Besoin d’une idée cadeau ?

Offrez un média local et indépendant.

Déjà inscrit ? Connectez-vous
Se connecter avec Facebook !
menu
M6 FOOT STORY ÉPISODE 2 L'ÂGE D'OR, À L'OMBRE DE LA RAISON

En 1999, M6 rachète un club champion de France, et investit des millions pour amener les Girondins au sommet. Au fil des décennies, la chaîne se heurte à ses propres ambitions et aux moyens colossaux des milliardaires concurrents. Bientôt la fin de l’histoire entre M6 et les Girondins de Bordeaux ?

Texte

PAR

Mathias Edwards

le lundi 14 mai 2018

«  Arriver dans un club en fixant un nombre de titres à remporter est très arrogant. » À peine nommé Directeur Général des Girondins, dès sa reprise par M6 en 1999, Jean d'Arthuys a bien compris que l'humilité était une composante profondément inscrite dans l'ADN du club bordelais. Et ce d’autant que l'équipe entrainée par Élie Baup est sacrée championne de France pour la cinquième fois de son histoire, 12 ans après son dernier sacre. et seulement quelques semaines après la reprise… Difficile, dans ces heureuses conditions, d'exiger que l'équipe maintienne un tel niveau de performance. M6 fixe donc à son entraîneur un objectif qui à l'époque paraissait raisonnable  : se qualifier pour une compétition européenne chaque saison.

Il faut pour cela terminer dans les cinq premières places d'un championnat comptant vingt équipes, ou remporter une des deux coupes nationales (coupe de France ou coupe de la ligue). Comme le résume Baup avec le tout le pragmatisme qui caractérise les hommes de terrain, « quand vous arrivez chez le champion de France, vous ne dites pas  : 'maintenant, on va faire 10ème  !' » La réussite de cette mission est primordiale pour que le club maintienne un certain standing, en conservant son statut de club européen, mais également pour que M6 glisse un pied dans le grand cirque des droits télé du football, d'où elle ne peut plus se permettre d'être absente. Depuis la victoire des Bleus en 1998, c'est une véritable fièvre du ballon rond qui s'est propagée dans tout le pays. Le football a décollé son étiquette de « sport de beaufs », et passionne désormais les femmes et les intellectuels.

girondins, bordeaux, M6, rachat, Jean-Louis Triaud, Jean d'Arthuys, Nicolas de Tavernost, Jean Drucker, champion de France, Claude Bez, Football, Mathias Edwards, Revue Far Ouest, So Foot, sport

À l'arrivée de M6, les Girondins enchaînent les titres - Photo  : Dominique LeLann 

La chaîne dirigée par Jean Ducker doit en être, et le moyen le plus simple est de diffuser les matchs européens de sa nouvelle écurie. Et cela tombe bien, à l'époque, les droits télé de la Ligue Europa (alors appelée coupe de l'UEFA) appartiennent aux clubs qui y participent. Donc à leurs propriétaires. Et c'est ainsi que la ménagère de moins de 50 ans découvrira quelques soirs par an qu'à Bordeaux, des petits gars en bleu marine manient le ballon du mieux qu'ils peuvent, face à des formations venues des quatre coins du vieux continent, de la Belgique à l'Espagne, en passant pas l’Écosse, l'Allemagne, la Slovaquie ou encore la Hongrie.

 


Programme Erasmus validé
Cet objectif continental, Élie Baup le valide lors des quatre premières saisons de M6 à la tête des Girondins. « Mon contrat étant automatiquement reconduit en cas de qualification pour la coupe d’Europe, cela explique pourquoi je suis resté si longtemps », confirme le coach à l'accent du midi qui sera évincé en octobre 2003, après un début de saison compliqué. En dix-huit saisons sous le joug de M6, Bordeaux visitera l'Europe à 13 reprises, s'invitant à quatre reprises dans la cour des grands que représente la Ligue des Champions (en 1999-2000, 2006-2007, 2008-2009 et 2009-2010) et devenant l’une des équipes françaises les plus régulières à ce niveau-là.

