Besoin d’une idée cadeau ?

Offrez un média local et indépendant.

Déjà inscrit ? Connectez-vous
Se connecter avec Facebook !
menu
ÉCARTEZ-VOUS MESDAMES FOCUS LA NOUVELLE ÉDUCATION FÉMINISTE

À l’occasion de la table ronde « Tout le plaisir est pour moi » organisée par Revue Far Ouest ce 5 juillet à l’I.BOAT, nous avons eu envie d’élargir nos perspectives. Nous nous sommes interrogés sur l’éducation féministe telle que perçue par les jeunes aujourd’hui et leurs vecteurs de sensibilisation. Les sociologues Magali Della Sudda et Viviane Albenga, la géographe Édith Maruéjouls et la rédactrice des Petites Glo Florence Fortuné nous parlent de l’école, d’internet… et de l’éducation des garçons.

Contexte

PAR

Justine VALLÉE

le vendredi 5 juillet 2019

Soirée "Tout le plaisir est pour moi "
Le 5 juillet à l'I.BOAT
ENTRÉE LIBRE

 

« Féminisme et égalitaire, c’est juste synonyme », pose Florence Fortuné, rédactrice-en-chef de la newsletter féministe pour adolescent·e·s Les Petites Glo. « Donner une éducation féministe, c’est juste rattraper des siècles et des siècles d’inégalités. » Dans sa démarche d’empowerment des jeunes filles et d’inculcation de valeurs égalitaires aux garçons, l’éducation féministe doit se faire tôt.

 

Intérioriser le féminisme
« Même si d’énormes progrès ont été faits depuis 30 ans, il y a eu des reculs », constate la sociologue Magali Della Sudda. « L’éducation que les enfants avaient dans les années 70-80 est beaucoup moins répendue aujourd’hui. En tout cas, au début des années 2000 où on voyait des comportements sexués plus marqués. » La spécialiste du genre au centre de recherche bordelais Émile Durkheim pointe un contexte social paradoxal  : « Il y a des normes égalitaires de plus en plus mises en œuvre dans les lois, et en même temps une culture liée à notre société de consommation dans laquelle pour vendre plus, il faut segmenter les marchés  : on a tout intérêt à exacerber la différence entre les hommes et les femmes. »

Elle relève deux difficultés pour mettre en place une réelle éducation féministe  : « On actualise tous les jours un certain nombre de choses qui sont associées à notre identité genrée. » Parmi ces stéréotypes, une fille ne joue pas au foot. Elle accuse aussi un environnement qui « vient parfois heurter brutalement les modèles un peu émancipateurs ou égalitaires proposés aux enfants. » S’il le veut, un garçon peut mettre une jupe, mais il devra résister aux regards critiques que ses pairs porteront sur lui.

feminisme, education, internet, hastag, nouvelle vague, genre, sociologie, étude, école, harcèlement, sororité, Magali Della Sudda, Viviane Albenga, Édith Maruéjouls, les Petites Glo, Florence Fortuné, Atelier Recherche OBservatoire Egalité, ARObE

Les Petites Glo  : newsletter féministe et culturelle destinée aux adolescentes

Il y a quelques années, les gens pensaient encore « qu’il n’y avait plus besoin du féminisme, parce que ‘’c’est bon, maintenant, les femmes ont le droit de voter’’ », désespère Florence Fortuné. « Beaucoup voyaient encore le féminisme comme un combat d’ ‘’hystériques’’. » Mais la rédactrice-en-chef des Petites Glo nuance avec ce qu’elle perçoit  : « Aujourd’hui, il y a énormément d’ados pour qui le féminisme apparaît comme une évidence. À 12-13 ans, elles savent déjà ce que c’est et ont des icônes ultra-inspirantes, comme Beyoncé ou Malala. C’est plus ou moins mis en avant dans les médias, pas toujours de la bonne manière, mais au moins on en parle. » Cette intériorisation des valeurs féministes s’accroît du fait que les adolescent·e·s grandissent avec les réseaux sociaux et les mouvements tels que #metoo ou #balancetonporc.

