueur d’espoir dans une Europe plongée dans la nuit noire.

Voir
Social Brutal 6 EPISODE(s)
Social Brutal

La violence n'est jamais complètement irrationnelle, elle a toujours une explication politique.

Voir
Sous les canopées 4 EPISODE(s)
Sous les canopées

La forêt de Rochechouart aurait 1000 ans. Est-elle en danger ? Comment la protéger ?

Voir
Subland 3 EPISODE(s)
Subland

Odezenne, un groupe de musique indépendant. 5 mois à Berlin, un album, un lieu isolé de tout : Subland.

Voir
Tuer Manger 6 EPISODE(s)
Tuer Manger

Je mange des animaux morts. Je ne tue pas pour manger, quelqu'un le fait pour moi. Comment assumer ?

Voir
Une année sans 4 EPISODE(s)
Une année sans

Une année avec les éleveurs de canard landais en pleine grippe aviaire. Ils ont tout perdu, et tout changé.

Voir
Vies Polaires 3 EPISODE(s)
Vies Polaires

Enquête et journal intime d’un potentiel bipolaire. Plongez dans les méandres de la bipolarité.

Voir