Au niveau national, les Girondins se permettent également quelques coquetteries. En plus du titre de champions de France raflé en 1999, les marine-et-blanc ajoutent à leur galerie de trophées une coupe de France en 2013, trois coupes de la ligue (remportées en 2002, 2007 et 2009), ainsi qu'un nouveau sacre national en 2009, avec Laurent Blanc aux manettes. Dans le même temps, le club n'a jamais été réellement menacé de relégation , en ne descendant jamais en-dessous de la douzième place, son pire classement, en 2003-2004.

girondins, bordeaux, M6, rachat, Jean-Louis Triaud, Jean d'Arthuys, Nicolas de Tavernost, Jean Drucker, champion de France, Claude Bez, Football, Mathias Edwards, Revue Far Ouest, So Foot, sport

Les Girondins ne sont jamais descendus en dessous de la 12ème place - Photo  : Dominique LeLann

 

Former des jeunes joueurs pour économiser
Pour parvenir à une telle continuité dans les résultats, le groupe M6 a en premier lieu misé sur les infrastructures. Pour faire face à la flambée des coûts des transferts, qui avait forcé les anciens propriétaires à se séparer du club, le repreneur décide dès son arrivée d'investir 50 millions de francs dans la rénovation du centre d'entraînement du Haillan. « Nous étions loin de nous douter qu'on resterait aussi longtemps propriétaires du club, même si on savait qu'on allait être là pour un bail, mais nous voulions à tout prix former des jeunes pour des raisons économiques », pose d'Arthuys.
Ces travaux sont un impératif qui a lourdement pesé dans les négociations préalables au rachat du club par M6, comme en témoigne Baup. Si le technicien était tenu éloigné des négociations financières entre les M6 et ses prédécesseurs, il était tenu au courant par Jean-Didier Lange et Jean-Louis Triaud que « le repreneur viendrait avec un budget conséquent, pour aider le club à passer un cap. La preuve, c'est qu'ils ont tout de suite énormément investi dans la formation, en dotant le club de moyens pour avoir des jeunes de haut niveau pour alimenter l'équipe première. »

Et ces efforts portent rapidement leurs fruits, avec l'émergence quelques années plus tard de tout une flopée de jeunes « made in Bordeaux », parmi lesquels Marc Planus, Marouane Chamakh ou Rio Mavuba, qui seront tous internationaux par la suite. En ce qui concerne les structures propres à l'équipe professionnelle, qui se changeait alors dans les sous-sols du Château Bel Air, le siège du club, le chantier est également colossal.

Même en vivant au-dessus de ses moyens, le club ne parvient plus à obtenir les résultats sportifs qui étaient les siens il y une petite vingtaine d'années.

« Là, j'ai été consulté, se félicite Baup. Il n'y avait rien, en dehors d'une piscine. Pas de salle de musculation, pas de salle pour le staff médical... pas d'espace en général. Donc on s'est doté d'un confort pour travailler de la manière la plus professionnelle possible. » Ce gros œuvre permet au club de ne pas bouleverser sa politique en matière d'achats de joueurs.

Lors de sa première intersaison en tant que propriétaire, les 120 millions promis par M6 pour renforcer l'équipe sont rapidement engloutis, comme l'explique d'Arthuys  : « Après un titre, c'est très difficile, parce que les joueurs prennent la grosse tête et les salaires augmentent. Des joueurs lambda réclament des émoluments de champions de France. En plus, il faut recruter pour la Champions League. » Ainsi, les premières recrues de l'ère M6, à l'été 1999, n'ont rien de clinquant. Il s'agit de Sylvain Legwinski, Jean-Christophe Rouvière et Corentin Martins. Des bons joueurs de Ligue 1 qui n'ont rien de stars internationales. Soit, le type de profils que Bordeaux a eu l'habitude d'engager les dernières saisons. « Le club était champion, donc ils n'avaient pas la volonté de changer la politique sportive de l'équipe première », résume un Baup à la logique toujours aussi implacable.

 

M6 passe à la caisse

Depuis les travaux initiaux financés par M6, les Girondins de Bordeaux n'ont eu cesse d'améliorer leurs infra-structures, afin de rester en phase avec les exigences du haut-niveau. Dix-neuf ans après sa construction, le centre de formation fait actuellement peau-neuve, et sa nouvelle version sera opérationnelle cet été. Les équipements des professionnels sont également régulièrement mis à jour, avec l'introduction de moyens vidéo et des outils destinés à une meilleure récupération des organismes, toujours financés par M6. Mais le plus gros investissement de la chaine reste sa participation dans la construction du nouveau stade, le Matmut-Atlantique.

girondins, bordeaux, M6, rachat, Jean-Louis Triaud, Jean d'Arthuys, Nicolas de Tavernost, Jean Drucker, champion de France, Claude Bez, Football, Mathias Edwards, Revue Far Ouest, So Foot, sport