 

L’éducation par voie numérique
« Il ne faut pas nier le pouvoir des hashtags », défend Florence Fortuné. Depuis l’apparition de #Metoo, #Balancetonporc, #Payetaplainte… de plus en plus d’adolescent·e·s évoluent dans une atmosphère où les violences faites aux femmes ne sont plus tolérées. « Les réseaux sociaux sont un moyen d’éducation au féminisme indéniable », poursuit la community manageuse. Selon elle, ces plateformes apparaissent comme « des endroits où les combats féministes ont réussi à se faire entendre. » Les jeunes se sont saisis de la libération de la parole des femmes pour se constituer une conscience féministe.
Les bloggueur·se·s et influenceur·se·s remplacent les enseignants dans l’éducation féministe des jeunes, alors que Youtube et Instagram génèrent plus de trafic que Facebook aujourd’hui. @Jemenbatsleclito, @Lesfoliespassageres, @Mercibeaucul… Autant de comptes aux dizaines de milliers d’abonné·e·s destinés à ce que les filles prennent leur sexualité en main. Souvent invisibilisés par Instagram pour contenu pornographique, ils continuent de diffuser des témoignages, images suggestives, et textes prônant le plaisir féminin pour briser le tabou.
Les réseaux sociaux ont parfois été accusés d’accroître les comportements sexistes, les critiques étant fondées sur l’image et touchant plutôt les filles. Sur Instagram, le #summerbody, qui consiste à exposer un corps digne d’une mannequin pour la saison estivale, compte 3,4 millions de publications. Mais son antonyme qui prône l’acceptation de son corps tel qu’il est, le hashtag #bodypositive, rencontre plus de succès, comptabilisant 10 millions de publications. « Les réseaux sociaux font circuler des concepts féministes », remarque Viviane Albenga. Le groupe Facebook Le Salon des Dames poste des articles informatifs sur la condition féminine à travers le monde et prône la pilosité féminine. La dessinatrice Emma a quant à elle rendu populaire le concept de « charge mentale ».
Ces lieux de discussion sont aussi des espaces d’organisation  : les Campusciennes, groupe non-mixte de l’Université Bordeaux-Montaigne, élève le débat quant au harcèlement sexuel sur le campus et tient des réunions d’information organisées sur Facebook. Suite à cette prise de conscience, la chercheuse Viviane Albenga a relevé un changement de comportement pour les femmes  : « Elles ont décidé de ne plus se laisser faire si elles sont harcelées dans la rue. »
Les réseaux sociaux sont le principal vecteur d’éducation féministe, pour Florence Fortuné. À l’opposé, la spécialiste de la géographie du genre Édith Maruéjouls, considère qu’une grande partie de cette éducation doit être réalisée à l’école.

 

Apprendre le féminisme à l’école  ?
« À l’école, les garçons prennent toute la place et les femmes sont déjà mises sur le côté, » s’insurge Florence Fortuné. Dans l’espace pédagogique où les enfants doivent apprendre qu’ils sont égaux, l’environnement est déjà marqué de la domination masculine. Ce à quoi Édith Maruéjouls essaie de remédier. La docteure en géographie a créé l’Atelier Recherche OBservatoire Egalité (L’ARObE), basé à Bordeaux, en 2014. Avec les collectivités, elle travaille sur l’égalité femmes-hommes dans l’espace public et intervient auprès de classes d’âges différents pour inculquer une conscience féministe aux jeunes et en finir avec les inégalités.
La tenue vestimentaire, « première charge mentale » selon la directrice, est régie par les injonctions sociétales. Vêtements élégants, mais pas trop courts  ; pas de short puisque les règlements intérieurs stipulent que les jambes des filles sont plus indécentes que celles des garçons. Pendant qu’elle leur offre ces espaces de parole, Édith Maruéjouls questionne les représentations. «  Il y en a qui provoquent », revient souvent de la part des garçons. Alors Édith Maruéjouls met en place un dialogue  : que provoquent-elles  ? Qu’est-ce qu’un viol  ? La tenue vestimentaire rend-elle légitime cet acte  ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Allez bisous 🤙🏾 @tacopineflora merci merci merci 🔥 À suivre d’urgence si ce n’est pas déjà fait  ! #jemenbatsleclito

Une publication partagée par Jemenbatsleclito (@jemenbatsleclito) le

« À l’école, on ne vous montre jamais des femmes fortes comme Malala », regrette la rédactrice des Petites Glo Florence Fortuné. Oui, les femmes peuvent occuper des postes à haute responsabilité. Encore faut-il qu’elles y croient, « qu’elles aient des modèles tout aussi ambitieux et valorisants que ceux proposés aux petits garçons », souligne la sociologue du genre Magali Della Sudda. Certaines initiatives ont alors été prises.

Bonjour,

Nous sommes Revue Far Ouest, une plateforme d'information animée par des journalistes, documentaristes, photographes, illustrateurs.

