Besoin d’une idée cadeau ?

Offrez un média local et indépendant.

Déjà inscrit ? Connectez-vous
Se connecter avec Facebook !
menu
CASH SUR TABLE CONTEXTE DISCRIMINATION AU CÉPAGE

Iñaki Garcia de Cortazar-Atauri est ingénieur agronome en poste à l’INRA. Avec l’unité Agroclim, ce spécialiste de l’agroclimatologie cherche à évaluer l’impact du réchauffement climatique sur les plantes dont la vigne.

Contexte

PAR

Flo LAVAL

le vendredi 26 octobre 2018

Existe-t-il un lien entre le changement climatique et l’évolution de certaines maladies sur les vignes  ?
Les premiers travaux réalisés ne montrent pas de résultats définitifs. Le changement climatique ne se promène pas avec sa petite valise de maladies. Il n'en créé pas mais il en encourage certaines. Aujourd’hui, les hivers sont plus doux et permettent à de nombreux pathogènes de survivre et de passer l’hiver.

La mondialisation joue un rôle également  : elle facilite la propagation de maladies et d’insectes. Par exemple, le moustique-tigre est un fléau en France. Cet insecte est arrivé par l’autoroute, dans les voitures. Une équipe de chercheurs espagnols a demandé à la police catalane d’arrêter des voyageurs à la frontière afin de vérifier la présence de l’insecte. Après avoir aspiré chaque recoin des véhicules, ils se sont rendus compte que 5 voitures sur 1000 transportaient un moustique-tigre. Le réchauffement climatique leur permet de survivre une fois sur place, avec des températures qui conviennent parfaitement à ces insectes.

Cultiver plus de cépages différents permettrait d’avoir un meilleur équilibre face aux maladies.

Malgré tout, la hausse des températures pourraient engendrer une diminution de certaines maladies, comme le champignon  : les changement de température diminueront le taux d'humidité. On peut donc s’attendre, dans le nord notamment, à une baisse de la pression de certaines maladies.

 

Comment se préparer à ce changement brutal de température  ?
Cultiver plus de cépages différents permettrait d’avoir un meilleur équilibre face aux maladies. Aujourd’hui, il y a plus de 1000 cépages identifiés dans le monde entier. Les vignerons français ont a leur disposition un catalogue de plus de 300 cépages, certifiés par la France. Idem pour la plupart des pays européens, « le vieux monde viticole ».

Mais dans certains pays européens, seulement une vingtaine de cépages couvrent 80  % de la surface totale du vignoble. C'est fou  ! Au niveau mondial, entre 40  % et 50  % du vignoble n'est constitué que d'une dizaine de cépages. Il y a même des pays où un seul cépage est cultivé sur plus de 80  %.

D'ici quinze ou vingt ans, les vignerons seront bloqués avec une production inadaptée à la météo.

Dans les années 1870-1880, la crise du phylloxéra a poussé les vignerons à changer leurs habitudes de production. Ils ont du tout arracher. Ils utilisaient auparavant une plus grande variété de cépages mais face à la maladie, ils ont commencé à trier et à sélectionner les cépages les plus résistants. Cette époque est le début d’une nouvelle ère viticole, mais ce changement n’est pas brutal. Il s’est étalé sur une longue période, et ce positionnement sur les cépages est donc assez récent.

On connaît la sensibilité de la plupart des cépages à telle ou telle maladie. Je pense qu'en augmentant la diversité de sa gamme, on se donne davantage les moyens de trouver l'équilibre économique, sans être trop sensibles aux maladies. Le vigneron doit trouver le juste milieu entre l’adaptation au réchauffement climatique et la variété.

 

Les consommateurs sont-ils sensibles aux cépages  ?
Dans les pays du vieux monde viticole, l’appellation passe avant le cépage. Le consommateur va acheter un Médoc et non un Sauvignon. Les consommateurs ne savent pas que le blanc en Bourgogne est fait avec du chardonnay.

Alors que de l’autre côté de l’Atlantique, les gens vont parler de Merlot ou de Pinot noir et non de son appellation. S’il y a marqué Merlot sur l’étiquette, c’est tout ce qui importe. Le marché s’est construit autour des cépages, en voulant copier des vins qui existaient déjà. L’aspect économique est tout aussi important  : les consommateurs du nouveau monde ont construit un marché autour des cépages.

Aujourd’hui, la température moyenne du 1er août au 15 septembre (le cycle de la plante) est de 25°C. Demain on avoisinera les 30°C.

Notre groupe de recherche défend le fait qu’il faut explorer la biodiversité. Il faut que les vignerons travaillent avec plus de cépages et le consommateur doit accepter de voir arriver une variété plus grande de cépages. L’un ne va pas sans l’autre.
Au début, avec un climat stable, ce choix de production ne posait pas de problèmes. Un marché non viable sur la durée a ainsi été construit. Maintenant, on se rend compte qu’avec seulement une quinzaine de cépages, la capacité d’adaptation à la hausse des températures est loin d’être optimale. D'ici quinze ou vingt ans, les vignerons seront bloqués avec une production inadaptée à la météo.

