Besoin d’une idée cadeau ?

Offrez un média local et indépendant.

Déjà inscrit ? Connectez-vous
Se connecter avec Facebook !
menu
M6 FOOT STORY ÉPISODE 1 « C'EST LA REPRISE »

Dans les années 1990, les Girondins sont gérés par une bande d’amis que certains surnomment « les copains du vin ». A l’époque, ces passionnés se démènent pour amener leur club aux sommets. En 1999 pourtant, le groupe est racheté par M6. L’histoire de ce rachat raconte, à elle seule, la mutation qui s’est opérée en quelques années seulement dans le monde du foot…

Texte

PAR

Mathias Edwards

le vendredi 4 mai 2018

Ce 26 avril 1999, les visages des membres du conseil d'administration du Football Club des Girondins de Bordeaux sont tous barrés par un sourire sans réserve. Du type de ceux qu'on dégaine lors de grandes occasions. Et ce, peu importe la fâcheuse défaite de leur équipe, deux jours auparavant, sur la pelouse de Sochaux.
À l'unanimité, l'assemblée présidée par Jean-Louis Triaud vient de voter la reprise de l'institution par le groupe M6. S'ils sont conscients qu'il s'agit d'un tournant dans l'histoire du club qu'ils portent à bouts de bras depuis huit ans, « les copains du vin » sont alors loin de se douter que la chaîne va diriger le club durant les dix-neufs prochaines saisons. Voir plus.

 

Lunettes, Marlboro et bon vin

« Les copains du vin », c'est ainsi que Jean d'Arthuys, qui prendra le poste de Directeur Général des Girondins dès sa reprise par M6, surnomme la bande qui dirige le club depuis avril 1991. A l'époque, le club est placé en redressement judiciaire, suite aux errements financiers de Claude Bez, président aussi emblématique que controversé, durant la décennie précédente. Et c'est l'avocat Jean-Didier Lange, qui a l'idée de rassembler cette petite douzaine de notables bordelais pour sauver une institution sportive qu'il refuse de voir sombrer.
girondins, bordeaux, M6, rachat, Jean-Louis Triaud, Jean d'Arthuys, Nicolas de Tavernost, Jean Drucker, champion de France, Claude Bez, Football, Mathias Edwards, Revue Far Ouest, So Foot, sport, rachat girondins
Jean-Louis Triaud et Nicolas de Tavernost Photo  : Dominique Le Lann

Parmi eux, on retrouve entre autre le viticulteur Jean-Louis Triaud, mais également Philippe Charron, qui restera administrateur du club jusqu'à son décès en février dernier, les négociants en vins Eugène Raoux et Didier Vitrac, l'assureur Franck Allard, le futur trésorier Jean-Jacques Laulhé, ou encore Jean-Michel Cazes. Ce dernier se rappelle qu'à l'époque, Jean-Didier Lange l'avait contacté pour « former une bande de Bordelais représentatifs de la ville et de ses valeurs, pour qui il était important que le club vive.  » Et accessoirement, réunir les 20 millions de francs nécessaires pour convaincre le tribunal de grande instance de leur confier les Girondins de Bordeaux.

Pour cela, l'équipe profite de la toute récente création du statut de société anonyme à objet sportif (SAOS), pour monter la structure à qui appartiendra le club. Tous seront bénévoles. «  C'est là que Jean-Didier (Lange), qui était à la manœuvre, a ramené Alain Afflelou, qui était un de ses clients », fouille dans ses souvenirs le propriétaire du château Lynch-Bages. Le lunettier dirigera le club jusqu'en juin 1996, en collaboration avec Lange. En l'espace de cinq ans, les deux hommes font remonter l'équipe en première division, pour l'amener jusqu'en finale de la coupe d'Europe, perdue face au Bayern de Munich. Mais au lendemain de la défaite face aux Bavarois, Afflelou est fragilisé par les déclarations de son capitaine, Bixente Lizarazu, qui le déclare « indigne d'être président des Girondins de Bordeaux » et de Gernot Rohr, l'entraîneur qu'il vient de licencier malgré l'épopée européenne, qui regrette « le manque d'élégance » et « le non-respect de la parole donnée » de son président. Le lunetier jette l'éponge et officie son départ le 27 mai 1996.