Afin de faire vivre cette aventure en toute indépendance, nous avons décidé d'opter pour un modèle sans publicité.

C'est pourquoi, si vous souhaitez consulter nos contenus, nous vous invitons à opter pour une de nos formules d'abonnements.

N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez plus d'information.

BIENVENUE CHEZ REVUE FAR OUEST !
Déjà inscrit ? Connectez-vous
Se connecter avec Facebook !
Abonnez vous, sans engagement :
A partir de S'abonner  
A l'unité Acheter le feuilleton  
PARTAGER VIA
Écartez-vous mesdames

« Écartez-vous madame » : un ordre à s'écarter du débat, mais aussi à s'exposer devant son praticien. Gynécologie, IVG, contraception, dépistage… Découvrez les témoignages, les réflexions et les envies de femmes qui en ont sous la culotte.

Les feuilletons
20 000 ans 4 EPISODE(s)
20 000 ans

Une catastrophe nucléaire. Un récit d’anticipation au cœur du Blayais.

Voir
À chacun son Mai 4 EPISODE(s)
À chacun son Mai

Revivez un épisode méconnu du Sud-ouest : lycéens, ouvriers et agriculteurs font Mai 68 en Dordogne.

Voir
À la croisée des destins 7 EPISODE(s)
À la croisée des destins

Remontez le parcours des migrants arrivés à Bordeaux depuis quelques décennies voire quelques siècles.

Voir
À votre service 3 EPISODE(s)
À votre service

Le Service public. Inutiles, fainéants… Ils luttent pour leurs métiers et l'idéal du service pour tous.

Voir
Amateurs pro 6 EPISODE(s)
Amateurs pro

Carmina se dénude devant sa webcam. Est-elle une professionnelle ou une amatrice ?

Voir
Bassine et Moi 5 EPISODE(s)
Bassine et Moi

Comment gérer l’eau ? Confrontons les points de vue d’agriculteurs charentais à celui de militants écolo.

Voir
Battre Monnaie 7 EPISODE(s)
Battre Monnaie

Peut-on vivre dans le Sud-Ouest sans l'euro ? Enquête-road trip sur les alternatives à la monnaie unique.

Voir
Bonnes vacances au chômage 4 EPISODE(s)
Bonnes vacances au chômage

Fonds d'investissement et transactions financières opaques : les 131 salariés de Darbo se battent encore.

Voir
Cahiers de vacances 6 EPISODE(s)
Cahiers de vacances

Robot, #MeToo, vulgarisation de l'histoire... Qu'ont donc prévu nos camarades dans leurs cahiers de vacances ?

Voir
Cash sur Table 8 EPISODE(s)
Cash sur Table

Comment s'organise la grande famille du vin bordelais pour répondre aux défis des pesticides ?

Voir
Comment vivre en paix ? 5 EPISODE(s)
Comment vivre en paix ?

Dans le cadre de la résolution du conflit basque, partons à la rencontre des acteurs de la société civile.

Voir
Écartez-vous mesdames 11 EPISODE(s)
Écartez-vous mesdames

Gynéco, contraception, dépistage… les témoignages, réflexions et envies de femmes qui en ont sous la culotte.

Voir
Embûches de Noël 3 EPISODE(s)
Embûches de Noël

Noël et l'écologie, mariage impossible ? Quand offrir des cadeaux devient un parcours du combattant.

Voir
Ernest le Squelette 4 EPISODE(s)
Ernest le Squelette

Ernest le châtelain est il mort au Far-West ou bien en Dordogne ? Est-ce bien son squelette devant vous ?

Voir
Été 2050 9 EPISODE(s)
Été 2050

Une jeune japonaise voyage en Nouvelle-Aquitaine en 2050. Découvrez ses cartes postales du climat du futur.

Voir
Jeux d'adultes 4 EPISODE(s)
Jeux d'adultes

Jouer, c’est pour les enfants ?

Voir
L'ombre de la centrale 5 EPISODE(s)
L'ombre de la centrale

Peut-on avoir confiance dans le nucléaire civil ? Un accident à la Fukushima est-il impossible en Gironde ?

Voir
La Mine Dort 5 EPISODE(s)
La Mine Dort

On cherche de l'or dans le Limousin. Une catastrophe écologique se prépare-t-elle en Nouvelle-Aquitaine ?

Voir
Lacq : fumée tue 4 EPISODE(s)
Lacq : fumée tue

À Lacq, on trouve de la pétrochimie, du soufre et des hydrocarbures. Les cancer explosent. La population suffoque.