 

En quoi la variété de cépages change la donne  ?
La précocité des plantes est un des critères d’adaptation au changement climatique  : à quel moment de l’année se produit son cycle  ? Les quelques cépages cultivés ont des cycles assez similaires qui commencent quasiment tous à la même période et se terminent en même temps. Avec une diversification des cépages, il serait possible d'utiliser des plantes avec un début de cycle beaucoup plus précoce.

Aujourd’hui, la température moyenne du 1er août au 15 septembre (le cycle de la plante) est de 25°C. Demain on avoisinera les 30°C. Face à ce changement de température ces cépages vont tous agir de la même manière  : prendre une claque. Il y aura des problèmes de sucre ou d’acidité. Par contre, si vous travaillez avec beaucoup de cépages, il sera possible de s’adapter aux périodes de fortes températures avec une maturation du cépage quand les fortes chaleurs seront passées.

Je suis optimiste même si cela va prendre du temps. Mais pour certains, il est peut-être déjà trop tard.

 

Les appellations ont des cahiers des charges avec des cépages bien précis. Comment fait-on pour convaincre les vignerons d’évoluer  ?
Il existe des initiatives régionales, en lien avec les organisations territoriales, pour explorer les cépages. L’INRA de Bordeaux travaille sur la « parcelle VITADAPT » composée de 52 cépages. C’est un dispositif qui permet d’évaluer de nombreuses caractéristiques (précocité, notoriété, potentiel qualitatif et caractéristiques oenologiques).
La première pierre a été posée. Il faut maintenant ouvrir le débat. La situation mondiale n’est pas la même que celle de la France. Il faut parler avec les vignerons, leur montrer l’intérêt d’un autre cépage pour la production et les accompagner jusqu’à la commercialisation. Il est nécéssaire de bien leur expliquer qu'il s'agit de l'évolution naturelle et nécessaire du vin de Bordeaux pour permettre une meilleure production sur le long terme.
Discuter de polyculture et de changements des pratiques n'est plus un tabou. Polyculture est un mot qui réapparait dans la discussion, dans le discours et dans la réflexion des viticulteurs face à l'avenir. Nous devons les accompagner. Un grand château bordelais a la capacité de maintenir toute sa production, mais les petites productions, avec seulement quelques hectares, n’ont pas la même capacité économique pour faire face à ces changements.
En discutant avec les viticulteurs, on voit un besoin d'accompagnement, de faire le lien entre eux, la recherche, le développement et les institutions. Je suis optimiste même si cela va prendre du temps. Mais pour certains, il est peut-être déjà trop tard.
Photo de couverture  : Fancycrave via Unsplash
PARTAGER VIA
Cash sur Table

Plus personne ne peut nier l'impact des produits phytosanitaires sur la santé de ceux qui côtoient les vignes. Mais comment s'organise la grande famille du bordelais pour répondre à ce défi ?

Les feuilletons
20 000 ans 4 EPISODE(s)
20 000 ans

Une catastrophe nucléaire. Un récit d’anticipation au cœur du Blayais.

Voir
À chacun son Mai 4 EPISODE(s)
À chacun son Mai

Revivez un épisode méconnu du Sud-ouest : lycéens, ouvriers et agriculteurs font Mai 68 en Dordogne.

Voir
À la croisée des destins 5 EPISODE(s)
À la croisée des destins

Remontez le parcours des migrants arrivés à Bordeaux depuis quelques décennies voire quelques siècles.

Voir
À votre service 3 EPISODE(s)
À votre service

Le Service public. Inutiles, fainéants… Ils luttent pour leurs métiers et l'idéal du service pour tous.

Voir
Amateurs pro 6 EPISODE(s)
Amateurs pro

Carmina se dénude devant sa webcam. Est-elle une professionnelle ou une amatrice ?

Voir
Bassine et Moi 6 EPISODE(s)
Bassine et Moi

Comment gérer l’eau ? Confrontons les points de vue d’agriculteurs charentais à celui de militants écolo.

Voir
Battre Monnaie 6 EPISODE(s)
Battre Monnaie

Peut-on vivre dans le Sud-Ouest sans l'euro ? Enquête-road trip sur les alternatives à la monnaie unique.

Voir
Bonnes vacances au chômage 4 EPISODE(s)
Bonnes vacances au chômage

Fonds d'investissement et transactions financières opaques : les 131 salariés de Darbo se battent encore.

Voir
Brutal Social 1 EPISODE(s)
Brutal Social

La violence n'est jamais complètement irrationnelle, elle a toujours une explication politique.

Voir
Cahiers de vacances 6 EPISODE(s)
Cahiers de vacances

Robot, #MeToo, vulgarisation de l'histoire... Qu'ont donc prévu nos camarades dans leurs cahiers de vacances ?

Voir
Cash sur Table 9 EPISODE(s)
Cash sur Table

Comment s'organise la grande famille du vin bordelais pour répondre aux défis des pesticides ?

Voir
Comment vivre en paix ? 4 EPISODE(s)
Comment vivre en paix ?

Dans le cadre de la résolution du conflit basque, partons à la rencontre des acteurs de la société civile.

