Épisode 18
10 minutes de lecture
Article réservé aux abonné.e.s


Vendredi 12 mars 2021
par Laurent Perpigna Iban
Laurent Perpigna Iban
Il travaille principalement sur la question des nations sans états, des luttes d'émancipation des peuples aux processus politiques en cours, des minorités, et des réfugiés. Il est souvent sur la route du proche et du moyen Orient pour son site Folklore du quotidien.

Après la mort d’un jeune homme de 16 ans, tué par arme à feu dans le quartier des Aubiers à Bordeaux en janvier 2021, la pression médiatique s’est estompée. La superposition des problèmes qui frappent les quartiers populaires, elle, est toujours intacte. Afin de comprendre ce qui se joue dans les cités bordelaises, nous vous emmenons à la rencontre de cinq acteurs de terrain. Sous couvert d’anonymat, mais sans filtre, ils décryptent.

Le 2 janvier 2021, peu après 20 heures, une berline aux teintes sombres s’engouffre dans le quartier des Aubiers, à Bordeaux. Quelques secondes plus tard, les occupants du véhicule ouvrent le feu. Les balles sifflent, des hurlements retentissent. Quatre jeunes qui stationnaient en bas des tours sont blessés par arme à feu. Un cinquième, 16 ans à peine, décède peu après aux urgences.

L’affaire a un retentissement national. Partout, les mêmes questions tournent en boucle : une guerre des cités est-elle en cours ? Faut-il s’attendre à ce que les quartiers de Bordeaux flambent ? La situation est — elle hors de contrôle ?

Comme si soudainement les quartiers populaires de l’agglomération bordelaise se voyaient plongés au centre des préoccupations ; des problématiques abordées, comme il est de coutume, sous le seul prisme sécuritaire. Pourtant, depuis des semaines, depuis des mois, les cris d’alarme émanant de travailleurs sociaux et d’acteurs de terrain s’étaient multipliés, n’obtenant pour seul retour que l’écho de leurs propres voix sur les blocs de béton.

Un tag dans les quartiers nord de Bordeaux
« Que voulez-vous ? Les jeunes ont la rage des institutions » — Photo : Laurent Perpigna Iban

Bintou, Amélie, Mathieu, Laurent et Maelle sont éducateurs de rue, médiateurs, ou anciens travailleurs sociaux victimes de licenciement économique. Mais ils ne manquent pas de le signaler, au moment des présentations : tous et toutes habitent des quartiers populaires depuis toujours. Ils ont fait le choix d’y rester et, au travers de leurs missions ou de leurs engagements, de maintenir un lien fort avec la jeunesse du Grand Parc, des Aubiers, ou de Bacalan.

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter


Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement
Laurent Perpigna Iban
Il travaille principalement sur la question des nations sans états, des luttes d'émancipation des peuples aux processus politiques en cours, des minorités, et des réfugiés. Il est souvent sur la route du proche et du moyen Orient pour son site Folklore du quotidien.
Dans le même feuilleton

Bordeaux : Rue(s) des négriers

De 1672 à 1837, 508 expéditions négrières financées par des armateurs bordelais déportent plus de 130 000 noirs vers les colonies. Sans le savoir, vous habitez peut-être l’une...

Le temps de la Justice

Que se passe-t-il à l’intérieur du majestueux palais de justice ? Incursion dans un salle d’audience, le temps d’une affaire. Cet épisode de notre feuilleton « Les Embarqués »...

Je change de fournisseur d'électricité !

Anaelle est sensible à l’écologie. Elle veut consommer responsable, à tous les niveaux. Aujourd’hui, se fournir en électricité « verte » est un jeu d’enfant. Vraiment ?...

Pierre(s) : de Carles à Molinier

Partons sur les traces de Pierre Molinier, un personnage fantasque à la sexualité exaltée.

Asso Entr-autres : pédaler pour se trouver

Cette association bordelaise propose aux jeunes de 16 à 25, qui cherchent encore leur place dans le monde de l’école et du travail, de vendre des jus d’orange pressés sur les...

Instantanés

Une éruption de polaroids s’est abattue sur Bordeaux. Au Volcan, l’Expolaroid a débuté le 26 avril et se tiendra jusqu’au 5 mai. Canapés vintages, lumières tamisés, tartines...

La beauté de la défaite

"C'est une histoire de perdants. C'est l'histoire de chacun, nous ne sommes pas des histoires de gagnants."

La Benauge : bloc d(estruction)

Prétendue insalubre, une barre HLM est vouée à la destruction à Bordeaux. Est-ce inévitable ?

Foot féminin, le défi du niveau pro

Au-delà de l’engouement manifesté lors de la Coupe du monde de football en juin dernier, le football au féminin gagne en reconnaissance depuis plusieurs années. En première...

Précarité VS gaspillage

De plus en plus de commerces alimentaires se tournent vers la vente d’invendus en ligne par le biais d’applications comme Too Good To Go ou Optimiam. Ils évitent ainsi le...

Picqué & Bagatelle : (con)fusion

La Fondation Bagatelle doit accueillir, d’ici 2023, les activités de l’hôpital d’instruction des armées Robert Picqué. L’ensemble, qui s’appellera Bahia, doit proposer une offre...

Prisonnier en Birmanie

En 2017, Chahid a 25 ans, est originaire de Rions et part de Bordeaux pour découvrir l’Asie du Sud. Un périple qui le mène en Birmanie pour venir en aide aux Rohingyas opprimés...

Vinci, la veuve, les orphelins et la justice

Le 25 mars dernier, le Girondin Florent Marquet décédait du paludisme en Angola. Cet ingénieur pétrolier expatrié était sous contrat avec Cegelec, filiale de Vinci, deux...

Denis Mollat, libraire redoutable et patron redouté

À la tête de la librairie indépendante la plus importante de France, ce visionnaire de 67 ans est aussi un patron tout-puissant aux méthodes de management discutables. Un...

Ni homme ni femme, mais non-binaire

Sven est un·e vidéaste de 29 ans, membre de l’association bordelaise Trans 3.0. Son genre ne correspond pas au sexe biologique — dans son cas féminin — qu’on lui a assigné à la...

SDF de Bayonne : chassé·e·s de la ville

Confinement, arrêté « anti-mendicité », arrivée de l’hiver… le quotidien des SDF est un parcours du combattant à Bayonne. Malgré les épreuves, les sans-abris luttent avec...

Couples homosexuels : se marier au temple ?

Depuis 2015, l’Église protestante permet la bénédiction des mariages homosexuels. Alors que les souvenirs de la Manif Pour Tous sont encore vifs dans les esprits, nous avons...

Bordeaux : l’abandon « des cités » vu de l’intérieur

Après la mort d’un jeune homme de 16 ans, tué par arme à feu dans le quartier des Aubiers à Bordeaux en janvier 2021, la pression médiatique s’est estompée. La superposition des...
Soutenez Revue Far Ouest !

Nous avons besoin de 1 000 nouvelles souscriptions pour continuer à exister.

Découvrir nos offres d’abonnement