C'est Jean-Louis Triaud qui le remplace alors à la tête de la SAOS Girondins de Bordeaux. Un choix dicté par des impératifs diplomatiques, selon Jean-Michel Cazes. « Quand Afflelou est parti, Lange a refusé de le remplacer pour ne pas se brouiller avec son client. C'est pour cela qu'il a demandé à Triaud de prendre le poste, étant donné que Jean-Louis n'en avait rien à foutre d'Afflelou. » Le viticulteur fumeur de Marlboro occupera le poste jusqu'en 2017, en dehors d'un intermède de quelques mois, en 2002. Durant les deux saisons qui suivent, l'attelage Triaud-Lange mène la barque bordelaise avec un certain succès, en la qualifiant à chaque fois pour une compétition européenne. Seul hic  : les « copains du vin » sentent qu'ils atteignent leurs limite, dans ce football qui a désormais troqué son survêtement contre un costume de banquier.

« Ces histoires-là, ce sont essentiellement des histoires d'hommes. »

« Assez rapidement, on s'est rendu compte qu'on n'était pas capable de suivre financièrement, donc on s'est mis en quête d'un repreneur », rembobine Cazes. La belle aventure qui aura vu « des types super mais qui ne pouvaient pas continuer », comme les décrit d'Arthuys, reprendre un club menacé de disparition pour l'amener au sommet du championnat, est proche de son épilogue. Mais avant cela, il va falloir régler le dernier de ces conflits qu'une direction collégiale impose. Et ce ne sera pas le moindre.

 

M6 plutôt que « des Allemands en imperméables »

Alors que Jean-Didier Lange souhaite céder les clés du club aux Anglais d'ENIC, une holding possédant déjà une participation majoritaire dans des clubs en Angleterre, Écosse, Tchèquie, Grèce, Italie et Suisse, Jean-Louis Triaud milite pour les Allemands d'UFA Sports. Aujourd'hui renommée U  ! Sports et propriété de Lagardère Unlimited, la firme est alors une société spécialisée dans l'achat et la gestion de droits sportifs. Détenue par Bertelsmann, elle possède déjà le Herta Berlin. Et pour se mettre en relation avec le mastodonte germain, Jean-Louis a sa petite idée  : faire appel à M6 via Nicolas de Tavernost, son ami depuis leur rencontre sur les bancs de Sciences-Po Bordeaux.
rachat girondins, girondins, bordeaux, M6, rachat, Jean-Louis Triaud, Jean d'Arthuys, Nicolas de Tavernost, Jean Drucker, champion de France, Claude Bez, Football, Mathias Edwards, Revue Far Ouest, So Foot, sport

Chriac célèbre avec les Girondins leur victoire en coup de France - Photo  : Dominique Le Lann

« Un lien qui a été décisif dans le rachat du club, assure aujourd'hui Jean d'Arthuys. Ces histoires-là, ce sont essentiellement des histoires d'hommes. » Celui qui est alors Directeur Général de la chaîne accepte la mission, et les négociations débutent en septembre 1998. « Les Allemands ont regardé le dossier, fait un audit complet, et ont fini par nous dire qu'il étaient intéressés par le rachat du club, resitue d'Arthuys, à l'époque Directeur du développement d'M6. Mais ils pensaient que ce serait pas mal qu'on vienne avec eux pour qu'ils ne soient pas 'les Allemands qui débarquent à Bordeaux'. Et de fil en aiguille, le truc s'est inversé et nous sommes devenus porteurs du projet. On sentait bien que les Bordelais préféraient M6 aux Allemands. A chaque fois que débarquaient des Allemands en imperméables dans les couloirs du Haillan, ça ne plaisait pas trop à la bande de copains qui avaient repris le club.  »
La stratégie des Allemands est payante. Car ce beau jour d'avril 1999, si le conseil finit par voter à l'unanimité la cession du club à M6, qui est alors devenu majoritaire dans le projet, Jean-Michel Cazes ne cache pas que c'était essentiellement « parce que c'était français ». Une condition primordiale pour la bande de notables, qui n'ont d'autre choix que de vendre sans cession d'action un club qu'ils ont géré pendant huit ans à titre totalement bénévole. « Ils ont fait jouer la fibre patriotique, et M6 trouvait également que posséder un club les rendrait plus sérieux pour négocier des droits sportifs, synthétise d'Arthuys. On l'a vu avec Canal+, c'est un moyen de passer un cap en matière de crédibilité dans ce milieu-là.  »
C’est donc contre l'engagement d'une augmentation de capital de 120 millions de francs que la chaîne devient l'actionnaire majoritaire des Girondins de Bordeaux. Un événement que tout le club accueille avec enthousiasme, à commencer par Élie Baup, l'entraîneur de l'équipe première, qui garde un souvenir ému de ses échanges avec Jean Drucker, qui présidait alors la chaîne qu'il avait créée. « C'est la première personne de chez M6 que j'ai rencontrée, avant même que l'affaire soit conclue, souffle l'entraîneur à casquette, avant d'évoquer le caractère de celui qui s'est éteint en avril 2003. C'était quelqu'un de passionné, amoureux du foot. Il connaissait l'équipe, mais aussi nos adversaires par cœur. C'était quelqu'un de fantastique, il a marqué ma vie d'homme. »