Les Girondins célèbre avec Triaud leur victoire en Coupe de la Ligue - Photo  : Dominique Lelann

Financée sur le modèle d'un partenariat public-privé (PPP), l'enceinte inaugurée en mai 2015 aura coûté 23,85 millions d'euros à M6, sur un total de 183 millions, dont une redevance de 3,85 millions sur 30 ans versés à la Ville de Bordeaux. En plus de tous ces investissements, la chaine comble chaque année le déficit financier creusé par les Girondins de Bordeaux, qui tourne autour des 10 millions d'euros à chaque fin d'exercice. Mais même en vivant au-dessus de ses moyens, le club ne parvient plus à obtenir les résultats sportifs qui étaient les siens il y une petite vingtaine d'années. Depuis leur dernier titre de champion de France, acquis en 2009, les Girondins ne se sont classés qu'une seul fois parmi les cinq premiers du championnat. C'était en 2012. Et lors de cette période ils ne se sont qualifiés qu'à quatre reprises pour la Ligue Europa. Ces dernières années, un plafond de verre s'est créé au-dessus d'eux, et ils s'y cognent chaque saison un peu plus fort, sans pour autant parvenir à le fissurer.

 

Un plafond de verre de plus en plus épais

Depuis 2011, le Paris Saint-Germain est la propriété d'un fonds d'investissement souverain du Qatar. Et l'AS Monaco s'est faite rachetée par Dmitry Rybolovlev, l'homme d'affaire russe à la fortune estimée à 7,7 milliard de dollars. Depuis, l'Olympique de Marseille est passé sous la coupe de l'homme d'affaire américain Frank McCourt, également multi-milliardaire, et l'OGC Nice appartient à 80  % à des investisseurs sino-américains qui ne sont pas venus sur la Côte-d'Azur pour faire du tourisme.

girondins, bordeaux, M6, rachat, Jean-Louis Triaud, Jean d'Arthuys, Nicolas de Tavernost, Jean Drucker, champion de France, Claude Bez, Football, Mathias Edwards, Revue Far Ouest, So Foot, sport

L'histoire entre M6 et les Girondins touche-t-elle à sa fin  ? - Photo  : Dominique Lelann

Face à de tels machines de guerre, M6, dont les Girondins de Bordeaux sont la seule branche déficitaire depuis plusieurs années, ne fait plus le poids. Désormais, « la petite chaine qui monte » est bloquée à l'étage des seconds couteaux du championnat de France, condamnée à espérer une défaillance d'un des mastodontes pour espérer voir son équipe créer un exploit chaque saison plus improbable. Dans ces conditions, le groupe médiatique sis à Neuilly-sur-Seine ne voit plus tellement l'intérêt de poursuivre son aventure dans un sport qui est pour lui devenu un gouffre financier sans véritable avenir, comme l'explique aujourd'hui Jean d'Arthuys. « La limite d'un groupe comme M6, c'est la rationalité. Un actionnaire qui a des comptes à rendre ne peut pas investir sans limites, comme un milliardaire russe ou un État milliardaire le font. »
Alors que le mandat de Nicolas de Tavernost, seul cadre de M6 véritablement attaché au club, à la tête du groupe se termine en 2020, la chaine est bien consciente que l'heure du divorce avec Bordeaux doit bientôt sonner. « Aujourd'hui, cela fait quasiment 20 ans que M6 a racheté les Girondins, ils ont considéré qu'il fallait laisser la place à des gens dont c’est le métier principal », souffle le pragmatique d'Arthuys. Et si, comme tout homme, le supporter garde comme principal souvenir d'une relation ses derniers instants, le plus tôt sera le mieux.
PARTAGER VIA
M6 Foot Story

En 1999, le groupe M6 rachète les Girondins de Bordeaux. Pourquoi "la petite chaîne qui monte", qui à l'époque se vante de ne pas aimer le foot, se lance-t-elle dans une aventure qui dure depuis presque 20 ans ? Quelles conséquences ce rachat a-t-il pour le club ? Qu'est-ce que cela raconte de l'évolution du foot français depuis les années 90 ?

Les feuilletons
20 000 ans 4 EPISODE(s)
20 000 ans

Une catastrophe nucléaire. Un récit d’anticipation au cœur du Blayais.