Voir
Le retour du sauvage 3 EPISODE(s)
Le retour du sauvage

Ours et loups sillonnent à nouveau forêts et montagnes. En mythes et réalités, une cohabitation impossible ?

Voir
Le train train quotidien 1 EPISODE(s)
Le train train quotidien

Suivons la piste du rail, plongeons dans son réseau. Raconter le train, c'est un peu raconter notre quotidien.

Voir
Les 5 Fantastiques 6 EPISODE(s)
Les 5 Fantastiques

5 films fantastiques. 5 histoires extraordinaires. 5 regards surnaturels. Frisson, dégoût, érotisme…

Voir
Les Embarqués 8 EPISODE(s)
Les Embarqués

Vous n'y êtes pas allés ? Vous êtes passés devant sans vous en apercevoir ? Suivez nous, on vous embarque !

Voir
Les Passagers 22 EPISODE(s)
Les Passagers

Rencontres avec des personnalités que l'on a accostées alors qu'elles étaient de passage.

Voir
Les Raisins de la misère 3 EPISODE(s)
Les Raisins de la misère

Derrière le vernis des grands crus hommes et femmes ont bien peu de valeur face à une grappe de raisin.

Voir
M6 Foot Story 4 EPISODE(s)
M6 Foot Story

En 1999, M6 rachète les Girondins. L'histoire de ce rachat raconte la mutation dans le monde du foot.

Voir
Man Vs Wild 2 EPISODE(s)
Man Vs Wild

L’Homme et la nature : une lutte sans merci, parfois sans logique, au coeur des enjeux du territoire.

Voir
Nous ne voulons pas dormir 11 EPISODE(s)
Nous ne voulons pas dormir

Bordeaux la Belle Endormie a-t-elle renoncé aux nuits blanches enfiévrées ?

Voir
Obsolescence (dé)programmée 4 EPISODE(s)
Obsolescence (dé)programmée

Occasion, économie circulaire et réparation : changer de smartphone tous les 2 ans n'est plus une fatalité !

Voir
On the côte again 6 EPISODE(s)
On the côte again

Un road trip sur le littoral du Sud-Ouest afin de découvrir comment protéger ce colosse aux dunes d'argile.

Voir
Opération Tamata Océan 3 EPISODE(s)
Opération Tamata Océan

Naviguer de la France à L'Espagne sans GPS, c'est possible ? Embarquez dans une aventure humaine hors norme.

Voir
Par Bélénos ! 4 EPISODE(s)
Par Bélénos !

-300 av. J.-C. J'ai été invitée à un mariage gaulois. Bienvenue dans un jeu de rôle grandeur nature.

Voir
Parlons-nous 1 EPISODE(s)
Parlons-nous

À la croisée entre notre époque et ses modes d'interactions pour comprendre ce qui nous lie aux autres.

Voir
Présences Noires 6 EPISODE(s)
Présences Noires

La "Black History" du Sud-Ouest ne se résume ni au passé esclavagiste et colonial, ni à une question d'immigration.

Voir
Reboot 1 EPISODE(s)
Reboot

Ils récupèrent, rabibochent, réinventent. Ces faiseurs rebootent ces "déchets".

Voir
Refuge 3 EPISODE(s)
Refuge

Au cœur d’une société individualiste, des personnes sont une lueur d’espoir dans une Europe plongée dans la nuit noire.

Voir
Social Brutal 6 EPISODE(s)
Social Brutal

La violence n'est jamais complètement irrationnelle, elle a toujours une explication politique.

Voir
Sous les canopées 4 EPISODE(s)
Sous les canopées

La forêt de Rochechouart aurait 1000 ans. Est-elle en danger ? Comment la protéger ?

Voir
Subland 3 EPISODE(s)
Subland

Odezenne, un groupe de musique indépendant. 5 mois à Berlin, un album, un lieu isolé de tout : Subland.

Voir
Tuer Manger 6 EPISODE(s)
Tuer Manger

Je mange des animaux morts. Je ne tue pas pour manger, quelqu'un le fait pour moi. Comment assumer ?

Voir
Une année sans 4 EPISODE(s)
Une année sans

Une année avec les éleveurs de canard landais en pleine grippe aviaire. Ils ont tout perdu, et tout changé.

Voir
Vies Polaires 4 EPISODE(s)
Vies Polaires

Enquête et journal intime d’un potentiel bipolaire. Plongez dans les méandres de la bipolarité.

Voir