« À l'époque, les droit de la coupe de l'UEFA appartenaient aux clubs, donc c'était aussi un moyen pour M6 de diffuser du foot »

La ferveur qui entoure la reprise du club prend une autre dimension le 29 mai 1999, un mois après l'officialisation du rachat, lorsque Bordeaux est sacré champion de France au bout du suspens, grâce à une victoire au Parc des Princes. « Un véritable coup de bol pour M6 », s'en amuse aujourd'hui d'Arthuys, conscient que le nouveau taulier n’y est en rien dans ce succès. Ce que confirme Baup. « On savait que le club cherchait un repreneur, mais ce n'était pas une préoccupation pour nous. C'était aux présidents de trouver la meilleure solution. » Et l'actuel consultant de tout de même avouer que « ce très bon parcours sportif a facilité les choses. Au moment où M6 a repris le club, l'équipe était déjà certaine de se qualifier pour la Ligue des Champions. »

 

100  % Foot

L'épisode de cette reprise des Girondins de Bordeaux raconte à elle seule la mutation qui s'est opérée dans le football de haut-niveau à partir du milieu des années 90, et la mise en place de l'arrêt Bosman. À partir de 1996, la décision de justice autorise les clubs européens à aligner autant de joueurs étrangers qu'ils le souhaitent, à condition qu'ils disposent d'un passeport européen. Ce qui a pour effet immédiat de multiplier les transferts, créant une flambée des prix et des salaires sans précédent. « Les Bordelais sentaient bien qu'on était dans une inflation permanente des salaires et des prix des transferts, et qu'ils ne pouvaient plus suivre seul  », répète Jean d'Arthuys, comme pour définitivement claquer la porte au nez du football à papa.
Un football qui pouvait encore être géré bénévolement par des passionnés, venus au chevet d'un club qui est avant tout le leur. Et laisser la place à des « actionnaires », avec tout le jargon financier qui les accompagne, qui y voient principalement une occasion de développer leurs affaires. « À l'époque, les droit de la coupe de l'UEFA appartenaient aux clubs, donc c'était aussi un moyen pour M6 de diffuser du foot », pose d'Arthuys. Un mois avant le début des négociations entre les Girondins et M6, durant la coupe du monde 1998, la chaîne se targuait d'être 0  % foot. « Tout sauf une erreur, simplement de la com'  », dixit d'Arthuys. Hier comme aujourd'hui, tout va très vite dans le football.
PARTAGER VIA
M6 Foot Story

En 1999, le groupe M6 rachète les Girondins de Bordeaux. Pourquoi "la petite chaîne qui monte", qui à l'époque se vante de ne pas aimer le foot, se lance-t-elle dans une aventure qui dure depuis presque 20 ans ? Quelles conséquences ce rachat a-t-il pour le club ? Qu'est-ce que cela raconte de l'évolution du foot français depuis les années 90 ?

Les feuilletons
20 000 ans 4 EPISODE(s)
20 000 ans

Une catastrophe nucléaire. Un récit d’anticipation au cœur du Blayais.

Voir
À chacun son Mai 4 EPISODE(s)
À chacun son Mai

Revivez un épisode méconnu du Sud-ouest : lycéens, ouvriers et agriculteurs font Mai 68 en Dordogne.