Voir
À chacun son Mai 4 EPISODE(s)
À chacun son Mai

Revivez un épisode méconnu du Sud-ouest : lycéens, ouvriers et agriculteurs font Mai 68 en Dordogne.

Voir
À la croisée des destins 8 EPISODE(s)
À la croisée des destins

Remontez le parcours des migrants arrivés à Bordeaux depuis quelques décennies voire quelques siècles.

Voir
À votre service 3 EPISODE(s)
À votre service

Le Service public. Inutiles, fainéants… Ils luttent pour leurs métiers et l'idéal du service pour tous.

Voir
Amateurs pro 6 EPISODE(s)
Amateurs pro

Carmina se dénude devant sa webcam. Est-elle une professionnelle ou une amatrice ?

Voir
Bassine et Moi 5 EPISODE(s)
Bassine et Moi

Comment gérer l’eau ? Confrontons les points de vue d’agriculteurs charentais à celui de militants écolo.

Voir
Battre Monnaie 7 EPISODE(s)
Battre Monnaie

Peut-on vivre dans le Sud-Ouest sans l'euro ? Enquête-road trip sur les alternatives à la monnaie unique.

Voir
Bonnes vacances au chômage 4 EPISODE(s)
Bonnes vacances au chômage

Fonds d'investissement et transactions financières opaques : les 131 salariés de Darbo se battent encore.

Voir
Cahiers de vacances 6 EPISODE(s)
Cahiers de vacances

Robot, #MeToo, vulgarisation de l'histoire... Qu'ont donc prévu nos camarades dans leurs cahiers de vacances ?

Voir
Cash sur Table 8 EPISODE(s)
Cash sur Table

Comment s'organise la grande famille du vin bordelais pour répondre aux défis des pesticides ?

Voir
Comment vivre en paix ? 5 EPISODE(s)
Comment vivre en paix ?

Dans le cadre de la résolution du conflit basque, partons à la rencontre des acteurs de la société civile.

Voir
Continuer Ailleurs 1 EPISODE(s)
Continuer Ailleurs

Immersion dans un centre d’accueil pour demandeurs d’asile.

Voir
Écartez-vous mesdames 11 EPISODE(s)
Écartez-vous mesdames

Gynéco, contraception, dépistage… les témoignages, réflexions et envies de femmes qui en ont sous la culotte.

Voir
Embûches de Noël 3 EPISODE(s)
Embûches de Noël

Noël et l'écologie, mariage impossible ? Quand offrir des cadeaux devient un parcours du combattant.

Voir
Ernest le Squelette 4 EPISODE(s)
Ernest le Squelette

Ernest le châtelain est il mort au Far-West ou bien en Dordogne ? Est-ce bien son squelette devant vous ?

Voir
Été 2050 9 EPISODE(s)
Été 2050

Une jeune japonaise voyage en Nouvelle-Aquitaine en 2050. Découvrez ses cartes postales du climat du futur.

Voir
Jeux d'adultes 5 EPISODE(s)
Jeux d'adultes

Jouer, c’est pour les enfants ?

Voir
L'ombre de la centrale 5 EPISODE(s)
L'ombre de la centrale

Peut-on avoir confiance dans le nucléaire civil ? Un accident à la Fukushima est-il impossible en Gironde ?

Voir
La Mine Dort 5 EPISODE(s)
La Mine Dort

On cherche de l'or dans le Limousin. Une catastrophe écologique se prépare-t-elle en Nouvelle-Aquitaine ?

Voir
La planète FIFA 1 EPISODE(s)
La planète FIFA

Cette enquête dévoile la face cachée de la FIFA : une multinationale corrompue qui brasse des milliards.

Voir
Lacq : fumée tue 4 EPISODE(s)
Lacq : fumée tue

À Lacq, on trouve de la pétrochimie, du soufre et des hydrocarbures. Les cancer explosent. La population suffoque.

Voir
Le PodCATS 3 EPISODE(s)
Le PodCATS

Découvrez au fil de nos entretiens comment le transmédia touche à tous les aspects de votre vie. Science, littérature, bande-dessinée...

Voir
Le retour du sauvage 3 EPISODE(s)
Le retour du sauvage

Ours et loups sillonnent à nouveau forêts et montagnes. En mythes et réalités, une cohabitation impossible ?

Voir
Le train train quotidien 1 EPISODE(s)
Le train train quotidien

Suivons la piste du rail, plongeons dans son réseau. Raconter le train, c'est un peu raconter notre quotidien.