Voir
Écartez-vous mesdames 4 EPISODE(s)
Écartez-vous mesdames

Gynéco, contraception, dépistage… les témoignages, réflexions et envies de femmes qui en ont sous la culotte.

Voir
Embûches de Noël 3 EPISODE(s)
Embûches de Noël

Noël et l'écologie, mariage impossible ? Quand offrir des cadeaux devient un parcours du combattant.

Voir
Ernest le Squelette 4 EPISODE(s)
Ernest le Squelette

Ernest le châtelain est il mort au Far-West ou bien en Dordogne ? Est-ce bien son squelette devant vous ?

Voir
Été 2050 7 EPISODE(s)
Été 2050

Une jeune japonaise voyage en Nouvelle-Aquitaine en 2050. Découvrez ses cartes postales du climat du futur.

Voir
Jeux d'adultes 4 EPISODE(s)
Jeux d'adultes

Jouer, c’est pour les enfants ?

Voir
L'ombre de la centrale 5 EPISODE(s)
L'ombre de la centrale

Peut-on avoir confiance dans le nucléaire civil ? Un accident à la Fukushima est-il impossible en Gironde ?

Voir
La Mine Dort 5 EPISODE(s)
La Mine Dort

On cherche de l'or dans le Limousin. Une catastrophe écologique se prépare-t-elle en Nouvelle-Aquitaine ?

Voir
Lacq : fumée tue 4 EPISODE(s)
Lacq : fumée tue

À Lacq, on trouve de la pétrochimie, du soufre et des hydrocarbures. Les cancer explosent. La population suffoque.

Voir
Le retour du sauvage 3 EPISODE(s)
Le retour du sauvage

Ours et loups sillonnent à nouveau forêts et montagnes. En mythes et réalités, une cohabitation impossible ?

Voir
Le train train quotidien 1 EPISODE(s)
Le train train quotidien

Suivons la piste du rail, plongeons dans son réseau. Raconter le train, c'est un peu raconter notre quotidien.

Voir
Les 5 Fantastiques 6 EPISODE(s)
Les 5 Fantastiques

5 films fantastiques. 5 histoires extraordinaires. 5 regards surnaturels. Frisson, dégoût, érotisme…

Voir
Les Embarqués 5 EPISODE(s)
Les Embarqués

Vous n'y êtes pas allés ? Vous êtes passés devant sans vous en apercevoir ? Suivez nous, on vous embarque !

Voir
Les Passagers 12 EPISODE(s)
Les Passagers

Rencontres avec des personnalités que l'on a accostées alors qu'elles étaient de passage.

Voir
Les Raisins de la misère 2 EPISODE(s)
Les Raisins de la misère

Derrière le vernis des grands crus hommes et femmes ont bien peu de valeur face à une grappe de raisin.

Voir
M6 Foot Story 4 EPISODE(s)
M6 Foot Story

En 1999, M6 rachète les Girondins. L'histoire de ce rachat raconte la mutation dans le monde du foot.

Voir
Nous ne voulons pas dormir 8 EPISODE(s)
Nous ne voulons pas dormir

Bordeaux la Belle Endormie a-t-elle renoncé aux nuits blanches enfiévrées ?

Voir
Obsolescence (dé)programmée 3 EPISODE(s)
Obsolescence (dé)programmée

Occasion, économie circulaire et réparation : changer de smartphone tous les 2 ans n'est plus une fatalité !

Voir
On the côte again 5 EPISODE(s)
On the côte again

Un road trip sur le littoral du Sud-Ouest afin de découvrir comment protéger ce colosse aux dunes d'argile.

Voir
Opération Tamata Océan 3 EPISODE(s)
Opération Tamata Océan

Naviguer de la France à L'Espagne sans GPS, c'est possible ? Embarquez dans une aventure humaine hors norme.

Voir
Par Bélénos ! 4 EPISODE(s)
Par Bélénos !

-300 av. J.-C. J'ai été invitée à un mariage gaulois. Bienvenue dans un jeu de rôle grandeur nature.

Voir
Présences Noires 4 EPISODE(s)
Présences Noires

La "Black History" du Sud-Ouest ne se résume ni au passé esclavagiste et colonial, ni à une question d'immigration.

Voir
Sous les canopées 3 EPISODE(s)
Sous les canopées

La forêt de Rochechouart aurait 1000 ans. Est-elle en danger ? Comment la protéger ?

Voir
Subland 3 EPISODE(s)
Subland

Odezenne, un groupe de musique indépendant. 5 mois à Berlin, un album, un lieu isolé de tout : Subland.

Voir
Tuer Manger 6 EPISODE(s)
Tuer Manger

Je mange des animaux morts. Je ne tue pas pour manger, quelqu'un le fait pour moi. Comment assumer ?

Voir
Une année sans 3 EPISODE(s)
Une année sans

Une année avec les éleveurs de canard landais en pleine grippe aviaire. Ils ont tout perdu, et tout changé.

Voir
Vies Polaires 3 EPISODE(s)
Vies Polaires

Enquête et journal intime d’un potentiel bipolaire. Plongez dans les méandres de la bipolarité.

Voir