Voir
À la croisée des destins 8 EPISODE(s)
À la croisée des destins

Remontez le parcours des migrants arrivés à Bordeaux depuis quelques décennies voire quelques siècles.

Voir
À votre service 3 EPISODE(s)
À votre service

Le Service public. Inutiles, fainéants… Ils luttent pour leurs métiers et l'idéal du service pour tous.

Voir
Amateurs pro 6 EPISODE(s)
Amateurs pro

Carmina se dénude devant sa webcam. Est-elle une professionnelle ou une amatrice ?

Voir
Bassine et Moi 5 EPISODE(s)
Bassine et Moi

Comment gérer l’eau ? Confrontons les points de vue d’agriculteurs charentais à celui de militants écolo.

Voir
Battre Monnaie 7 EPISODE(s)
Battre Monnaie

Peut-on vivre dans le Sud-Ouest sans l'euro ? Enquête-road trip sur les alternatives à la monnaie unique.

Voir
Bonnes vacances au chômage 4 EPISODE(s)
Bonnes vacances au chômage

Fonds d'investissement et transactions financières opaques : les 131 salariés de Darbo se battent encore.

Voir
Cahiers de vacances 6 EPISODE(s)
Cahiers de vacances

Robot, #MeToo, vulgarisation de l'histoire... Qu'ont donc prévu nos camarades dans leurs cahiers de vacances ?

Voir
Cash sur Table 8 EPISODE(s)
Cash sur Table

Comment s'organise la grande famille du vin bordelais pour répondre aux défis des pesticides ?

Voir
Comment vivre en paix ? 5 EPISODE(s)
Comment vivre en paix ?

Dans le cadre de la résolution du conflit basque, partons à la rencontre des acteurs de la société civile.

Voir
Continuer Ailleurs 1 EPISODE(s)
Continuer Ailleurs

Immersion dans un centre d’accueil pour demandeurs d’asile.

Voir
Écartez-vous mesdames 11 EPISODE(s)
Écartez-vous mesdames

Gynéco, contraception, dépistage… les témoignages, réflexions et envies de femmes qui en ont sous la culotte.

Voir
Embûches de Noël 3 EPISODE(s)
Embûches de Noël

Noël et l'écologie, mariage impossible ? Quand offrir des cadeaux devient un parcours du combattant.

Voir
Ernest le Squelette 4 EPISODE(s)
Ernest le Squelette

Ernest le châtelain est il mort au Far-West ou bien en Dordogne ? Est-ce bien son squelette devant vous ?

Voir
Été 2050 9 EPISODE(s)
Été 2050

Une jeune japonaise voyage en Nouvelle-Aquitaine en 2050. Découvrez ses cartes postales du climat du futur.

Voir
Jeux d'adultes 5 EPISODE(s)
Jeux d'adultes

Jouer, c’est pour les enfants ?

Voir
L'ombre de la centrale 5 EPISODE(s)
L'ombre de la centrale

Peut-on avoir confiance dans le nucléaire civil ? Un accident à la Fukushima est-il impossible en Gironde ?

Voir
La Mine Dort 5 EPISODE(s)
La Mine Dort

On cherche de l'or dans le Limousin. Une catastrophe écologique se prépare-t-elle en Nouvelle-Aquitaine ?

Voir
La planète FIFA 1 EPISODE(s)
La planète FIFA

Cette enquête dévoile la face cachée de la FIFA : une multinationale corrompue qui brasse des milliards.

Voir
Lacq : fumée tue 4 EPISODE(s)
Lacq : fumée tue

À Lacq, on trouve de la pétrochimie, du soufre et des hydrocarbures. Les cancer explosent. La population suffoque.

Voir
Le PodCATS 3 EPISODE(s)
Le PodCATS

Découvrez au fil de nos entretiens comment le transmédia touche à tous les aspects de votre vie. Science, littérature, bande-dessinée...

Voir
Le retour du sauvage 3 EPISODE(s)
Le retour du sauvage

Ours et loups sillonnent à nouveau forêts et montagnes. En mythes et réalités, une cohabitation impossible ?

Voir
Le train train quotidien 1 EPISODE(s)
Le train train quotidien

Suivons la piste du rail, plongeons dans son réseau. Raconter le train, c'est un peu raconter notre quotidien.