Voir
Les 5 Fantastiques 6 EPISODE(s)
Les 5 Fantastiques

5 films fantastiques. 5 histoires extraordinaires. 5 regards surnaturels. Frisson, dégoût, érotisme…

Voir
Les Embarqués 10 EPISODE(s)
Les Embarqués

Vous n'y êtes pas allés ? Vous êtes passés devant sans vous en apercevoir ? Suivez nous, on vous embarque !

Voir
Les Passagers 23 EPISODE(s)
Les Passagers

Rencontres avec des personnalités que l'on a accostées alors qu'elles étaient de passage.

Voir
Les Raisins de la misère 3 EPISODE(s)
Les Raisins de la misère

Derrière le vernis des grands crus hommes et femmes ont bien peu de valeur face à une grappe de raisin.

Voir
Les rendez-vous manqués 3 EPISODE(s)
Les rendez-vous manqués

Le média local Revue Far Ouest vous propose des tables rondes ou des conférences que vous avez manqué.

Voir
Longues Peines 3 EPISODE(s)
Longues Peines

Trois anciens détenus racontent leurs vingt ans de prison.

Voir
M6 Foot Story 6 EPISODE(s)
M6 Foot Story

En 1999, M6 rachète les Girondins. L'histoire de ce rachat raconte la mutation dans le monde du foot.

Voir
Man Vs Wild 3 EPISODE(s)
Man Vs Wild

L’Homme et la nature : une lutte sans merci, parfois sans logique, au coeur des enjeux du territoire.

Voir
Nous ne voulons pas dormir 11 EPISODE(s)
Nous ne voulons pas dormir

Bordeaux la Belle Endormie a-t-elle renoncé aux nuits blanches enfiévrées ?

Voir
Obsolescence (dé)programmée 4 EPISODE(s)
Obsolescence (dé)programmée

Occasion, économie circulaire et réparation : changer de smartphone tous les 2 ans n'est plus une fatalité !

Voir
On the côte again 6 EPISODE(s)
On the côte again

Un road trip sur le littoral du Sud-Ouest afin de découvrir comment protéger ce colosse aux dunes d'argile.

Voir
Opération Tamata Océan 3 EPISODE(s)
Opération Tamata Océan

Naviguer de la France à L'Espagne sans GPS, c'est possible ? Embarquez dans une aventure humaine hors norme.

Voir
Par Bélénos ! 4 EPISODE(s)
Par Bélénos !

-300 av. J.-C. J'ai été invitée à un mariage gaulois. Bienvenue dans un jeu de rôle grandeur nature.

Voir
Parlons-nous 1 EPISODE(s)
Parlons-nous

À la croisée entre notre époque et ses modes d'interactions pour comprendre ce qui nous lie aux autres.

Voir
Présences Noires 7 EPISODE(s)
Présences Noires

La "Black History" du Sud-Ouest ne se résume ni au passé esclavagiste et colonial, ni à une question d'immigration.

Voir
Reboot 1 EPISODE(s)
Reboot

Ils récupèrent, rabibochent, réinventent. Ces faiseurs rebootent ces "déchets".

Voir
Refuge 5 EPISODE(s)
Refuge

Au cœur d’une société individualiste, des personnes sont une lueur d’espoir dans une Europe plongée dans la nuit noire.

Voir
Social Brutal 6 EPISODE(s)
Social Brutal

La violence n'est jamais complètement irrationnelle, elle a toujours une explication politique.

Voir
Sous les canopées 5 EPISODE(s)
Sous les canopées

La forêt de Rochechouart aurait 1000 ans. Est-elle en danger ? Comment la protéger ?

Voir
Subland 3 EPISODE(s)
Subland

Odezenne, un groupe de musique indépendant. 5 mois à Berlin, un album, un lieu isolé de tout : Subland.

Voir
Tuer Manger 7 EPISODE(s)
Tuer Manger

Je mange des animaux morts. Je ne tue pas pour manger, quelqu'un le fait pour moi. Comment assumer ?

Voir
Une année sans 4 EPISODE(s)
Une année sans

Une année avec les éleveurs de canard landais en pleine grippe aviaire. Ils ont tout perdu, et tout changé.

Voir
Vies Polaires 4 EPISODE(s)
Vies Polaires

Enquête et journal intime d’un potentiel bipolaire. Plongez dans les méandres de la bipolarité.

Voir