Voir
Les 5 Fantastiques 6 EPISODE(s)
Les 5 Fantastiques

5 films fantastiques. 5 histoires extraordinaires. 5 regards surnaturels. Frisson, dégoût, érotisme…

Voir
Les Embarqués 10 EPISODE(s)
Les Embarqués

Vous n'y êtes pas allés ? Vous êtes passés devant sans vous en apercevoir ? Suivez nous, on vous embarque !

Voir
Les Passagers 23 EPISODE(s)
Les Passagers

Rencontres avec des personnalités que l'on a accostées alors qu'elles étaient de passage.

Voir
Les Raisins de la misère 3 EPISODE(s)
Les Raisins de la misère

Derrière le vernis des grands crus hommes et femmes ont bien peu de valeur face à une grappe de raisin.

Voir
Les rendez-vous manqués 3 EPISODE(s)
Les rendez-vous manqués

Le média local Revue Far Ouest vous propose des tables rondes ou des conférences que vous avez manqué.

Voir
Longues Peines 3 EPISODE(s)
Longues Peines

Trois anciens détenus racontent leurs vingt ans de prison.

Voir
M6 Foot Story 6 EPISODE(s)
M6 Foot Story

En 1999, M6 rachète les Girondins. L'histoire de ce rachat raconte la mutation dans le monde du foot.

Voir
Man Vs Wild 3 EPISODE(s)
Man Vs Wild

L’Homme et la nature : une lutte sans merci, parfois sans logique, au coeur des enjeux du territoire.

Voir
Nous ne voulons pas dormir 11 EPISODE(s)
Nous ne voulons pas dormir

Bordeaux la Belle Endormie a-t-elle renoncé aux nuits blanches enfiévrées ?

Voir
Obsolescence (dé)programmée 4 EPISODE(s)
Obsolescence (dé)programmée

Occasion, économie circulaire et réparation : changer de smartphone tous les 2 ans n'est plus une fatalité !

Voir
On the côte again 6 EPISODE(s)
On the côte again

Un road trip sur le littoral du Sud-Ouest afin de découvrir comment protéger ce colosse aux dunes d'argile.

Voir
Opération Tamata Océan 3 EPISODE(s)
Opération Tamata Océan

Naviguer de la France à L'Espagne sans GPS, c'est possible ? Embarquez dans une aventure humaine hors norme.

Voir
Par Bélénos ! 4 EPISODE(s)
Par Bélénos !

-300 av. J.-C. J'ai été invitée à un mariage gaulois. Bienvenue dans un jeu de rôle grandeur nature.

Voir
Parlons-nous 1 EPISODE(s)
Parlons-nous

À la croisée entre notre époque et ses modes d'interactions pour comprendre ce qui nous lie aux autres.

Voir
Présences Noires 7 EPISODE(s)
Présences Noires

La "Black History" du Sud-Ouest ne se résume ni au passé esclavagiste et colonial, ni à une question d'immigration.

Voir
Reboot 1 EPISODE(s)
Reboot

Ils récupèrent, rabibochent, réinventent. Ces faiseurs rebootent ces "déchets".

Voir
Refuge 5 EPISODE(s)
Refuge

Au cœur d’une société individualiste, des personnes sont une lueur d’espoir dans une Europe plongée dans la nuit noire.

Voir
Social Brutal 6 EPISODE(s)
Social Brutal

La violence n'est jamais complètement irrationnelle, elle a toujours une explication politique.

Voir
Sous les canopées 5 EPISODE(s)
Sous les canopées

La forêt de Rochechouart aurait 1000 ans. Est-elle en danger ? Comment la protéger ?

Voir
Subland 3 EPISODE(s)
Subland

Odezenne, un groupe de musique indépendant. 5 mois à Berlin, un album, un lieu isolé de tout : Subland.

Voir
Tuer Manger 7 EPISODE(s)
Tuer Manger

Je mange des animaux morts. Je ne tue pas pour manger, quelqu'un le fait pour moi. Comment assumer ?

Voir
Une année sans 4 EPISODE(s)
Une année sans

Une année avec les éleveurs de canard landais en pleine grippe aviaire. Ils ont tout perdu, et tout changé.

Voir
Vies Polaires 4 EPISODE(s)
Vies Polaires

Enquête et journal intime d’un potentiel bipolaire. Plongez dans les méandres de la bipolarité.

Voir